Google Fast Flip : le retour de la vengeance du visuel

Google a donc publié cette nuit Google Fast Flip, un nouveau service que l’on pourrait apparenter à une sorte d’agrégateur visuel, qui reprend en temps réel les unes d’une sélection de sites web des principaux titres de la presse américaine, et de quelques blogs comme TechCrunch. Précision : il ne s’agit pas des unes des

Google a donc publié cette nuit Google Fast Flip, un nouveau service que l’on pourrait apparenter à une sorte d’agrégateur visuel, qui reprend en temps réel les unes d’une sélection de sites web des principaux titres de la presse américaine, et de quelques blogs comme TechCrunch.

Précision : il ne s’agit pas des unes des journaux de presse écrite comme j’ai pu le voir ailleurs, mais bien des homepages de sites web. L’affirmation selon laquelle ce service « va permettre à la presse de gagner de nouveaux lecteurs » me paraît par conséquent quelque peu tendancieuse dans ce contexte de petite confusion.

Google Fast Flip

Google explique dans son blog officiel que l’objectif principal de Google Fast Flip est de proposer une sorte de kiosque visuel des unes qui permet de zapper très rapidement d’un site à un autre, sans avoir à attendre le chargement complet des pages de chaque site, souvent long tant ces dernières sont chargées. Il est ainsi possible de se faire sa revue de web en quelques secondes, en faisant défiler les unes comme des pages de journaux, ou presque.

Une quarantaine de sites ont été sélectionnés et ont conclu un accord avec Google, qui leur permettra de percevoir la moitié des revenus publicitaires générés par le service, ce qui adviendra probablement plus tard quand Google Fast Flip sortira des Labs de Google car pour le moment je ne vois pas de publicité sur le site. Ainsi, parmi les grans titres on retrouve des sites comme le New York Times, the Atlantic, the Washington Post, Salon, Fast Company, Newsweek ou encore la version US de Marie-Claire, mais aussi des blogs comme TechCrunch ou The Daily Green. Vous pouvez trouver la liste intégrale des sources ici, et supprimer celles qui ne vous intéressent pas.

Comme souvent avec Google, le site est d’une simplicité et d’une rapidité déconcertantes. L’affichage des pages, qui sont en fait des vignettes de capture d’écran au format JPG très compressé pour gagner du temps d’affichage, est instantané, et l’ensemble est facilement lisible. Le service est organisé en 4 grands groupes d’onglets, Popular, Sections, Topics (qui pourrait être assimilé aux Trending Topics de Twitter) et Sources, chaque rubrique proposant une sélection d’onglets thématiques. D’après ce que j’ai peu en voir, Google Fast Flip ne propose pas de rafraîchissement automatique de la page, ce qui ne l’empêche nullement d’afficher en permanence de l’info très récente. Faites F5 et vous constaterez qu’il y a peu de chances que vous tombiez deux fois de suite sur la même une.

Google n’est pas le premier à proposer un agrégateur visuel (par exemple), et l’affichage de vignettes n’est pas non plus une nouveauté, mais comme souvent il le fait à sa manière : simple, efficace, et en prise directe avec l’actualité.

Une façon de rappeler que l’info – et le web – c’est aussi de l’image et du design, ou de la mise en scène, et qu’on retient probablement celle-ci si on la lit dans son contexte. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui font que de nombreux lecteurs abonnés à des flux RSS s’échappent de leur agrégateur pour se rendre directement sur les blogs qu’ils consultent.

Maintenant, puisque nous parlions en inroduction du flirt poussé entre la presse écrite et le web, rappelons qu’il existe des services qui permettent différents usages, de la simple consultation des unes du jour jusqu’à la lecture intégrale de journaux sur votre écran. La plupart sont payants, maisl ils offrent une expérience alternative intéressante pour qui a raté le dernier numéro de son quotidien favori en kiosque.

Voici une sélection glanée au fil de la toile :

Revue2Presse

Un site déjà présenté ici, d’une conception remarquable, qui propose quotidiennement les unes de l’ensemble de la presse écrite française. Un vrai régal pour qui aime flaner au kiosque sans en avoir le temps.

revue2presse

Relay

Le kiosque numérique le plus complet : 500 magazines au format numérique, accessibles en lecture directe sur l’écran de votre PC. Comptez 17,90 euros mois quand même pour l’abonnement intégral. Pratique, voire même génial : le nouveau serives Alertes qui permet d’effectuer une recherche par mot-clé dans toute la presseactuellement en kiosque, et de créer des alertes avec ses propres termes.

relay

Press Display

Un service similaire à Relay, mais qui couvre plus de 1200 titres de la presse internationale, dont une bonne sélection de titres français. Accessible en mode déconnecté avec un lecteur via un logiciel fourni, le service est également disponible sur les smartphones dotés d’un navigateur web évolué car il ne fait pas appel à un lecteur en Flash. 30 euros par mois, mais vous pouvez tester le service gratuitement pendant 1 mois en saisissant le code « twitter » ou « iphone » lors de l’inscription en ligne. L’offre de test ne nécessite pas d’insérer sa carte de crédit pour fonctionner (tuyau pris chez l’excellent Autoroot).

pressdisplay

D’autres sites proposent des services similaires à l’international, et parmi eux Unes SPQR, Newseum ou encore Kioskio.

Reste à espérer que Fast Flip existe un jour en version française, pour les sites de presse français. A condition que ces derniers veuillent bien jouer le jeu et accepter un accord avec l’ogre Google.


  • Gamescom 2017 : notre expérience #TameTheTrack chez Ford Performance

    Ce mardi, nous étions de passage à la Gamescom 2017 à Cologne, avec un arrêt du côté de chez Ford Performance, qui propose une expérience #TameTheTrack étonnante, et qui justifie pleinement sa présence à cette grand messe du jeu vidéo. Explications. […]

  • Découvrez le smartphone de Lamborghini à 2450 dollars

    Vous avez toujours rêvé d’une Lamborghini ? Malheureusement comme pour beaucoup, ce rêve est inaccessible et restera donc au statut de rêve, du moins pour les voitures… Il existe désormais un autre produit griffé de la célèbre marque italienne, il s’agit d’un smartphone et ce dernier sera nettement plus accessible, même s’il reste relativement onéreux ! […]

  • Western Digital dévoile son nouveau disque dur externe WD My Book Duo de 20 To

    Dans la guerre du stockage, les constructeurs sont en quête perpétuelle de produits offrant des records de capacité, le nouveau disque dur externe de Western Digital est précisément ce genre de produit, puisqu’il offre une capacité record de 20 To ! Le WD My Book Duo est en effet équipé de deux disques de 10 To chacun […]

Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. Merci pour le système d’alerte de Relay.
    D’ailleurs, un billet sur les façons de faire sa veille sur le net serait pas mal, non ?

  2. Je suis perplexe quant à ce nouveau service de Google Labs. Certes, cela a l’air intéressant au premier abord, mais je ne suis pas convaincu que ce soit plus pratique à l’usage qu’un bon vieux et moche Google Actualités.

  3. Pingback: Google Fast Flip : le retour de la vengeance du visuel

  4. On se rappellera qu’à la fin des années 90 les sites web de Libé et du Monde étaient en accès payant. Est alors arrivée la bule Internet et son mythe du « contenu gratuit ». Les journaux ont fait le mauvais choix, et ne se remettront pas de la terrible spirale de destruction de valeur qui va les emporter : aujourd’hui, faute de moyens, ils ne paient plus assez de bons journalistes et n’apportent plus qu’une valeur ajoutée limitée aux dépêches d’agence. Du coup de plus en plus de consommateurs vont directement voir les dépêches sur le web.

    La pauvre tentative de Libération de refaire payer une partie de son contenu est vouée à un piteux échec.

    Au moins au début des années 90 les journaux comme Libération, le Nouvel Obs et d’autres avaient une source de revenus : les services Minitel de chat – alors appelés « Minitel Rose » (tiens si vous voulez on va d’ailleurs dire que Meetic et Match.com, qui fournissent ecxactement le même service sous une forme diférente c’est de l' »Internet rose » 🙂 )

    Pour Libération, ces revenus du Minitel constituaient la totalité du bénéfice annuel du journal, parfois même plus 🙂

  5. Il y a bien de la publicité Eric, elle est affichée quand tu a cliqué une première fois sur une « Une ».

  6. @Al-Kanz : je vais voir concrètepment c que va donner l’alerte Relay, que je teste avec quelques mlots-clés.

    On peut penser que ce service gratuit va faire une certaine concurrence aux services de pige de presse professionnels et payant, comme par exemple Press Index – http://www.pressindex.com/fr/s.....presse.asp – ou l’Argus de la Presse – http://www.argus-presse.fr/veille/veille-presse .

    J’ai utilisé ces services dans ma vie professionnelle, c’est très efficace mais pas donné…

  7. @Pierre

    Tu veux dire que meetic et autres sites du même genre utilisent une batterie de faux utilisateurs connectés pour faire passer du temps sur des serveurs surtaxés comme au bon vieux temps du minitel rose ?

    L’ADSL a méchamment tué cette poule aux œufs d’or quand même, avec l’illimité…

    Je me souviens – séance ancien combattant 1995 – d’une boîte où je faisais du dev et où le gros du CA provenait d’un site d’astrologie et… D’un site de rencontres… Régulièrement, les employés sortaient de leur bureau pour nous demander le nom d’une ville proche de la personne hameçonnée, de façon à faire durer la connexion…

    Ça permettait quand même à un des bosses d’avoir plusieurs machines intéressante dans le garage (une RRouge de l’époque, une 916 – SP je crois – qui ne m’a pas trop marquée, sans doute parce qu’il n’a jamais voulu me la prêter – mais alors la Corvette des années 60, miam 🙂 )

  8. En gros, google devient notre interface de news qui servira de relai vers des journaux en ligne, on payera google qui payera les journaux.

    C’est très bien…

    Ce qui sera surtout cool c’est que les millions de gens qui laissent des commentaires de dépressifs sur les sites de news ne le feront plus parce qu’il ne pourront voudront pas payer leur abonnement.

    Ce sera bcp plus sain, parce que c’est une vaste blague ce truc d’information en temps réels pour tous…

  9. il existait deja cela par la presse quotidienne régionale

    http://unes.spqr.fr/

    Je pense que google apporte seulement son faire-savoir dû à son nombre de lecteur.

    Il apporte aussi la liberté de choisir les unes.

    Si j’étais google j’analyserai bien les statistiques et après j’irais acheter les actions des meilleurs journaux pour faire fortune !!!!

    Je dis cela mais je ne suis pas Google 😉

  10. Il va falloir avoir un oeil sur le nouveau site / projet des NMPP, madeinpresse.com, développé avec viapresse, qui pour le moment n’a été présenté qu’aux éditeurs de presse et qui vise pour la première foi (utopie?) à réaliser un véritable pont entre web et vente de journaux (physique, pas numérique). Pour le moment vous pouvez trouver des informations seulement sur les sites professionnels, comme celui des diffuseurs de presse (http://diffuseurdepresse-nmpp......tegory=217).
    En gros le contenu des titres de presse des éditeurs participant sera indexé dans un moteur de recherche permettant de créer également des alertes. Le site saura vous dire dans quel titre de presse le sujet est abordé et aussi dans quel point de vente le titre est disponible près de chez vous. Il sera ensuite possible de réserver/payer le titre en ligne pour que le diffuseur de presse puisse vous le mettre de coté. Lancement prévu pour la fin du mois je crois.

  11. C’est dingue j’ai vraiment l’impression qu’ils sortent un nouveau service tous les mois en ce moment chez Google… quelle énergie !

  12. Dommage qu’il n’aie pas Google Fast Flip en Français…
    Ca aurait été plus intéréssant… Mais bon ca nous initie à l’Anglais ^_^

  13. Pingback: Internet & Presse Papier: Allié ou Adversaire ?

Send this to a friend