Connect with us

Navigateurs

Google Chrome va déployer son bloqueur de publicités dans le monde

Lancé en Amérique du Nord et en Europe il y a un an, le bloqueur de publicités de Google Chrome sera activé dans le monde entier à partir de cette année.

Il y a

le

Il y a un an, Google lançait un bloqueur de publicités natif sur son navigateur Chrome. Néanmoins, ce lancement ne concernait que l’Amérique du Nord et l’Europe. Mais aujourd’hui, la firme annonce le déploiement mondial de cette fonctionnalité de blocage de publicités.

Pour rappel, la firme de Mountain View détermine quels types de publicités il faut bloquer en se basant sur les normes de la Coalition for Better Ads, un groupe d’acteurs du web qui inclut Google, Facebook, Microsoft, l’IAB, etc.

« Aujourd’hui, la Coalition for Better Ads a annoncé qu’elle élargissait ses normes initiales au-delà de l’Amérique du Nord et de l’Europe pour couvrir tous les pays du monde », explique Google. Et suivant cette initiative, la firme va également étendre sa protection contre les publicités abusives dans le monde entier, le 9 juillet.

Google en guerre contre les mauvaises publicités

Etant donné que les revenus de Google proviennent principalement des publicités en ligne, les extensions comme AdBlock Plus sont dangereuses pour son modèle économique.

> Lire aussi :  Avec Chrome 71, Google va chasser les publicités abusives

Et pour éviter que les internautes n’installent ces extensions, Google a lancé son propre bloqueur de publicités qui banni les publicités jugées abusives selon les normes de la Coalition for Better Ads, mais qui laisse passer les publicités tolérables (pour générer des revenus).

Les résultats obtenus en Amérique du Nord et en Europe seraient encourageants. « L’application par Chrome des normes de la Coalition a incité de nombreux propriétaires de sites Web à améliorer l’expérience publicitaire sur leurs sites de manière à avantager les utilisateurs », écrit Google. « Aux États-Unis, au Canada et en Europe, les propriétaires de sites Web ont réussi à modifier les annonces publicitaires sur leurs sites. Le 1er janvier 2019, les deux tiers de tous les éditeurs qui étaient non conformes aux normes Better Ads sont maintenant en règle. En outre, sur les millions de sites que nous avons examinés à ce jour, moins de 1% ont vu leurs publicités filtrées. »

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Morf

    10 janvier 2019 at 14 h 04 min

    Le principal vendeur de pub qui prétend fournir un bloqueur de pubs… Ça m’a bien fait marrer, merci

  2. Enki

    10 janvier 2019 at 19 h 05 min

    Seul problème, quand je clique sur la molette, c’est que JE VEUX un nouvel onglet.
    Or c’est considéré comme une popup….

  3. kantin

    11 janvier 2019 at 7 h 34 min

    Deja Le 1er Avril…….?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests