Suivez-nous

Tech

Google dans le viseur de la justice américaine pour pratique anti-concurrentielle

Le ministère de la Justice et plusieurs procureurs généraux se préparent vraisemblablement à porter plainte contre Google.

Il y a

  

le

 
Google Chrome Batterie
© Presse-citron.net

Les pratiques de Google concernant la publicité en ligne inquiètent les autorités américaines. Dans un récent rapport, le Wall Street Journal affirme que la firme pourrait bientôt être visée par une nouvelle plainte à cause de ses pratiques potentiellement jugées anti-concurrentielles.

Vers un procès contre Google dans quelques mois ?

Pour le procureur général du Texas, Ken Paxton, l’enquête en cours depuis des mois pourrait être terminée à l’automne, ce qui mènerait potentiellement à ce fameux dépôt de plainte durant cette période. Celui-ci serait alors l’œuvre du ministère de la Justice et d’une coalition de procureurs généraux. Plus tôt, le procureur général William Barr avait déjà déclaré qu’une décision serait prise durant l’été.

Paxton a déclaré que l’enquête allait porter sur les publicités en ligne de Google, un point clef qui justifie une bonne partie des finances actuelles du groupe américain. Il a également indiqué : « Nous pensons que Google dispose de 7 000 points de données sur chaque être humain vivant. Ils contrôlent l’achat [de la publicité en ligne, NDLR], la vente et le marché ».

Cela fait des mois que cette enquête est en cours, si bien que les parties concernées ont obtenu de Google plus de 100 000 documents qui devraient permettre d’établir si la firme est coupable de monopole ou non. Si cela devait être confirmé, il est encore difficile de spéculer sur les conséquences que cette décision pourrait avoir sur la société américaine.

Dans tous les cas, nous savons toutefois qu’il s’agit d’un effort particulièrement conséquent du ministère de la Justice pour mettre en place une réglementation plus stricte des agissements du groupe en matière de publicité en ligne.

Google ne s’est pas exprimé sur le sujet, si bien qu’un représentant du groupe a simplement déclaré : « Nous continuons à nous engager dans les enquêtes en cours menées par le ministère de la Justice et le procureur général Paxton (…) nous n’avons pas de mises à jour ou de commentaires sur les spéculations ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests