Connect with us

Internet

Fraude publicitaire : démantèlement du plus grand système de détournement

Le FBI a démantelé ce qui semble être le plus gros système de détournement publicitaire au moyen de faux clics. Les techniques utilisées sont très variées et impressionnantes.

Il y a

le

USA hackers russes

Le FBI, aidé par plusieurs acteurs majeurs du numérique, ont démantelé un réseau très bien organisé de fraude publicitaire. Des millions de dollars auraient été détournés.

36 millions de dollars de fraude publicitaire

On croyait la fraude publicitaire avec des faux clics disparue depuis longtemps suite à la mise en place d’outils pour détecter ces activités qui avaient fleuri dans les années 90 et 2000. C’était sans compter avec l’inventivité de ce groupe de pirates d’origine russe, qui a mis en place un système très complexe pour passer sous le radar de détection des systèmes publicitaires. Après avoir sévi pendant 4 années, le FBI a démantelé l’organisation et fait arrêter plusieurs de ses membres.

« 3ve », c’est le nom de cette gigantesque opération de détournement publicitaire. Selon le ministère de la justice, cette organisation, composée de 8 pirates russes et kazakh, a sévi entre l’année 2014 et 2018. Ils auraient récolté la bagatelle de 36 millions de dollars grâce à des faux clics sur des publicités. Trois d’entre eux auraient déjà été arrêtés en Malaisie, Bulgarie et en Estonie. Ils devraient être prochainement extradés vers les États-Unis. Les autres membres du groupe sont pour le moment, toujours en cavale.

> Lire aussi :  Les Google Pixel 3 pourront retranscrire des appels filtrés prochainement

Selon Google et l’entreprise américaine de cyber-sécurité « White Ops », qui ont collaboré avec les forces de l’ordre américaines dans cette enquête, le groupe aurait utilisé diverses techniques et multiplié les infrastructures pour passer sous le radar de détection des grands groupes publicitaires comme Google.

Des techniques élaborées de fraude publicitaire

Dans un livre blanc rédigé par le géant des moteurs de recherche et le spécialiste de la sécurité sur Internet, les techniques des pirates ont été décrites. Trois principales techniques ont été ainsi utilisées pour ne pas se faire détecter. Elles utilisaient des moyens très variés.

Les pirates utilisaient ainsi aussi bien des virus informatiques, falsifiaient les tables de routage, utilisaient un botnet et d’autres techniques pour venir à leur fin. Les forces de l’ordre ont découvert pas moins de 89 serveurs web chez différents hébergeurs et 23 noms de domaine. Le ministère de la justice américain assure que désormais toute l’infrastructure a été démantelée et mise hors état de nuire. Cette affaire rappelle la ferme à clics démantelée en Thaïlande il y a quelques mois.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests