Suivez-nous

Sciences

A l’avenir, les câbles maritimes à fibre optique pourraient détecter les séismes

Une équipe de chercheurs est en phase de régler le problème de la détection des séismes dans les océans. Ils utiliseraient un réseau d’équipements déjà installé : les câbles de fibre optique.

Il y a

  

le

 
fibre optique seisme
© Pixabay / Cnippato

Bonne nouvelle pour la prévention des activités sismiques. Alors que la plupart des instruments de mesure sont aujourd’hui installé sur une surface terrestre, la majeure partie des activités tectoniques se produisent en réalité dans les océans, ce qui retarde colossalement leur identification.

Un problème qu’une équipe de chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley s’est pris à cœur de tenter de résoudre. Un projet qui pourrait sembler colossal, en vue du nombre astronomique d’équipements qu’il faudrait venir placer dans les fonds marins, alors qu’il est impossible de mesurer des activités sismiques sans posséder de capteurs dans la zone en question.

Dans la revue Science, l’auteur principal de l’étude Nathaniel Lindsey a montré comment lui et ses collègues ont tourné le problème d’une autre façon, en cherchant plutôt à trouver des équipements qui seraient déjà présents dans les fonds marins. Leur découverte : le réseau de câble à fibre optique pourrait de lui-même prévenir des premières secousses.

En Californie, la faille créée par le dernier séisme se voit depuis l’espace

Utiliser la fibre optique pour prévenir des séismes

Si Nathaniel Lindsey et son équipe de chercheurs arrivent à leurs fins, l’avancée sera gigantesque. A ce jour, deux tiers de la planète ne possède pas de capteurs d’activités sismiques, et « il y a un besoin énorme pour la sismologie des fonds marins », déclarait l’auteur de l’étude.

Et à en croire leur piste, leurs recherchent semblent être sur la bonne voie. Utiliser le réseau de câbles à fibre optique est comme paramétrer un équipement qui serait déjà une solution au problème, sans venir y ajouter des éléments. Car la fibre optique, qui fonctionne par la conduction de lumière, peut-être extrêmement sensible à une secousse, même si celle-ci n’excède pas un déplacement du câble « de quelques nanomètres près ». 

Cette méthode de détection serait une vraie avancée, si jamais son développement réussissait. Nous aurions ainsi à porter de main un réseau de milliers de détecteur, et il ne suffirait que de connecter ces câbles à un instrument venant interpréter l’information recueillie. « La meilleure partie, dit Lindsey, c’est que vous n’avez même pas besoin d’attacher des équipements ou des répéteurs sur toute la longueur du câble (…) Vous n’avez qu’à marcher jusqu’au site et connecter l’instrument à l’extrémité de la fibre », expliquait-il dans la revue scientifique.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests