Suivez-nous

Smartphones

Google l’annonce : nos smartphones Android peuvent détecter les séismes

Et ce, depuis votre smartphone.

Il y a

  

le

 
Android Seisme Detection
© Unsplash / Andrew Buchanan

Votre smartphone Android va devenir un véritable détecteur de séisme. Dans un communiqué, Google a annoncé s’être rapproché de l’Institut américain d’études géologiques (USGS) pour mettre en place « ShakeAlert ». Il s’agit d’un dispositif disponible sur les smartphones Android et qui permettra de prévenir les utilisateurs d’un séisme en approche, avant même les premières secousses.

« Quelques secondes d’avertissement peuvent faire une différence en vous donnant le temps de vous mettre au sol, de vous couvrir et de vous retenir avant que la secousse n’arrive », peut-on lire de l’annonce de Google.

Pour cela, le dispositif s’appuiera sur les plus de 700 sismomètres aux États-Unis. Mais pour aller encore plus loin, Google a développé tout un programme mettant en réseau les millions de smartphones pour qu’ils puissent communiquer entre eux sur les données de leur accéléromètre. Censé mesurer le mouvement, ce dernier peut aussi capter les premières secousses d’un séisme.

« Un petit sismographe »

« Nous avons vu une opportunité d’utiliser Android pour fournir aux gens des informations précises et utiles sur les tremblements de terre lorsqu’ils en cherchent, et des avertissements de quelques secondes afin qu’ils se mettent en sécurité avec leurs proches si besoin », expliquait Marc Stogaitis, ingénieur chez Google.

Bien évidemment, il faudra qu’un smartphone soit déposé sur une surface plane, sans bouger, pour qu’il puisse potentiellement capter des premiers signes. Mais il suffit qu’il y ait une dizaine d’appareils captant les mêmes ondes pour qu’une information de séisme en approche puisse se confirmer.

Dans un premier temps, Android proposera « ShakeAlert » au sein de l’État californien. La firme de Mountain View explique qu’il s’agit de l’État le mieux équipé en termes d’infrastructures. Ensuite, de plus en plus de territoires aux États-Unis en seront équipés avant que Google décide d’étendre le système au monde entier.

« Votre téléphone Android peut être un petit sismographe se connectant à des millions d’autres téléphones pour former le plus grand réseau de détection des séismes au monde » s’exclamait Marc Stogaitis.

Il y a bientôt un an, un projet de la même envergure avait été rendu publique. Une équipe de chercheurs de l’Université de Berkeley cherchait à utiliser le réseau de câble de fibre optique sous les océans pour arriver aux mêmes fins partant d’un problème alarmant : deux tiers de la surface terrestre ne possède pas de capteurs d’activités sismiques, et « il y a un besoin énorme pour la sismologie des fonds marins », déclarait l’auteur de l’étude en question.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests