Grosse amende en perspective pour Google au niveau de l’UE pour non-respect des lois antitrusts ?

Il semblerait que Google soit dans le viseur de l’Union Européenne. Lui est reproché le fait de ne pas respecter les lois antitrusts mis en place par la commission européenne et d’exercer un trop grand monopole dans le secteur des terminaux mobiles.


Une amende colossale en perspective à l’encontre de Google

La commission européenne n’est pas disposée à faire de cadeaux à Google et elle le prouve avec les amendes records qu’elle inflige à la firme. Une première attaque avait déjà eu lieu en 2017, et Google s’était vu infliger une amende de 2,4 milliards d’euros. Le motif ? Un favoritisme de la société envers son comparateur de prix maison, Google Shopping.

Cette fois-ci, c’est Android qui est dans le viseur de l’intraitable commissaire européenne à la concurrence danoise, Margrethe Vestager. Ainsi, avec le monopole des terminaux Android, qui détiennent 90% de parts de marché, l’attitude de Google n’est pas considérée comme très respectueuse des règles mises en place par l’Union Européenne.

En effet, la firme de Mountain View inciterait très fortement les différents constructeurs à équiper leurs smartphones des différentes applications de Google, comme Gmail, Chrome ou encore Google Maps et Google Play, alors qu’il existe des alternatives.

L’Union Européenne, de plus en plus sévère par rapport à l’OS Android

Cette situation est perçue comme de moins en moins acceptable par Bruxelles, qui semble, par cette décision, vouloir limiter un tant soit peu la prédominance des grandes firmes du net en Europe, comme Google, Apple ou Facebook.

Et Margrethe Vestager va encore plus loin, parlant même de démanteler la firme de Mountain View.

Il s’agirait en fait que Google soit divisé en petites structures, une manière de rééquilibrer les choses avec des acteurs européens émergents et qui pourraient y voir là un moyen de tirer leur épingle du jeu. Mais la société américaine est-elle pour autant menacée ? Rien n’est moins sûr.

Avec son chiffre d’affaires qui s’élève à 190 milliards de dollars l’année dernière, Google n’est pas prêt de mettre la clé sous la porte, mais la multiplication d’amendes s’élevant à plusieurs milliards et certaines menaces pourraient bien l’inciter à revoir ses stratégies commerciales, plutôt agressives.


Un commentaire

  1. Je ne comprends pas pourquoi s’attaquer à Google pour Android, quand ils n’ont rien fait pour Microsoft et sa vente forcée de Windows sur les PC? Google ne paie pas les pots de vins aux bonne personnes?

Commenter