Suivez-nous

Moteurs de recherche

Google va favoriser les sites les plus confortables sur son moteur de recherche

Google utilisera un nouveau critère pour classer les pages dans ses résultats de recherche : l’expérience utilisateur.

Il y a

  

le

 

Par

Logo et présence de Google Assistant au CES 2020 de Las Vegas. Avec Google Assistant
Google au CES 2020 (Las Vegas) / © Presse-citron.net

Pour classer les pages web dans ses résultats de recherche, Google ne tient pas seulement compte de la qualité de l’information, mais également d’autres critères en lien avec l’expérience de l’utilisateur. Il y a quelques années, la firme de Mountain View a par exemple décidé de tenir compte du critère « mobile-friendly » afin de favoriser les pages dont le design a été optimisé pour les écrans de smartphones, sur son moteur de recherche. Plus récemment, la firme a introduit un autre paramètre : la vitesse de chargement de la page.

Et à partir de l’année prochaine, Google va introduire un nouveau critère appelé « page experience », un ensemble de paramètres qui permettra de mesurer la qualité de l’expérience de l’utilisateur. « Le signal d’expérience de page mesure certains aspects de la façon dont les utilisateurs perçoivent l’expérience d’interaction avec une page Web. L’optimisation de ces facteurs rend le Web plus agréable pour les utilisateurs sur tous les navigateurs et surfaces Web et aide les sites à évoluer vers les attentes des utilisateurs sur mobile. Nous pensons que cela contribuera au succès des entreprises sur le Web, car les utilisateurs deviennent plus engagés et peuvent effectuer des transactions avec moins de friction », explique la firme de Mountain View.

Pour créer ce nouveau signal, Google se base sur des travaux de l’équipe de Google Chrome, qui a développé un ensemble de métriques pour évaluer la qualité de l’expérience de l’utilisateur sur une page web, appelé « Web Vitals ». Aux critères de ces « Web Vitals », Google ajoutera d’autres paramètres, comme la sécurité, l’absence d’interstitiels intrusifs ou l’utilisation du protocole HTTPS. Et la firme pourrait faire évoluer ce projet en ajoutant d’autres paramètres.

Une mise à jour en 2021 ?

La bonne nouvelle, pour les éditeurs de sites web, c’est que Google ne lancera pas ce nouveau signal avant 2021. Et la firme préviendra six mois avant le déploiement. En attendant, il est déjà possible de s’y préparer, en consultant la documentation de Core Vitals, ou en utilisant les outils tels que Lighthouse ou PageSpeed (qui donne des indications sur le temps de chargement).

Sinon, Google précise également que la qualité du contenu reste prioritaire. « Une bonne expérience de page ne remplace pas un contenu intéressant et de grande qualité. Cependant, dans les cas où plusieurs pages ont un contenu similaire, l’expérience de la page devient beaucoup plus importante pour la visibilité dans la recherche », lit-on dans l’annonce de la firme.

Les pages web avec une bonne « expérience » pourront s’afficher dans la section Top Stories de Google Search

Google annonce également un changement pour la section Top Stories de son moteur de recherche sur mobile. Actuellement, celle-ci ne met en avant que les articles de médias qui sont disponibles sous le format AMP. Les pages normales pourront également être mises en avant, et le nouveau facteur « Page experience » permettra à l’algorithme de Google News de choisir les contenus qui s’afficheront dans les Top Stories.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    29 mai 2020 at 15 h 36 min

    Est-ce que ça ne va pas favoriser systématiquement les grosses plateformes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests