Suivez-nous

Internet

Sans accès à Internet, ce retraité ne peut pas payer… ses impôts

Un retraité de 87 ans se retrouve dans l’incapacité de payer ses impôts, car il n’a pas d’accès à Internet. La question de la fracture numérique resurgit.

Il y a

  

le

 
Impôts date limite
© Wikimedia Commons / Moktarama

Âgé de 87 ans, le jurassien Fritz Duperret est dans l’incapacité de payer ses impôts. Le plus invraisemblable dans cette histoire, ce n’est pas parce qu’il manque d’argent – mais c’est parce que la procédure ne le lui permet pas : le retraité ne dispose d’aucun accès à Internet – ni téléphone, ni ordinateur – ce qui l’empêche tout simplement d’effectuer un quelconque règlement sur le site officiel des finances publiques.

Pas de smartphone ni d’ordinateur

Le retraité a indiqué au Progrès qu’il était « de bonne volonté » et qu’il a d’abord essayé de payer ses impôts par chèque – un moyen de paiement qui lui a finalement été renvoyé par le fisc. Pour régulariser sa situation, il a été invité à se rendre sur le site des finances publiques. Comme il l’explique à nos confrères du Progrès, il ne dispose ni d’un smartphone d’un ordinateur, ce qui rend la situation beaucoup plus complexe. Habitant dans une zone reculée et sans moyen de transport à sa disposition, Fritz ne peut pas non plus se déplacer jusqu’au centre des impôts le plus proche pour résoudre son problème.

Pour trouver une solution à ce problème inextricable, le retraité est allé jusqu’à prendre contact avec le maire de Pagney, son lieu de résidence, pour lui faire part de sa situation désespérée. Ils ont d’abord tenté d’envoyer le fameux chèque ainsi que son relevé d’identité bancaire pour régler son dû, en vain. Pour le maire, il n’est « pas normal qu’une personne âgée […] ne puisse pas payer par chèque et qu’elle soit obligée de faire 35 km pour aller à Dole ». Au bout du compte, c’est l’édile en personne qui a fini par apporter le chèque au centre des impôts le plus proche, pour éviter à Fritz un quelconque rattrapage fiscal.

Aujourd’hui, les impôts demandent à ce que « les personnes qui rencontrent des difficultés se rendent dans un centre des finances publiques où, accompagnées d’un agent, elles auront accès à un ordinateur en libre-service ». Malheureusement, le règlement ne prend pas en compte le cas où les contribuables n’ont ni accès à internet, ni accès à un centre des impôts…

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. max242

    22 octobre 2019 at 16 h 20 min

    Situation tout à fait inadmissible, hélas bienvenue dans la France du XXIème siècle.
    Faut croire que les impôts n’ont pas instauré de procédure alternative à ceux qui n’ont pas internet, comme ils le prétendent. Le pire c’est quand le réseau internet ou le site des impôts tomberont en panne pendant plusieurs jours…

  2. Wykett

    23 octobre 2019 at 6 h 09 min

    Ca doit faire vachement mal une « fracture numérique » !

  3. Jeff

    24 octobre 2019 at 8 h 15 min

    Il existe de nombreux point d’accès à internet mis à la disposition du public n’étant pas équipé (maison de services au public, poste, etc…) : il aurait simplement suffit que le maire laisse cette personne accéder à un PC à la mairie et le problème était réglé en quelques minutes…

    • max242

      30 octobre 2019 at 11 h 54 min

      Sauf que tous les bureaux de postes ne disposent pas d’ordis avec accès à internet pour le public… Quand on sait que certaines collectivités locales ont par ailleurs dépensé des millions d’euros dans des maisons de service public pour les fermer 3/4 ans après et laisser l’office de tourisme 3 mois l’été, c’est surtout du vrai gâchis… C’est ce qui c’est passé vers chez moi (on est pas tous aussi bien doté en campagne, notamment en région Bourgogne Franche Comté ou pour certaines zones c’est désertification à outrance).
      Quand aux maires, c’est une question de bonnes volontés de leur part (et je ne critique pas celui qui a tenter d’aider cette personne). Après ce retraité n’avait peut être pas de carte bancaire pour payer par internet non plus et c’est le cas de pas mal de personnes âgées encore. C’est pour ça que les administrations pourraient au moins laisser 2 moyens différents pour faire ses démarches, tout le monde ne maitrise pas l’informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests