GoPro renonce au marché des drones

GoPro ne fabriquera plus de drones et prévoit de licencier des centaines d’employés qui travaillaient sur le Karma.

L’entrée de GoPro dans le marché des drones est un flop. Connu pour ses caméras d’action, la société américaine a tenté de se faire une place dans ce secteur dominé par le chinois DJI grâce à Karma, une machine modulaire qui se voulait facile à piloter.

Malheureusement, GoPro rate le lancement à cause d’un défaut. Le drone Karma est rappelé seulement 16 jours après le début de sa commercialisation, fin 2016.

Bien entendu, GoPro n’a pas tout de suite abandonné puisqu’en février 2017, le drone est de nouveau sur le marché.

Cependant, malgré la puissance de sa marque et ses efforts pour rendre le drone Karma différent des appareils du principal concurrent DJI, GoPro a finalement décidé de ne plus faire de drones, selon TechCrunch.

L’information avait déjà circulé sur toile depuis quelques jours. Ce média américain avait appris de ses sources proches du dossier que GoPro voudrait se retirer du marché des drones et se serait également séparé de 200 à 300 employés, qui travaillaient sur les drones.

Aujourd’hui, TechCrunch obtient la confirmation de ces informations. En ce qui concerne les licenciements, GoPro ferait passé ses effectifs de 1 254 à 1 000 employés. En ce qui concerne les drones, « même si GoPro ne va plus produire des drones Karma, il a l’intention de continuer à fournir un service client et un support », écrit le média américain.

C’est ainsi que s’achève la courte aventure de GoPro dans le marché des drones. Une aventure qui a pourtant été très attendue, étant donné que de nombreux dronistes utilisaient les caméras de GoPro sur les drones fabriqués par d’autres constructeurs.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.