Fin de partie pour le drone Zano

Les backers ne reverront sans doute jamais leur argent.

Echec Zano

La société Torquing Group Ltd a fait beaucoup parler d’elle l’année dernière en lançant une campagne participative sur KickStarter pour financer son premier drone, le Zano.

La campagne a effectivement rencontré un certain succès et elle a permis à l’entreprise de lever plus de 2,3 millions de livres en l’espace de quelques jours, et ce alors même qu’elle n’avait besoin que de 125 000 livres pour produire l’appareil.

Les créateurs du drone ont levé plus de 2,3 millions de livres en l’espace de quelques jours

Cette belle réussite n’a rien de surprenante car le Zano cumulait les bons points.

Pour commencer, il était compact et facilement transportable, pour un poids plutôt raisonnable puisqu’il n’excédait pas les 55 grammes sur la balance. Pas mal, mais ce drone avait aussi une autre particularité intéressante. Il était censé être parfaitement autonome, avec une vitesse de pointe pouvant atteindre les 40 km/h et une autonomie comprise entre 10 et 15 minutes.

L’idée, c’était effectivement de permettre aux sportifs et aux aventuriers de filmer leurs prouesses sans avoir besoin d’un assistant ou d’un stagiaire. Sur le papier, le Zano avait donc tout pour plaire et il était en plus proposé sous la barre fatidiques des 200 €.

Mais voilà, tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu et l’entreprise n’a ainsi pas été en mesure de livrer tous les appareils commandés par les backers. Comme si cela ne suffisait pas, le drone a aussi été la cible de vives critiques portant sur la qualité de ses vidéos, son autonomie ou encore sa stabilisation.

Beaucoup de gens ont demandé un remboursement et Torquing Group Ltd a finalement décidé de mettre un terme à l’aventure.

Les internautes sont tout de suite montés au créneau en laissant des commentaires incendiaires sur la page du projet et certains d’entre eux ont même été jusqu’à lancer une pétition sur Change.org mais cela ne changera malheureusement pas grand chose. Le participatif a parfois ses limites.


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Eric

    Le projet était très excitant et je m’y étais intéressé de près, je les avais rencontrés au CES à Las Vegas en janvier et ça semblait tenir la route même si j’avais trouvé bizarre qu’ils ne fassent aucune démo sur le salon. Encore un beau gâchis, décidément…

    • Clair que ça fait de la peine pour les backers. J’espère vraiment qu’ils vont pouvoir récupérer leur argent mais je n’y crois pas du tout.

  2. 55 grammes, 40 km/h, 15 minutes d’autonomie et 200 euros !
    Un peu de bon sens les amis !
    Ce n’est technologiquement pas possible à ce prix.
    Une belle arnaque où beaucoup de pigeons se sont faits plumer.

    • Le Roller Spider de Parrot est bien sous la barre des 200€ alors qu’il possède une bonne partie des caractéristiques de ce drone.

      Donc non techniquement parlant un mini drone autonome à moins de 200€ me semble technologiquement possible. Le souci serait surtout au niveau logiciel (contrôle de l’assiette, évitement d’obstacles, stabilité vidéo -sans nacelle-)

  3. Pingback: Le drone Zano, c’est déjà terminé !

Send this to a friend