Google s’engage contre les bases de données de reconnaissance faciale et tacle la France au passage

Eric Schmidt l’Executive Chairman et ex-PDG de Google s’est exprimé lors de la conférence « Big Tent » sur le respect de la vie privée sur internet. Il a notamment critiqué la possible apparition de bases de données de reconnaissance faciale qu’il juge « sinistre » même pour Google puis il a jugé « idiote » la loi française LCEN de conservation des données de utilisateurs.

Eric Schmidt l’Executive Chairman et ex-PDG de Google s’est exprimé lors de la conférence « Big Tent » sur le respect de la vie privée sur internet. Il a notamment critiqué la possible apparition de bases de données de reconnaissance faciale qu’il juge « sinistre » même pour Google puis il a jugé « idiote » la loi française LCEN de conservation des données de utilisateurs.

Eric Schmidt. Photo: AFP

La question du développement de bases de données de reconnaissance faciale a été à l’ordre du jour de la conférence « Big Tent » 2011 de Google. Eric Schmidt a assuré sur ce sujet qu’il était « peu probable » que Google développe un service de la sorte bien que cela devienne de plus en plus réaliste techniquement parlant.

Il ajoute même que la création d’une telle base de donnée serait « passer la frontière du sinistre » et que cette perspective est « inquiétante » même si pour lui « d’autres entreprises vont passer cette frontière ».

Eric Schmidt a profité de l’occasion pour avertir les politiques qui s’inquiètent de ce genre de développement en proposant des lois trop contraignantes, qu’ils empêchaient l’innovation et notamment en France. « J’espère que les français ou n’importe quel pays ne passeront pas des lois si stupides qu’elles forcent Google a ne pas opérer dans ces pays » a-t-il notamment déclaré en référence à la nouvelle loi LCEN de conservation des données des utilisateurs qui obligent les fournisseurs de service internet à conserver les mots de passe des utilisateurs à disposition des autorités pendant un an (problème déjà mentionné ici).

Eric Schmidt précise ensuite « Des gens bien pensants dans les gouvernements écrivent quelque chose de très vague alors qu’il faut être très prudent pour légiférer sur ce genre de problèmes. »

[Source]


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Google et les gouvernements peuvent effectivement avoir des préoccupations différentes !
    Les états doivent avoir peur quand Eric Schmidt déclare :
    « J’espère que les français ou n’importe quel pays ne passeront pas des lois si stupides qu’elles forcent Google a ne pas opérer dans ces pays » ?
    Monsieur Eric Schmidt peut juger « idiote » la loi française ou celles d’autres pays mais Google n’est qu’une entreprise priée de respecter les lois comme les autres…
    Les déclarations d’Eric Schmidt ont quelque chose de choquant dans leur opposition aux lois des démocraties…
    Stéphane

  2. Stéphane : ne confonds l’opinion de Google avec une éventuelle volonté de ne pas respecter la loi…

    JB : as tu une source de la conf ? (idéalement un verbatim). Je trouve très bizarre cette histoire de « BDD de visages = choquant ». L’assertion est livrée gratuitement par ES, mais pas construite… (et je ne vois pas en quoi ce serait choquant….)

  3. Si les sites français doivent commencé à conservé les mots de passe en clair, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à quitter la juridiction française.

    Cela serais plus choquant de ne pas la quitté, et de respecter cette loi.

    Si cette loi passe, je vais devoir me désinscrire de tout les sites français qui stock des mots de passes.

  4. Jean-Baptiste

    @vicnent : non pas de Verbatim les citations de mon article viennent de http://www.telegraph.co.uk/tec.....abase.html pour la reconnaissance faciale, pas plus de détails…
    Je pense que ES veut dire qu’un accès publique à ce genre de données pourrait compromettre le respect de la vie privée, genre tu prends une photo de quelqu’un dans la rue tu la compares à la DB et tu as l’identité de la personne… faut avouer que c’est assez « creepy » …

  5. @Stefan
    Je connais malheureusement plusieurs gros sites qui stockent encore les mots de passes de leurs clients en clair. 🙁

    @Stéphane
    Google est libre d’avoir son opinion, et n’entend pas se soustraire à la loi. De plus l’écosystème internet à plus fait pour l’humanité en dix ans (technologies, information, liens sociaux, révolutions, culture…) que beaucoup de gouvernements sur la même période.

  6. Pingback: Piratage et blocage de sites : Google fera front – Génération NT | DavnecNews-France

  7. Cette loi est complétement ridicule. C’est une aberration en termes de sécurité. Même s’il existe encore des sites qui stockent les mots de passe en clair, la règle depuis tjs est de les crypter avec des fonctions non bijectives. Autrement dit impossible de donner le mot de passe aux autorités.

    En gros ca veut dire :
    – Perte de sécurité (sans doute à compenser par d’autres mesures).
    – Évolution impactante des SI sur le stockage des mots de passe en clair.
    – Politique de réinitialisation des mots de passe de tout le monde à mettre en place.

    Tout ca pourquoi ? Ben pour rien vu que de toute façon les données auxquelles peuvent donner accès le mot de passe sont disponibles et peuvent être donné aux autorités. Je me demande bien qui a conseillé nos chers parlementaires.

  8. Pandaroux on

    Oui enfin une base de données de reconnaissance faciale globale certe c’est glauque, mais a petite echelle cela peut etre bien sympatique.

    Par exemple, cela peut s’avérer pratique dans le cadre d’un robot dont le role serait de devenir votre majordome, qu’il soit capable de reconnaitre vos amis d’un inconnu et de proposer a votre ami son cocktail préféré pendant que vous êtes sous la douche, ou de prévenir la police si c’est un inconnue qui s’introduit chez vous…

  9. @Julien
    Je suis que l’écosystème internet a fait plus de choses que certains gouvernement (pas besoin de citer hadopi!). Mais n’oublions que que derrière il se cache des entreprises avec des gros gros portes feuilles !

    @alex
    je suis d’accord mais malheureusement nos chers politiciens sont souvent vieux, et internet ils ne connaissant pas trop. Alors ils essaient de faire avec les moyens du bord c’est à dire des conseillers souvent médiocres et dans leur monde.

  10. @Julien
    C’est vrai que l’écosystème internet a fait plus de choses que certains gouvernements (pas besoin de citer hadopi ou autres). Mais n’oublions pas que derrière il se cache souvent des entreprises avec des gros portes feuilles.

    @alex
    je suis d’accord mais malheureusement nos chers politiciens sont souvent vieux, et internet ils ne connaissent pas trop. Alors ils essaient de faire avec les moyens du bord c’est à dire des conseillers souvent médiocres et dans leur monde.

  11. Cela constitue un vrai problème de sécurité car stocker des informations critiques soulève le problème essentiel de les conserver à l’abri ! Ce qui n’est pas une moindre affaire et tout le monde n’a pas les mêmes moyens ou capacités pour réaliser cette opération, c’est donc à mon sens exposer plus d’informations critiques aux personnes malveillantes ! De plus la conservation des mots de passe est inutile, si il faut une commission rogatoire pour agir alors il suffit de régénérer un mot de passe pour le compte en question, tout comme lorsque vous perdez le votre…

  12. Pingback: Google achète une entreprise spécialisée dans la reconnaissance faciale... pour Google+ ? | Google+

Répondre