Google Street View sors de chez moi s’il te plait

Google Maps c’est bien, Google Maps Street View, c’est super, Google Earth c’est génial.Soit.Mais ces services ne sont pas sans poser quelques problèmes de confidentialité, déjà évoqués ici et là, en général sur un ton léger.Dernier exemple en date : un couple américain de Pittsburgh en Pennsylvanie attaque Google et réclame 25000 Dollars de dommages

Google Maps c’est bien, Google Maps Street View, c’est super, Google Earth c’est génial.
Soit.
Mais ces services ne sont pas sans poser quelques problèmes de confidentialité, déjà évoqués ici et , en général sur un ton léger.
Dernier exemple en date : un couple américain de Pittsburgh en Pennsylvanie attaque Google et réclame 25000 Dollars de dommages et intérêts au titre de violation de leur domicile privé, et de "diminution de sa valeur".

Google Street View

En effet, Google propose dans son application Street View une vue à 360° autour de leur domicile, qui serait pourtant barré d’un panneau "Propriété privée".
Le couple demande en outre le retrait de l’image de leur maison de Google Street View.
Au-delà de l’anecdote qui pourrait prêter à sourire, se pose encore une fois la question de la toute puissance de Google et de l’immixtion de tels services dans la sphère privée.
Si j’ai envie de me me prélasser sur ma terrasse, ou pire, de passer la tondeuse à gazon en casquette Ricard, est-ce que j’ai vraiment envie que cette scène homérique soit immortalisée par un satellite qui repère un objet de la taille d’une balle de tennis, et me retrouver quelques jours plus tard à la une de Google Earth ?
J’adore Google Earth et toutes ses dépendances, que j’utilise abondamment et avec chaque fois la même jubilation, y compris sur mon iPhone, mais je pense que chacun devrait pouvoir avoir la possibilité d’obtenir auprès de Google la suppression (ou tout au moins le floutage) d’un lieu ou d’une scène si celle-ci est considérée comme attentatoire à sa vie privée.
Après tout certains font des procès pour moins que ça, et pas seulement ceux qui tentent de soustraire leur nouvelle piscine à la vue du fisc…


Nos dernières vidéos

36 commentaires

  1. Décidément, Big Brother s’immisce partout ! Et en plus c’est à nous, citoyens lambda, de faire la démarche pour se faire flouter… là c’est dur.
    Surtout que dans le cas d’un photographe qui prend un cliché ou une personne apparait, c’est en principe le photographe qui lui demande l’autorisation de publier sa photo. Ce mode de fonctionnement me parait plus normal…

  2. Faux problème …
    Ce n’est pas Google qui prend ces photos. Il les achète, et n’importe qui peut les acheter.

    Donc en gros, si Eric se fait grillé sur sa terrasse en string panthère, peut-être qu’il peut faire retirer la photo de gMap, mais n’importe qui peut acheter le cliché quand même …

  3. "Ce n’est pas Google qui prend ces photos. Il les achète, et n’importe qui peut les acheter."

    Et les Google Car ? c’est pas à Google? C’est pas eux qui prennent ces clichés ?

  4. ppffff, si maintenant on ne peut plus faire mumuse avec son petit canard en plastoc jaune dans sa piscine….

    tout ça c’est la faute des espions chinois chez google, je vous le dis…

    -> ne me cherchez pas je suis déjà sorti 🙂

  5. "Donc en gros, si Eric se fait grillé sur sa terrasse en string panthère, peut-être qu’il peut faire retirer la photo de gMap, mais n’importe qui peut acheter le cliché quand même …"

    … sauf que s’il est vraiment en string panthère, personne n’aura le courage de diffuser la photo en ligne 😉

  6. Mouais… moi ce genre de trucs ne m’a jamais scandalisé. Les photos sont pris de la rue dans le cas de google street, et la rue est à tout le monde… Les gens ont vraiment trop tendance à tomber dans la parano avec ce genre d’histoire.

    Franchement, tout le monde s’en fout des string léopard et autres canards en plastiques :p

  7. @Saternius bien d’accord, le mec qui fait le con dans la rue il assume c’est sont problème, mais quand t’es shooté chez toi c’est plus la même chose. Dans ce cas ça sert à quoi de mettre des haies et des rideaux ?
    Je suis pas un parano de la vie privée mais il y a quand même un minimum à respecter.

  8. @Eric : Oui mais si la photo est prise de la rue, ca ne me choque pas plus que ca… Si à un instant T un robot a su te prendre en photo à poil dans ton jardin, c’est qu’un passant aurais pu voir la même chose, et donc que le problème vient de ton côté…

    Reste plus alors qu’à mettre des haies :p

  9. Y’a personne pour faire remarquer qu’on peut faire retirer une photo génante de Google Maps? Cliquer "Street View help" depuis la vue en question, puis "Report inappropriate image".

    Le couple n’a même pas cherché à faire retirer la photo: ils ont préféré le procès à 25K€ et faire tourner les "intimes" photos sur la Toile pour mieux justifier les indemnités réclamées.

    C’est très américains, c’est sûr!

    Mais je suis déçu que ni PresseCitron ni ses lecteurs n’évoque ce petit détail.

    Mais y’a encore mieux:
    Un (con de) journal Australien se croit malin de publier des infos personnelles concernant des managers de Google Maps, jouant du fait que le produit devrait bientôt être lancé en Asutralie. Oeil pour oeil, c’est le cas de le dire!
    http://www.theaustralian.news.co...

    En fait, Google offre à chacun la possibilité de se protéger, mais aussi celle de s’afficher: il y aura toujours des abrutis pour se créer un scoop… et des bloggueurs pour les y aider 😉

  10. @Jrome, merci pour la précision mais le fait de signaler une image inappropriée à Google signifie-t-il que l’on ait la possibilité de la faire supprimer sur simple demande ? Pas sûr.

  11. @cr0vax : c’est bien Google qui prend ses photos, et pas une société tierce à qui elle les achète.

    Attention toutefois : la loi américaine dans ce domaine est très différente de la loi française. Aux États-Unis, ce qui est visible d’une voie publique ne relève pas de la vie privée. Si vous vous prélassez à poil sur votre pelouse, visible de l’extérieur, vous ne pouvez revendiquer la vie privée.

    À noter aussi que la notion de "voie publique" est à interpréter aux États-Unis de façon large : par exemple, le parvis d’un immeuble, s’il est accessible au public, est considéré comme un endroit public, même si techniquement il s’agit d’un terrain privé.

  12. Maître Capello on

    "diminution de sa valeur"

    je vois pas comment ce taudis, où même Yvan Colonna aurait refusé de se cacher, pourrait perdre de la valeur.

    Nous vivons dans une époque ou le dernier des keke customise sa poubelle, se frime la life des Converse edition Limitée Star Ac’ jusqu’au gel de sourcils, et tente désesperement de se faire remarquer. Et paradoxalement dès qu’il sort du lot, du tas plutôt, l’espace de 5 minutes ou de 5 mégabytes, il hurle à la mort et va chercher Julien Courbet. Pénible.

  13. Moi j’trouve ça normal que ces gens là porte plainte. Google gagne des sous sur notre vie privée. Alors normal que d’autres veulent en gagner en attaquant Google.

    Et moi si j’ai pas envie qu’on voit ma gueule quand on recherche ma rue. C’est ma gueule, mon image, elle appartient qu’à moi et sûrement pas à Google.

    Et les australiens ont bien fait de déballer la vie privée du manager de chez Google Maps. On devrait être aussi réactif en France. Mais j’pense qu’il suffit d’un petit déclic, et on verra que les internautes les plus révolutionnaires peuvent très bien s’organiser pour les grandes causes.
    Bon là p’têt que j’rêve un peu mais en même temps c’est l’heure…

  14. Tant que tu peux retirer les images qui te genent de la base de donnee de Google, je ne vois pas trop ou est le probleme.

  15. @Eric Si si! Tous ceux qui s’en sont plaint ont bien eu le retrait rapide des images en question, pour peu que la demande soit sérieuse. Bien sûr, "autant que j’en sache", mais je pense bien suivre l’affaire. Si tu as un contre-exemple, je suis preneur! Mais j’aurais aimé que ce blog se pose la question avant de "billeter"…

  16. Dans une BD de Seron, "La Planète Ranxerox" (Les Petits Hommes), le héros se retrouve sur une planète dont le sol est une photo couleur inversée de la surface de la terre. Et à un moment donné un ami à lui va voir son village "vu d’en haut" et cherche son père. Il ne le trouve pas car le héros s’est assis sur l’image de ce dernier en train de forniquer derrière la maison avec une maîtresse.
    Anticipation ? 😉

    http://www.amazon.fr/Petits-Homm...

  17. "Tant que tu peux retirer les images qui te genent de la base de donnee de Google, je ne vois pas trop ou est le probleme."

    Le problème c’est que j’ai pas envie de faire de la veille sur gogol map pour savoir si m’a photo y est ou pas. Et c’est à eux de faire le travail dans l’autre sens. Qu’ils vérifient les photos avant de les mettre. Mon image, comme mes pensés et mon code génétique, il n’appartient qu’à moi.

    Et c’est pas à Google de décider ou et comment doit être représenté mon image sur internet. C’est seulement à moi.

  18. ils n’ont qu’à flouter leurs images si des personnes apparaissent dessus. Trop exigeant pour le quidam moyen, l’opt out pour ce genre de service. E tque dire de celui qui n’a pas Internet

    Ah oui, cela demande du travail, ce que Google n’aime pas.

  19. bonsoir,
    pour info j’ai vu ce soir du coté de l’aéropot d’orly vers 20h45 une de ces fameuses voiture (immatriculée en italie) de chez google…

  20. Pour info, Google a travaillé pendant un an sur un algorithme pour détecter et flouter les visages. Ils ont commencé a flouter les visages cette semaine avec New York:
    maps.google.com/?ie=UTF8&…
    Google va flouter tous les visages dans leurs images.

  21. À propos j’ai vu passer à Paris une voiture avec sur le toit un dispositif ressemblant furieusement à celui utilisé par les voitures Google. Vais-je avoir ma photos sur la carte ?

  22. « Mouais… moi ce genre de trucs ne m’a jamais scandalisé. Les photos sont pris de la rue dans le cas de google street, et la rue est à tout le monde… Les gens ont vraiment trop tendance à tomber dans la parano avec ce genre d’histoire. »

    Sauf que google prend ses photos d’une hauteur d’au moins 2 mètres, et passe donc au-dessus des haies … Un exemple parfait c’est ma maison : on ne voit rien de la rue à hauteur d’homme, et sur street view, c’est comme si on était monté au dessus de la haie avec une échelle pour photographier mon jardin…

  23. Si tu ne veux qu’on ne pas voit ta tronche à travers un objectif, ne va surtout pas à Londres, même dans le le bus, tu te vois défiler en couleur sur l’écran devant ton pif!
    Aujourd’hui tout un chacun peut prendre une photo incognito avec son téléphone, il en fait ce qu’il veut, et aucune plainte, car contre qui?…
    En résumé, quand tu vis normalement, c’est au grand jour, si tu veux disparaitre partout, mets une Bourka! A Londres tu sera photographié quand même.
    Bye.

Répondre