Connect with us

Smartphones

Huawei aurait un plan B pour remplacer Android en cas de problème avec les sociétés américaines

Alors que les tensions entre les Etats-Unis et Huawei montent d’un cran, l’entreprise aurait affirmé qu’elle pourrait se passer du système d’exploitation Android si elle en était privée.

Il y a

le

Mate 20 Pro Huawei

Malgré ses problèmes sur le marché américain, Huawei continue d’avancer et se positionne actuellement comme le numéro trois du marché mondial des smartphones. En 2018, la société est même parvenue à dépasser Apple sur deux trimestres successifs. 

Mais la position de Huawei reste délicate, car l’entreprise utilise des technologies américaines, dont le système d’exploitation Android de Google pour ses smartphones. De ce fait, en cas de problème avec les sociétés américaines, Huawei aurait déjà un plan B. C’est, d’après BGR, ce que révèle le patron de la division mobile de l’entreprise chinoise, Richard Yu, dans une interview avec le média allemand Welt.de. 

Huawei serait prêt à se passer d’Android, mais préfère les écosystèmes des sociétés américaines 

Dans cette interview, Yu aurait expliqué que Huawei a fait le choix de travailler avec des entreprises américaines comme Microsoft et comme Google. Et bien entendu, ses smartphones utilisent l’OS Android. 

Mais s’il le fallait, Huawei pourrait passer à un système d’exploitation et un écosystème propriétaires dans le cas où le constructeur serait privé du système d’exploitation Android. 

L’interview de Richard Yu avec le média allemand Die Welt est publié dans un contexte particulier. En effet, l’Allemagne envisage de faire appel à Huawei pour développer son réseau 5G. Quelque chose qui n’a pas fait plaisir à Washington.

Citée dans un article d’AFP, l’ambassade américaine aurait déclaré : “Si des acteurs non dignes de confiance se retrouvent dans les réseaux d’un allié, cela pourrait soulever, à l’avenir, des questions concernant l’intégrité et la confidentialité de communications sensibles entre un tel pays et ses alliés. Cela pourrait à l’avenir représenter une menace pour une bonne coopération et certains partages d’informations. » 

Durant cette interview, le dirigeant d’Huawei a également évoqué les smartphones pliables, et la possibilité de faire baisser les prix de ce type d’appareil à moins de 1000 euros lorsque les coûts baisseront.

(Sources : 1 / 2 / 3 )

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests