Google modifie son algorithme pour faire la chasse aux sites criblés de publicité

Chose promise, chose due. Google avait laissé entendre il y a quelques semaines que ses équipes travaillaient à apporter une modification à son algorithme visant à pénaliser les sites affichant trop de publicité. Cette modification est en place, quelles en sont les conséquences ?

Chose promise, chose due. Google avait laissé entendre il y a quelques semaines que ses équipes travaillaient à apporter une modification à son algorithme visant à pénaliser les sites affichant trop de publicité.

Dans un billet sur le blog officiel dédié aux webmasters, Matt Cutts, grand manitou de la chasse au spam et de l’optimisation SEO sur le moteur de recherche explique que la fameuse modification de l’algo vient d’être mise en place. Voici une traduction des détails fournis par Matt Cutts sur ce changement :

Plutôt que de faire défiler la page vers le bas après une flopée de publicités, les utilisateurs veulent voir le contenu immédiatement. Ainsi les sites qui n’ont pas beaucoup de contenu au-dessus de la ligne de flottaison peuvent être affectée par ce changement. Si vous cliquez sur un site et que la partie du site que vous voyez en premier n’a pas beaucoup de contenu visible ou réserve une part importante de la surface de l’écran aux publicités, ce n’est pas une très bonne chose pour le visiteur. Ces sites pourraient ne pas être aussi bien positionnés dans les résultats de recherche à l’avenir.

Cutts précise cependant que ce changement fait partie de 500 améliorations de l’algorithme Google qui devraient être opérés en 2012, et qu’il n’affectera que moins de 1% des recherches, ce qui signifie que sur moins de 1% des pages de résultats un internaute pourrait voir un changement dans la hiérarchie des résultats.

Ce n’est cependant pas une très bonne nouvelle pour les sites dont la publicité constitue la source de revenus principale ou unique, et donc pour la plupart des sites de contenus, médias et blogs, Presse-citron inclus. Car on sait très bien que ce sont justement les encarts situés en haut de page qui rapportent le plus, et de loin. Si sur cet article vous voyez un encart 300×250 sous le titre, ce n’est pas pour le plaisir. Je sais que c’est moche et que cela pousse le contenu plus bas dans la page, mais c’est sur cet encart que se font 95% des clics et des revenus Google Adsense de ce site.

Des paramètres à géométrie variable

D’autre part, cette annonce de Matt Cutts n’est pas très explicite et soulève de nombreuses questions : qu’est-ce qu’un « niveau acceptable » de placement de publicité au-dessus de la ligne de flottaison ? Quid des sites qui affichent principalement des images dans leur en-tête et sont-elles considérées comme du contenu ou Google ne tient-il compte que du texte ? Qui également des interstitiels, expand, et autres pop-ups et pop-under, bien plus insupportables à mon sens ? Et les pubs sur YouTube (Google) qui sautent aux yeux avant le démarrage des vidéos : n’est-ce pas comparable en ce sens que cela repousse le contenu après ? Enfin, le plus important : l’affichage d’une page varie énormément en fonction de critères personnels, comme le nombre d’onglets ouverts, de barres d’outils activées du navigateur et surtout de la taille et de la résolution d’un écran. Comment ce nouvel algorithme de Google va-t-il gérer ces paramètres ?

D’ailleurs, comme l’ont fait remarquer plusieurs réactions à l’article de Matt Cutts, il y a au moins deux incohérences, ou contradictions dans la politique de Google : d’une part certaines pages de résultats du moteur de recherche affichent un nombre important de publicités Adsense en haut de page au détriment des premiers résultats (voir la capture d’écran ci-dessus), et d’autre part cette annonce est publiée alors que de nombreux éditeurs de sites reçoivent en même temps un message de Google Adsense les incitant à optimiser leurs revenus en plaçant plus de publicités dans leurs pages. Logique…

Bon, je prêche un peu pour ma paroisse et par conséquent, en temps qu’éditeur dont le chiffre d’affaires provient majoritairement des revenus de la publicité, je ne suis pas certain d’avoir le recul nécessaire pour être la personne la plus objective sur le sujet. Mais si l’on peut comprendre qu’il soit tout à fait légitime que Google veille à fournir toujours des résultats pertinents et que les sites prennent en considération prioritaire le confort de navigation des internautes, je pense cependant que Google n’a pas à se mêler de cela : si un site affiche de la publicité à un niveau insupportable, pas besoin de le pénaliser dans les résultats, les internautes le feront eux-mêmes en n’y retournant plus, me semble-t-il.

Mais bon s’il le faut on s’adaptera hein 🙂

(source de l’image)


Nos dernières vidéos

78 commentaires

  1. Eric

    C’est super Adblock Plus. Si tous les internautes l’utilisaient il n’y aurait plus d’internet, et plus de Google (qui rappelons-le vit de la pub). Tu me donnes ton salaire ?

  2. Et concernant l’utilisation d’adblock et assimilés. N’oublions pas que le web est se qu’il est en bonne partie grâce à ces espaces publicitaire.
    => l’information libre et gratuite permise par le travail de chacun…

  3. Pour le coup j’utilise aussi Adblock Plus mais je te rassure, je ne cliques pas non plus sur les pubs quand il est désactivé 😀
    Par contre de là à dire qu’il n’y aurait plus d’internet… Et puis le concept c’est aussi que tout le monde ne l’utilise pas !

  4. Je viens de désactiver Adblock pour Presse-Citron. Je l’utilise par défaut pour tous, puis le désactive peu à peu sur les sites à valeur ajoutée et qui ont une pratique modérée de la publicité.

    Exceptionnellement pour vous, je vais le laisser désactivé. C’est clair que l’encart gâche pas mal, mais ce qui me gêne plus que tout, c’est les pubs qui « bougent » tout le temps, ça me gêne pour lire. Et avant d’avoir Adblock, c’était un critère pour ne pas lire du tout un article et ne jamais revenir sur un site !

  5. Arf, je ne voulais ni te froisser, ni déclencher de débat Eric.

    C’est juste une façon de dire, d’une part, et comme tu l’évoque presque dans ton article (« qu’il n’affectera que moins de 1% des recherches »), que l’impact de cette mesure devrait être minime, qu’elle ne devrait pas changer grand chose à la situation, vu que nous sommes déjà assez nombreux à ne même pas voir les publicités en question.

    D’un autre coté, si tant de sites n’étaient pas exagérément envahis de pubs, peut-être que nous serions moins nombreux à utiliser des outils comme Adblock Plus (qui n’aurait peut-être même pas été développé), et donc plus nombreux à te rémunérer.

    Si ça se trouve, ce nouvel algorithme aura finalement un impact positif sur un site comme le tien.

    L’objectif de Google me parait en tout cas louable, à fortiori parce que eux aussi vivent principalement de la publicité comme tu le dis.

    Tout est une question de mesure je pense, sans pub, il y aurait quand même un Internet à mon avis (perso, je produis du contenu et édite des sites qui ne contiennent aucune publicité), mais il serait sans doute bien différent.

    Un peu moins de pub par endroit ne peut pas faire de mal il me semble, enfin, ce n’est que mon avis.
    ;]

  6. Pour en revenir à Google, je trouve qu’ils déconnent pas mal en ce moment. Entre ces « recommandations » sur un sujet qui ne les regarde finalement pas (sauf à ce que tout le monde retire prioritairement les pubs Adwords :-)), le fait qu’ils unifient tous leurs services et s’arrogent le droit de réunir toutes les données personnelles liées par la même occasion, et enfin qu’ils commencent à prioriser aussi bien dans les recherches que dans les résultats les liens vers Google+ … tu m’étonnes que les enquêtes pour distorsion de concurrence se multiplient ! Google voulait « organiser » le web, ok, mais de là à le « faire » ….

  7. @ Ca4t_FB
    Il y aurait Internet sans pub, mais alors tout serait payant !
    Cite moi un seul blog/site (FR,US n’importe où…) connu qui ne vit pas de la pub ?
    Un service mail/stockage qui ne vive pas de ça ?
    On n’aurait pas Google (Youtube, Gmail, Android…) et des centaines d’autres boites !

  8. Eric, je crois que vous n’avez rien mais alors rien à craindre de ce changement d’algorithme !

    Google ne vise pas les sites qui ont un encart au-dessus de la ligne de flottaison, ni même 2 d’ailleurs. Ils parlent d’une « flopée » de pubs donc pour moi c’est 3 blocs et aucun contenu accessible au-dessus de la ligne de flottaison. Sur presse-Citron, la publicité est plus que raisonnable et elle accompagne un vrai contenu, dont le début est accessible sans scroll !

    Je pense que Google parle plutôt des sites de spam qui affichent 3 blocs et plusieurs annonces thématiques AVANT tout le contenu. Des sites poubelles, sans aucun trafic direct ni reférent, 80% de taux de rebond, 3 encarts empilés tout au-dessus de la page et un scroll obligatoire pour arriver au « contenu ». Ce sont eux que Google vise (j’espère !) et bien sûr par des blogs comme presse-citron.

  9. @Eric les gens qui cliquent sur les pubs (et donc participent à votre CA) n’installent sans doute pas AdBlockPlus. Je ne pense pas me tromper en affirmant que la majorité des gens qui installent AdBlockPlus sont ceux pour qui les pubs sont un inconvénient et non un avantage (et donc qui ne cliquent jamais dessus). En tous cas on est déjà trois dans ce cas dans ce fil de commentaires.
    Et perso, les autres raisons qui me font installer AdBlock c’est l’autonomie et le niveau sonore de mon portable ainsi que le confort de lecture.

  10. Juste pour information : j’aimerais savoir sur quoi se base la rémunération par rapport aux ads présent sur un site car je connais dans mon entourage peut de personnes qui clique dessus et je pense que sur l’ensemble de la population ce n’est pas la majorité non plus, donc en quoi adblock plus ou tout autre plugin de ce style va venir influé sur vos revenues?
    Car si la rémunération se base uniquement sur les « vues » de la pubs je pense que je peux plus facilement comprend en quoi des plugins qui élimine les ads diminues de manière significative les revenues mais je vois mal comment comptabiliser le nombre de vues si ce n’est par le biais du nombre de visiteurs de la page sur laquelle est présent l’ads?
    donc une petite lumière sur ce point serait intéressant (et peut être que je désactiverai adblock plus de manière plus fréquentes sur les sites qui m’intéresse et que je veux soutenir)

  11. Si Google encourage à mettre 3 encarts, ce n’est pas pour sanctionner ceux qui le font. Croyez-moi, Google n’est pas devenu complètement fou au point d’encourager les webmasters à mettre moins de publicité. Ils veulent juste diminuer le spam et augmenter le return des annonceurs adwords.

  12. Moins de publicités traditionnelles impliquent plus de publicité déguisée… les publi-reportages vont être en hausse dans les blogs & co.
    Et franchement, si ça peut aider à dégommer les faux sites de contenus non filtrés par G. Panda, je suis plutôt pour…
    Je comprends la position des sites ne vivant que de la pub (ex. : PresseCitron) mais il est de rigueur sur le net de ne jamais placer la pub comme modèle économique principal (sauf quand on est Google).

  13. « il n’y aurait plus d’internet, et plus de Google (qui rappelons-le vit de la pub). »

    En sommes nous certains ? Il existe surement d’autres modèles économiques et ce n’est pas parce que la pub envahie tout qu’elle est absolument indispensable à la marche du monde.

    Je bloque les pub sur internet exactement comme je zappe les pub à la télévision. Je ne rentre pas dans le deal contenu contre pub. S’il doit y avoir un débat sur le fond pour le financement de l’internet je suis prêt à y participer.

  14. Ce que les utilisateurs d’adblok gagnent d’un côté, ils le perdent de l’autre : moins de pub, certes, mais un site peut-être plus lent car le serveur est trop cher ou design plus pauvre car pas d’argent pour faire appel à un graphiste, etc. Pour moi, c’est tout sauf un bon calcul.

  15. « Il y aurait Internet sans pub, mais alors tout serait payant ! »

    La pub propose une fausse gratuité. Son coût est reporté sur les produits que l’on consomme. La question du modèle économique, voir sociétal se pose.

    • Eric

      @Hdr2 : on peut mettre de la pub dans le RSS si tu veux 🙂
      Sinon « La question du modèle économique, voir sociétal se pose. » Oui, bien sûr. Si les lecteurs de Presse-citron acceptaient de payer pour ne pas avoir de pub je serais le premier à la supprimer. Il suffirait de pas grand chose. Je n’ai pas fait de calcul précis car il y a plusieurs paramètres qui entrent en ligne de compte, mais à la louche un abo entre 5 et 10 euros par an par lecteur serait largement suffisant pour compenser le CA réalisé avec la pub. Sur un de mes autres sites http://www.sitebuzz.fr qui fonctionne selon un modèle freemium, il n’y a aucune pub.

  16. @Casanaute : il y a de la marge, la majeure partie des sites sont lents justement à cause du chargement et de l’affichage des tas de fichiers externes nécessaires à l’affichage de pub. En tout cas c’est le cas chez nous (un des sites du TOP100 français toutes catégories confondues)

  17. Éric,

    Je regarde ton site depuis longtemps sans jamais voir de pub alors je te propose de te payer la somme que tu considère comme juste (et qui me semblera juste) et ce chaque année. Dit moi combien et comment ?

  18. Eric

    @Mirtil : « il est de rigueur sur le net de ne jamais placer la pub comme modèle économique principal ».
    Oui bien sûr, dans l’idéal. Sauf que dans lé réalité c’est bien plus difficile à faire qu’à dire. Dans le cas d’un blog comme Presse-citron, qui est parti de zéro comme un blog amateur (qui n’avait même pas son propre nom de domaine) et qui est devenu assez fréquenté pour que les revenus pub soient conséquents, tout s’est fait un peu à l’arrache, au fur et à mesure, et la pub est arrivée « naturellement » d’abord via les annonceurs qui m’ont contacté en direct. Il est plus difficile dans ce contexte de trouver d’autres sources de financement car on est un peu nez dans le guidon, à gérer le quotiden à l’artisanale sans avoir fait de joli business plan et projections à 5 ans. C’est ce à quoi je m’attelle maintenant et l’un de mes objectifs pour 2012. Mais comme je ne suis pas un grand fan des subventions publiques auxquelles pourtant je pourrais sûrement prétendre, trouver d’autres pistes juteuses ET rentables n’est pas si évident que cela pour un pur site de contenu.

  19. Eric

    @Jarno : ce geste symbolique me touche réellement, et le fait que tu le dises encore plus, pas pour le geste lui-même mais pour ce qu’il représente en termes de reconnaissance pour notre travail (j’inclus bien sûr les rédacteurs qui bossent avec moi). Merci !

  20. Le problème sur presse-citron c’est surtout que les lecteurs sont des habitués du web et que cette catégorie clique très, très peu sur les pubs. Enfin, tout dépend de l’article publié évidemment. Entre un article sur un nouveau smartphone et un article sur un changement chez Google, c’est sera le jour et la nuit au niveau des recettes publicitaires. Il y a peut-être un équilibre à trouver : diminuer la pub sur les articles sans valeur « marchande » et augmenter la pub sur les articles qui incitent à l’achat.

  21. Eh bien voila Eric grâce à ton commentaire tu as de quoi lancer une offre premium sans pub (et pourquoi pas avec des « bonus ») … PC Inpact font ça … je ne sais pas ce qu’il en est de leur coté … arrivent-ils à rentrer das leurs frais ?

  22. L’idéal pour un utilisateur comme moi serai un système centralisé et surtout très *simple* d’utilisation. Sur un site centralisé je m’abonne pour une somme modique (1€ par mois par exemple) à un ensemble de blogs que je choisis (Presse-Citron, Korben, etc…), et automatiquement je ne vois plus de pubs dessus (y compris, sur optin, les articles sponsorisés =) et pourquoi pas de la valeur ajoutée histoire de ne pas être tenté par AdBlockPlus gratuitement. Il faut *surtout* éviter d’avoir à se relogguer tous les 36 du mois, il y a des sites d’infos que je lis régulièrement et sur lequel j’aimerai poster des commentaires, mais il faut constamment se relogguer, c’est à dire retrouver son login/pass (souvent ils bypassent le système de mémoire intégré aux navigateurs), et résultat je laisse tomber et je ne commente plus.

  23. Je peux me tromper mais je pense que Google fait référence a tous ces sites qui, quoi que l’on tape, retourne notre résultat dans notre requête comme étant un résultat de la page et apparaît donc en premier dans la liste ( je ne connais pas le nom de cette technique donc bon…) puis affiche une palanqué de pub ou l’on risque d’etre envoyé vers d’autre page au moins faux clique sur la page en question, je verrais dans l’avenir si ce type de site disparaît des premiers résultats de google.

  24. Je rejoins Eric (et d’autres) sur un point : je ne vois par pourquoi Google veut tenter de reconnaître les pubs (avec forcément les erreurs qui vont aller avec). En effet ils ont déjà des indicateurs comme les taux de rebonds qui reflètent l’intérêt que les visiteurs ont pour un site.
    Et après tout, si un site était bardé de publicité mais qu’il ait un taux de rebond très faible parce que les visiteurs les trouveraient hyper pertinentes,où serait le problème ?

  25. Je ne pense pas que cela change quelque chose pour des site tels que presse citron. La publicité n’est pas envahissante. Par contre ceux avec de multiple pop up on plus de souci à se faire.

  26. Je pense aux sites assez inutiles d’annuaires ou d’horaires d’ouvertures de magasins (qui une fois sur deux sont périmés) qui sont parfois bien référencés alors que leur contenu ne compose même pas 10 % de la page. Si c’est dans ce genre je trouve ça légitime et c’est vrai que google y gagne en qualité (ce qui ne veut pas dire qu’ils vont pénaliser la pub en général)

  27. Pingback: Google modifie son algorithme pour faire la chasse aux sites criblés de publicité | e-Club • Icademie

  28. Google a signé son arrêt de mort en imposant une publicité obligatoire sur les vidéos Youtube…
    Demain une autre plateforme verra le jour avec beaucoup moins de contrainte..

    WEB= liberté
    Google= Monopole

    c’est assez contradictoire

    Spotify a bien réussi a sortir son épingle du jeu, pour contrer iTunes et son programme trop cher, limite honteux.

  29. Salut Éric,

    Je ne pense vraiment pas que ton site soit menacé ;). Par contre, je ne suis pas d’accord avec le fait que ce sont les pubs placées plus haut qui sont les plus rémunératrices.
    Sur mes différents sites, il n’y a pas photo, c’est le leaderboard en bas du contenu qui est le plus prolifique en terme de clics et de cpc, c’est pourquoi j’ai laissé tombé le bloc de pub en haut de page (que je supporte difficilement sur les autres sites).
    Sinon, petite réflexion sur ton bloc en dessous du titre : c’est pas limite avec les guidelines Adsense cela ??

    • Eric

      @Eric : « Sinon, petite réflexion sur ton bloc en dessous du titre : c’est pas limite avec les guidelines Adsense cela ?? » C’est à dire ?

  30. « Si un site affiche de la publicité à un niveau insupportable, pas besoin de le pénaliser dans les résultats, les internautes le feront eux-mêmes en n’y retournant plus, me semble-t-il »

    Je ne suis pas d’accord avec cette dernière réflexion : le trafic provenant des moteurs de recherche se renouvelle en permanence. Autrement dit une page bien placée mais crblée de pubs continuera à avoir beaucoup de visiteurs.

    Je pense que Google a raison de s’en mêler, bien qu’il y ait des incohérences politiques comme signalé dans cet article.

  31. google google google on ne parle que de google ici et il y’a deux articles publies le meme sujet précis (les pseudos de google+)..
    si on regarde la page d’accueil, 5 artciles sur 10 sont dédiés a google.. come on …

  32. Ton site n’est clairement pas concerné par cette mesure, c’est comme ça que Google gagne de l’argent, ils sont pas fous non plus.

    Là où Google perds de l’argent, c’est lorsqu’un site abuse de la publicité, en te piégeant sur un clic involontaire, etc… le prestataire obtient un taux de rebond ultra important et ne réinvesti plus chez Google.

  33. Une publicité c’est simplement une image avec un lien dessus, donc impossible pour Google de « voir » une publicité autre que celles venant d’Adsense…

  34. De toute façon il y a plus rentable que de mettre la publicité tout en haut du site avant l’article et je sais de quoi je parle puisque je vis de la pub depuis 9 ans. Surtout Adsense qui ne rapporte que très peu d’argent comparé aux annonceurs en direct ou aux produits en affiliation ou même à vendre ses propres produits.

    Adsense ça a du être entre 6 et 8% de mon CA total depuis que je fais du business online, donc très négligeable.

    Si vous lancez un site en ne pensant qu’a Adsense vous avez déjà échoué, j’ai fait cette erreur. Adsense si ça dépasse 30% du CA de votre site vous avez échoué.

  35. Ca va faire du mal aux éditeurs mais du bien aux visiteurs…

    Mais sans pub, pas de revenus, donc pas de contenus et donc pas de visiteurs…

    En fait ça va faire mal tout court.

    Par contre seulement 1% des pages concernées ? ça me semble peu.

  36. 1% Ce n’est pas énorme mais sur la quantité globale d’un site à plusieurs millions de pages, cela peut avoir un impact énorme. Je pense @Eric que ton site est un modèle. C’est peut être moche d’avoir une pub avant l’article mais les épinards, ce n’est pas le lecteur qui les offre. En bref, là où c’est intéressant c’est certains sites qui balancent une news 50 mots 2 pubs avant 1 pub après sans compter le pop under et site under lorsque tu cliques sur une rubrique. En tant que lecteur quand tu vois un site comme cela, tu as presque même l’impression de t’être fait arnaquer en le visitant. Merci en tout cas pour cet article très complet.

  37. Il semblerait que tout ceci soit essentiellement destiné à préserver la régie publicitaire de Google !
    Car, il y a de plus en plus de site s’intéressant à l’affiliation…

    Gonfler le chiffre d’affaires, ne serait pas devenu l’objectif ultime des actionnaires du groupe !

    La rentabilité et la génération de flouze est une réalité au sein des entités internationales, avec la maîtrise des coûts en ligne de mire.

    Je suis convaincu aussi, que le fait de polluer un site de publicités ne peut que faire fuir le visiteur, il doit y avoir une parfaite adéquation entre le contenu et la monétisation…

    Le profit est mesurable qu’à la notoriété et celle-ci se concrétise à la plus-value apportée aux visiteurs !

  38. Bon, tout compte fait, on peut résumer de la manière suivante.. Un site sans pub n’a pas de revenu (sauf s’il est premium bien sûr). Mais un site avec trop de pub, devient difficile à suivre, voir gène tant le regard que l’internaute saute à autre chose. Donc la bonne vielle règle de la pub revient au galop : point trop n’en faut. Trop de pub tue la pub… Enfin c’est ce que je pense. Mais ce n’est pas parce que l’on a une page pleine de pub sur la droite que l’on ne lit pas le texte sur la gauche. Ce qui me gène le plus en fait c’est que cela vienne de Google qui, tout le monde le sait n’a aucun revenu venant de la dite… pub ! A moins que la prochaine mouture de l’algorithme oblige à ce que tous les sites de la terre contiennent un peu de pub… pour Google ! ;-))

  39. franchement je ne pense pas que les sites comme presse-citron doivent s’en faire.
    ce qui est visé, amha, c’est plutôt les mfa.

    et en effet ils ne représentent que peu de trafic pour google.

    ça permettra en plus aux annonceurs de cibler + quali.
    aucun intérêt pour gg de descendre des sites comme le votre (contenu unique, visiteurs fidèles, pubs ciblées).

    calmons-nous avant de crier au loup.
    de plus les pénalités sur les sites trop bourrés de pub existent déjà.
    si le votre avait dû descendre, ce serait déjà fait, mais le niveau de pub est acceptable, du coup il ne l’a pas été et ne le sera pas.

    quand aux revenus générés, non ce n’est pas rien.
    et peu importe la cible que vous visez, si elle est technophile ou non.
    du moment que vous êtes en haut des serps et que vos pubs sont ciblées, oui ça peut rapporter suffisamment pour ne pas avoir l’impression de travailler pour rien, même si c’est souvent insuffisant pour générer plusieurs salaires.
    ça peut être un modèle économique viable pour un blogueur seul et passionné.
    mais pour réellement créer un entreprise, oui il faut prendre le temps d’établir un business plan, ce que peu de blogueurs ont le temps et la capacité de faire.
    le freemium est une bonne alternative outre-atlantique qui se vit plutôt bien.
    malheureusement, il n’est pas si facile de l’étendre en france, mais c’est un défi intéressant à relever, que je tenterais cette année.
    si dieu le veut, je pourrais alors embaucher 🙂
    bon courage à vous pour la suite et ne vous en faites pas trop 😉

  40. Et niveau incohérence, comme cela a déjà été dit, youtube est le maître. Pour rappel, quand on arrive sur youtube, on se choppe une publicité de 30 secondes, qui bloque complètement le contenu désiré. Car oui quand on va sur youtube c’est pour regarder la vidéo.
    Là où une publicité classique peut à la limite gener ( encore que.. ) mais ne bloque rien du tout.

  41. ca semble surtout viser les sites qui n’ont que de la pub et peu de contenu…
    mais la tendance est la
    et d’accord avec toi pour Adsense, 2 poids 2 mesures, mais ca c’est aussi une tendance…

  42. Les pubs qui me dérangent se sont celles qui ouvrent de nouvelles fenêtres, qui affichent un immense pop-up où je suis obliger de cliquer sur une croix pour la virer.

    Je ne suis pas contre des pubs sur les extrémités ou un bandeau publicitaire comme il se trouve actuellement sur Presse Citron.

    Quand elles ne sont pas intrusives, ça va.

  43. comme d’hab les dires de Matt restent flous et on ne sait ce que cela veut vraiment dire dans la pratique…à partir de quand on devient un spammeur avec des pubs dans tous les sens sur son site ?

  44. Sur ton site, Eric, Ghostery me compte 9 trackers, dont adtech.

    J’ai par ailleurs bloqué ligatus et frogz avec AdBlock Plus. Ne risques-tu pas d’être impacté ? Il me semble que tu as singulièrement réduit la voilure en matière de pub, non ? ;+)

  45. Pingback: Google modifie son algorithme pour faire la chasse aux sites ... - Presse-citron | Référencement naturel et SEO | Scoop.it

  46. Pingback: Google modifie son algorithme pour faire la chasse aux sites ... - Presse-citron | Référencement et contenu SEO | Scoop.it

  47. Pingback: Google modifie son algorithme pour faire la chasse aux sites criblés de publicité |Articles| Keups

  48. C’est vraiment l’éternel challenge de Google depuis qu’ils ont lancé Google Adsense: favoriser le contenu de qualité ou les revenus provenant du Google Display Network…? Un peu bi-polaire Google.

  49. Salut Eric je suis moi même victime de la « nouveauté  » de google… le jour de l’annonce j’ai perdu 6 places sur Google sur des requêtes ou j’ai toujours était dans le top 3…

    Et moi aussi comme tu le dis dans ton article j’avais la pub ads : 300×250 au même endroit que toi et une 100x 600 dans mon menu droit… Pour 2 formats de pub j’ai pris la sanction… baisse de revenue de 60%, bref vraiment c’est vraiment aléatoire car faut pas me dire que 2 formats c’est gênant pour les lecteurs..

    Personnellement ce que je trouve gênant c’est les popups les fenêtres flottante ect mais la…

  50. Quand google parle de 1% de pages concernées, il cible évidemment les pages sur lesquelles chacun est un jour tombé suite à une recherche dans un moteur, une page pour un mot clé avec du contenu qui ne veux rien dire (juste un mot clé entouré de texte) et surtout des publicités contextuelles placés sur la 1ére demi hauteur de la page, ce type de page est pénalisante pour le moteur de recherche qui perd en crédibilité, même si cela peu diminuer les gains publicitaires du même moteur de recherche qui fournit aussi des publicités aux éditeurs. Cette démarche va dans le sens de la qualité, on ne peut que s’en féliciter en tant qu’internaute, mais aussi en tant qu’éditeur apportant du contenu de qualité sur le net.

  51. Moi je trouve ca une très bonne chose!
    Je ne suis pas contre la pub sur le web lorsqu’elle est bien intégrée dans le layout d’un site, mais celle-ci est rapidement devenue intrusive et chiante…
    A cause de ces abus, il a fallu mettre des popups blocker, des adblocks, etc…

    En déclassant les sites qui abusent, ca devrait faire réfléchir les annonceurs et les web masters car les pubs qui nuisent à la navigation ne rapporteront plus autant et donc logiquement les publicités mieux intégrées deviendront un peu plus rentables.

    Evidemment ca fera sans doute un manque à gagner très mal venu pour certains et Google devrait donner plus de précision sur la façon dont son algorithme fonctionne.

    En ce qui concerne le débat Google « faites ce que je dit, pas ce que je fait », c’est vrai que c’est cocasse !

  52. @Eric : euh, j’étais persuadé d’avoir lu qu’il ne fallait pas placer ses annonces sous le titre de l’article, parce que cela pouvait tromper le visiteur… Mais je ne retrouve rien pour prouver mes dires ! Donc tu peux oublier ma question 🙂

  53. Pingback: Google modifie son algorithme pour faire la chasse aux sites ... - Presse-citron | Le SEO décortiqué | Scoop.it

  54. sur Internet tout devrait être gratuit et sans pub et les webmasters devraient aussi venir tondre notre pelouse, sortir le chien et faire notre vaisselle.

  55. Un truc que je ne pige pas : je n’ai jamais vu la moindre pub vidéo sur Youtube. Ni sur mes Firefox, ni sur mon iPhone. C’est AdBlockPlus qui les évite (du moins dans le cas de FF) ?

  56. >Glop75

    Oui Adblock bloque les publicités. Même si le plugin parait très avantageux, si tout le monde installe Adblock, comment les webmasters financent leurs sites ?

  57. Moi aussi j’utilise le bloqueur, mais c’est essentiellement parce-que les pub qui « bougent » me gêne pour lire. Par contre une version « premium » à prix raisonnable, je serai prêt à payer pour financer les rédacteurs de PCitron

  58. comme je voie google et entrain de gâté les internaute, et plus encore pour moi je sais que avec la publicité qu’en réussi a avoir des information gratuite les meilleurs sites il faut avoir un revenu pour pouvoir subvenir au besoin du site et pourvoir continué ça une grande logique même avec google il faut de la publicité si non il vas maitre la clés sous le paillasson

  59. Pingback: GOOGLE : Les nouveautés 2012 en quelques points. [Partie 2] « Le Blog de Teknao – Création site internet à Lyon

  60. Pour ma part, je n’utilise pas de bloqueur de pubs, mais le résultat est quasiment même car je ne clique pas sur les pubs. Je suis complêtement d’accord avec les pubs statiques qui ne me dérangent pas, mais je suis tout à fait contre les pubs « mobiles ». Les banières déroulantes, celles qui bougent, voire celles qui s’impriment carrément par dessus le texte, pourissent véritablement le site consulté. Peut être que les webmasters ne se rendent pas compte à quel point c’est énervant pour le lecteur. Pour moi, si une répression devait voir le jour, ça serait plutot contre ce type de pratique qu’elle devrait se diriger !

  61. Je suis d’accord avec Alexandre sur les pubs qui apparaissent aussitot que l’on veut cliquer dans un espace de recherche et qui nous oblige pratiquement à cliquer dessus et nous emmène loin. L’internaute n’est pas idiot et lorssqu’il se rend sur un site c’est pour avoir de l’info. Le taux de rebond devrait être encore plus pris en compte. c’est là où l’on verrait la différence avec les sites intéressants ou non.

  62. Bon article et de surcroît, sincère de la part de Presse Citron. Je félicite son auteur.

    Quant à Google, la Commission Européenne enquête depuis plus d’un an sur ce moteur pour abus de position dominante.

    Google se permet tout, notamment cette ahurissante idée de publicité niveau au dessus de la ligne de flotaison que lui-même ne respecte pas. Il suffit de saisir le mot clé « voyance » pour se rendre compte que le contenu est juste en dessus de cette ligne !

    Quant à Matt Cuts, il ferait mieux de s’acharner à retirer le spam dans les résultats, toujours aussi présent depuis 2000 par divers artifices seo. Au final, même avec ses 500 algos, le spam est légion sur le moteur.

    Mais comment Google peut soumettre une idée aussi farfelue de nous impliquer où afficher nos publicités ? Sans la publicité, 95% des sites disparaissent. Bref, vivement une régulation européenne et l’encadrement de Google.

  63. Je peux comprendre Google qui souhaite voir disparaitre les MFA (made for adsence). Mais il est sur que le site vivant de la publicité on besoin de rentabiliser leur site aussi…

    Il faut arriver à un juste équilibre, car il est sûr qu’un site bourrer de publicité va faire fuir l’internaute à tous les coups…

Répondre