Google ajoute la localisation dans ses résultats de recherche

Le web a beau être une grande toile qui se rit des frontières et des murs bâtis par les hommes (oui je suis un peu lyrique ce matin), quand vous faites une recherche sur Google, il arrive que vous souhaitiez connaître l’origine géographique des réponses proposées. Bien sûr vous pouvez déjà vous fier aux extensions

Le web a beau être une grande toile qui se rit des frontières et des murs bâtis par les hommes (oui je suis un peu lyrique ce matin), quand vous faites une recherche sur Google, il arrive que vous souhaitiez connaître l’origine géographique des réponses proposées.

with-tag_intro

Bien sûr vous pouvez déjà vous fier aux extensions de domaines, si vous en avez quelque connaissance, mais tout le monde ne sait pas que .br correspond au Brésil et .do à République Dominicaine, par exemple. Et puis il y a aussi le cas des extensions qui n’ont rien à voir avec l’origine géographique d’un site, mais qui sont choisies uniquement parce-qu’elles permettent de constituer un nom complet ou un jeu de mot avec le nom de domaine, comme TwitterTim.es (site russe, extension espagnole).

Ca tombe assez bien : Google vient de mettre en place un nouvel indicateur, qui permettra de savoir justement de quels pays proviennent les sites proposés dans les résultats de recherches. Mais cette indication n’est pas automatique : il faut que les éditeurs de sites l’aient préalablement renseignée dans les Outils pour Webmasters Google en allant sur Site configuration > Settings > Geographic Target (ce que je viens de faire pour Presse-citron, mais le pays n’apparaît pas encore dans les résultats).

with-tag

Je ne sais pas si cette petite nouveauté aura un impact sur le référencement (je ne vois pas de raison particulière à cela) mais c’est un élément de transparence supplémentaire dans les résultats de recherche. A condition que les webmasters jouent le jeu.

(source)


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. Ca a une incidence sur le referencement. Google a déjà commencé depuis longtemps a exploiter la geolocalisation d’un site dans son classement par rapport a la localisation du « chercheur ».
    Je trouve ça pénible :/

  2. PS : un site en .fr est automatiquement localisé sur « France ». C’est pour les com, net ou org qu’il faut le préciser mais pour ma part je ne l’ai pas fais volontairement. Cette option existe depuis des mois.

  3. Je ne comprends pas j’avais déjà accès à cette option le 15 octobre dans les outils du webmaster. J’avais paramétré la localisation à ce moment là et pourtant ce n’est toujours pas indiqué sur les résultats de recherche de mon site.

  4. Question bête : si on renseigne dans GWT « France » comme pays, est-ce que ca peut être pénalisant niveau référencement pour les utilisateurs francophones mais non français ? (j’ai des visiteurs qui viennent du Canada, du maroc, de Belgique, de Suisse…)

  5. Presse-Citron est sponsorisé par Google? Sur les 8 derniers articles, 4 sur Google ou Youtube, et de gentils articles bien flatteurs!

    Tu peux en faire sur ma société aussi? Ou il faut être un gros monopole ricain pour avoir sa pub gratuite? :-/

  6. Eric

    @Fred. : l’option qui permet au webmasters d’indiquer le pays de leur site existe depuis des mois, mais je parle de l’affichage dans les SERP, qui est actif depuis ce jour (c’est en tout cas ce qu’indique le blog de Google que je cite en source)

  7. Oui Eric, je suis d’accord mais Google a déjà mis en place une géolocalisation dans ses serps depuis un bon moment. Ce que je veux dire, c’est qu’un internaute n’aura pas les mêmes résultats sur certaines recherches qu’il soit à Paris, à Lyon ou au fin fond de la Creuse ou encore à New York ou Tokyo et ce pour toute une série de mots clés génériques. C’est je crois le problème soulevé par Fred en terme de référencement (ou alors j’ai besoin de plus de café).

  8. Eric

    @David : ça y est les trolls pub/sponso reviennent, on avait été tranquilles quelques semaines, et là, deux juste pour aujourd’hui. Tu veux que je t’envoie mes tarifs annonceur ?

  9. Éric, ça n’a rien d’un troll. Faut pas charrier, Google est déjà énormément riche et connu de tous. Je vois pas bien l’intérêt d’en parler dans la moitié des articles. :-/

    Fais nous découvrir des services, peu connus, faits par des petites boites.
    Ou parle-nous des concurrents de Google, s’il en reste, pour équilibrer. 10000 fois le mot Google sur Presse-Citron, contre 600 fois Yahoo.

    • Eric

      @David : je vais te faire la réponse que j’ai faite l’autre jour à quelqu’un qui me reprochait de trop parler de Twitter : tu as déjà vu un seul exemplaire de L’Equipe qui ne parle pas de foot ou de Libération qui ne parle pas de politique ? L’actualité de Google est riche et presque quotidienne, c’est l’un des incontournables de l’actualité web (comme le foot pour un quotidien sportif, donc) et je ne vois pas au nom de quoi je devrais me censurer et être le seul blog high tech à ne pas en parler ?

  10. A priori pour le moment ce n’est que sur le .com, pas encore sur le .fr

    En tout cas ça peut être bien pour les sites e-commerce, histoire de mettre plus en confiance l’internaute qui va visiter notre site 🙂

  11. @Éric, rien à voir, foot et politique ne sont pas des entreprises.
    C’est plutôt comme si un mag auto ne conseillait que Renault, alors que Renault vendait déjà 90% des voitures.

    Un accueil moitié Google ça m’a choqué, mais en reculant un peu, ça va mieux. Je modère donc mes propos. 😉

  12. Bonjour,
    Ce qui serait intéressant pour une entreprise locale serait d’avoir un géolocalisation encore plus fine que le pays (prestataires de service locaux).
    J’ai essayé le Local Business Center de Google mais je n’ai jamais eu d’appel pour vérifier les données et la petite entreprise n’apparait pas dans Google maps.
    Certains d’entre-vous ont testé ?

    merci

  13. Pingback: Instant T, focus n°29

  14. Pingback: 10 conseils de référencement Google par Matt Cutts

Répondre