Connect with us

Objets connectés

Google : on avait mis des micros dans les produits Nest, sans prévenir ! Bon, ben pardon…

A aucun moment dans les spécifications du Nest Guard, Google n’avait indiqué la présence d’un micro en son sein. La « surprise » a donc été totale chez les clients, il y a quelques jours, quand Google a annoncé l’arrivée de fonctions vocales… Oups, on ne vous avait pas dit, qu’il y a avait un micro ?

Il y a

le

Nest Guard Google Assistant

Google fait face à une situation plutôt cocasse, puisqu’un micro a été découvert au sein de certains produits de sa gamme de produit Nest, alors qu’à aucun moment, il n’en a été fait part et que même au sein des caractéristiques techniques, ce micro ne figure pas. Alors erreur de communication ou tentative d’obtenir des données ? Difficile de pouvoir se faire une idée, mais évidemment le doute est désormais dans tous les esprits…

« Faute avouée, à moitié pardonnée » ou « qui ne tente rien, n’a rien » ou « ni vu, ni connu« 

Le plus surprenant, c’est que l’affaire ne concerne pas un produit sortie la semaine dernière, mais bien d’un oubli qui date de 2017 sur le terminal Nest Guard. On se demande bien comment l’intégration d’un microphone a pu rester secrète si longtemps.

Nicol Addison, l’un des portes-parole de l’entreprise est rapidement intervenue suite à la découverte de ce micro n’étant pas censé exister et a déclaré : « Le microphone intégré à l’appareil n’a jamais été conçu pour être un secret et aurait dû figurer dans les spécifications techniques. C’était une erreur de notre part. Le microphone n’a jamais été activé et n’est activé que lorsque les utilisateurs activent spécifiquement l’option ».

Pourtant, le micro en question était bien présent depuis le lancement et le porte-parole précise même que Nest Secure avait intégré ce microphone pour des fonctions à venir dans le domaine de la sécurité, comme la possibilité de faire des commandes vocales via Google Assistant ou encore de la détection de bruit de bris de verre (indiquant une intrusion), afin de lancer une alerte.

Tout cela semble donc bien logique et bien pensé par Google et par Nest, pour offrir un système de sécurité efficace et évolutif dans le domicile de leurs clients. Alors, pourquoi ne pas l’avoir précisé ? En effet, cela aurait aussi été un excellent argument marketing au moment du choix du produit, de savoir que de grosses mises à jour étaient à venir. C’est d’ailleurs ainsi que les faits sont survenus, car Google annonçait l’arrivée de certaines commandes vocales au début du mois de février, à la grande surprise de ceux qui avaient toujours pensé, qu’il n’y avait pas de micro sur ce produit connecté.

Google s’étonne de la polémique autour de cette découverte, arguant que désormais les systèmes de sécurité disposent tous de microphones, mais on aurait envie de répondre : « oui, c’est vrai, mais toutes les entreprises ne sont pas connues pour faire de la collecte de données un modèle économique et toutes les entreprises ne sont pas condamnées à 50 millions de dollars pour violation du RGPD« .

La question à 1 million de dollars, suite à cette affaire : Donald Trump prendra t-il les mêmes mesures que pour Huawei ou ZTE, accusé d’espionnage ?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests