Suivez-nous

Navigateurs

Google poursuivi pour collecte de données personnelles

Google est visé par une action collective dans le cadre d’un procès à 5 milliards de dollars. En cause, les données collectées par le navigateur même en navigation privée.

Il y a

  

le

 
google
© Unsplash / Mitchell Luo

Une nouvelle plainte déposée devant le tribunal fédéral de San Jose, en Californie affirme que Google collecte des données personnelles sans que les utilisateurs n’aient donné leur consentement éclairé. Cette action collective menée par plusieurs utilisateurs assure que la firme porte atteinte à la vie privée de ses utilisateurs —particulièrement quand ceux-ci ont activé le mode navigation privée.

Cette pratique permettrait à la firme d’obtenir des données très privées ainsi que les « choses les plus intimes et potentiellement embarrassantes » recherchées par les utilisateurs, indique le document.

Google accusé de violation de la vie privée

La plainte indique que Google recueillerait ces données personnelles par le biais d’outils comme Google Analytics, Google Ad Manager ainsi que d’autres plugins. Selon le document, des millions d’utilisateurs sont concernés par la navigation privée —et cette collecte de données, depuis le 1er juin 2016.

L’action collective évoque un dédommagement dont le montant est de 5 milliards de dollars, mais elle demande au moins 5 000 dollars à Google pour la violation des lois fédérales sur les écoutes téléphoniques et sur la protection de la vie privée en Californie.

De son côté, Google dément les accusations qui lui sont portées. Jose Castaneda, un porte-parole de la société américaine a déclaré : « Comme nous l’indiquons clairement chaque fois que vous ouvrez un nouvel onglet incognito, les sites web pourraient être en mesure de collecter des informations sur votre activité de navigation ».

En parallèle, Google fait l’objet d’une enquête de la justice américaine depuis l’été 2019. Toutefois, il se pourrait qu’un procès soit en préparation afin de déterminer si le géant est coupable d’abus de position dominante sur le marché ou non. Il s’agit là de se concentrer plus spécifiquement sur les publicités en ligne de l’entreprise, ce qui a mené le ministère de la Justice et quelques procureurs à rassembler des milliers de documents sur le sujet. En fonction de la décision, cela pourrait mener à une réglementation plus stricte des activités en ligne de la firme.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
85,2 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. max242

    3 juin 2020 at 20 h 12 min

    J’ai jamais trop compris pourquoi tout le monde faisait la promotion de chrome, quand on connait son éditeur… Google. Alors qu’il y a un autre navigateur aussi fiable et gratuit : Firefox. A trop vouloir mettre nos infos dans les mains de google alors qu’il y a des alternatives aussi fiables et sûres il ne faut pas s’étonner de ce genre de situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests