Suivez-nous

Navigateurs

Google suspend le déploiement de Chrome 81 « en raison des horaires de travail ajustés »

Google assurera cependant la stabilité et la sécurité de son navigateur.

Il y a

  

le

 

Par

Google GAFAM
© Paweł Czerwiński

Le COVID-19 vient-il de causer la suspension de la sortie des nouvelles versions de Google Chrome et de Chrome OS ? Si la firme n’évoque pas explicitement le virus, ça en a tout l’air. Comme l’explique le site 9to5Google, Chrome 81 devait commencer à être déployé mardi, dans le cadre du cycle de mise à jour mis en place par Google.

Cependant, la firme de Mountain View vient d’annoncer la suspension de la sortie de cette nouvelle version de son navigateur, dans un communiqué. « En raison des horaires de travail ajustés pour le moment, nous suspendons les prochaines versions de Chrome et de Chrome OS. Nos principaux objectifs sont de veiller à ce qu’ils restent stables, sûrs et fonctionnent de manière fiable pour quiconque en dépend. Nous continuerons de prioriser toutes les mises à jour liées à la sécurité, qui seront incluses dans Chrome 80. Veuillez suivre ce blog pour les mises à jour », lit-on.

Des perturbations sur Chrome et YouTube

À l’instar de nombreux acteurs d’internet, Google a encouragé ses employés à travailler à distance lorsque cela est possible. Et il est possible que cela ait affecté la capacité de la firme à déployer proprement la mise à jour vers Chrome 81.

Mais d’un autre côté, étant donné qu’il est l’un des principaux acteurs d’internet, Google est engagé dans une lutte contre les abus et la désinformation en ligne. Et il est aussi possible que Google ait décidé de mobiliser plus de ressources vers ces efforts, comme la création d’un site de triage pour les tests du COVID-19 aux États-Unis, l’interdiction des publicités pour des masques médicaux, ou encore la redirection des internautes vers des sources d’informations officielles comme l’OMS.

En tout cas, Chrome n’est actuellement pas le seul service de Google qui subit des perturbations. YouTube a averti les créateurs, il y a quelques jours, qu’il va un peu plus compter sur ses algorithmes pour la modération des vidéos, car les mesures de confinement réduisent ses effectifs.

« Cela signifie que les systèmes automatisés commenceront à supprimer certains contenus sans examen humain, afin que nous puissions continuer à agir rapidement […] », explique la plateforme de vidéos en ligne. Et à cause de ce recours plus important aux systèmes automatisés, YouTube s’attend à ce que le nombre de suppressions de vidéos augmente et qu’il y ait de faux positifs.

Sinon, on notera que de son côté, Amazon va recruter 100 000 employés supplémentaires aux États-Unis afin de faire face à une demande sans précédent durant les périodes de confinement.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests