Suivez-nous

Mobile

Huawei déplore l’attitude de “loser” du gouvernement américain

Malgré ses problèmes avec les Etats-Unis, Huawei affiche des résultats record. Mais l’entreprise déplore l’attitude du gouvernement américain.

Il y a

  

le

 

Par

Huawei P30 Series
Présentation des Huawei P30 et P30 Pro à Paris

Malgré l’hostilité des Etats-Unis, Huawei se porte bien. Le géant chinois vient de présenter ses résultats record pour l’année 2018. Comme le rapporte The Verge, l’entreprise a fait un chiffre d’affaire de 105 milliards de dollars, ce qui correspond à une croissance de 20 % tandis que les profits, de 8 milliards de dollars, ont grimpé de 25 %.

Cette croissance, qui permet à Huawei d’entrer dans la cour des grands (avec les sociétés comme Google et Microsoft) aurait été propulsée par les smartphones. En effet, alors que les revenus provenant des équipements ont connu une baisse de 1,3 %, ceux de la division smartphone ont connu une hausse de 45 %.

Pour rappel, en 2018, Huawei s’est même positionné comme le second plus important constructeur (en dépassant Apple) sur deux trimestres consécutifs.

Huawei déplore l’attitude des USA

L’hostilité des Etats-Unis vis-à-vis de Huawei, que le pays suspecte d’être un utilisé par la Chine pour de l’espionnage, a bien entendu été évoqué durant l’annonce des résultats annuels.

“Le gouvernement des Etats-Unis a une attitude de loser”, a déploré Guo Ping, le président “en rotation” de Huawei. “Il veut salir Huawei parce qu’il ne peut pas rivaliser avec nous.”

En tout cas, avec ou sans le marché américain, Huawei continue d’avancer. De plus, la plupart des pays “alliés” des Etats-Unis n’ont pas pris la décision de bannir l’entreprise de leurs réseaux 5G, malgré la pression américaine.

“Les pays qui choisiront de travailler avec Huawei gagneront un avantage lors de la prochaine vague de croissance de l’économie numérique”, aurait déclaré le président de Huawei durant la conférence de presse, d’après CNBC.

En ce qui concerne les accusations d’espionnage, Ping a expliqué qu’utiliser les équipements de Huawei pour permettre à Beijing d’espionner d’autres pays relèverait du suicide et que Huawei n’est pas une entreprise suicidaire.

Sources : 1 / 2

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick

    30 mars 2019 at 12 h 17 min

    L’attaque des Américains contre contre Huawei me fait m’interroger au sujet de Microcoft.

    Les Chinois ont-ils bloqué Windows et compagnie, en supposant (et ils n’auraient pas totalement torts) que ces logiciels s’accaparent des données des habitants de leurs pays (et les données confidentielles des dirigeants) au profit de l’Amérique ?

    Après tout, l’espionnage n’est pas l’apanage des pays de l’Est ou des anciens pays communistes. On n’entend rarement les médias évoquer l’espionnage de ces pays par l’occident. L’un serait-il plus éthique que l’autre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests