Suivez-nous

Smartphones

Huawei HiSilicon s’était préparé au scénario décrété par Trump

Huawei s’était préparé à une interdiction d’utiliser des composants électroniques fabriqués par les sociétés américaines.

Il y a

  

le

 

Par

Encoche Huawei P30 Pro
L'encoche du Huawei P30 Pro © Presse-citron.net

Hier, les tensions entre la Maison Blanche et Huawei sont montées d’un cran. En effet, Donald Trump a signé un décret hostile à la société chinoise, qui est maintenant bannie du marché des équipements de télécommunication dans le pays de l’Oncle Sam.

Mais en plus d’affecter les équipements de télécommunication de Huawei, ce décret pourrait aussi affecter les smartphones de l’entreprise. En effet, Huawei pourrait aussi avoir du mal à se fournir en composant fabriqués par des sociétés américaines. Néanmoins, Huawei se serait préparé aux situations extrêmes.

Actuellement, la société chinoise fabrique déjà des composants pour les smartphones, via sa branche HiSilicon. Mais celle-ci utilise également des composants fabriqués par des sociétés américaines.

Huawei HiSilicon se serait préparé à un “U.S. ban” et se dirige vers l’autosuffisance

D’après Reuters, dans une lettre (dont l’authenticité aurait été confirmée) adressée aux employés de Huawei HiSilicon par la patronne de cette branche, He Tingbo, celle-ci assure que l’entreprise s’est longtemps préparée à un “U.S. ban”.

En substance, HiSilicon aurait développé des produits de remplacement pendant des années afin d’anticiper un scénario dans lequel Huawei ne serait plus en mesure d’utiliser les puces et les technologies des sociétés américaines. Et actuellement, HiSilicon se serait assuré un approvisionnement régulier ainsi que la “sécurité stratégique” de la plupart des produits.

Sans entrer dans les détails, un représentant de Huawei a également indiqué que l’entreprise utilisera des produits de substitution de HiSilicon pour remplacer les produits américains que l’entreprise ne pourra plus utiliser.

Huawei ne serait donc pas aussi vulnérable que ZTE. D’ailleurs, en plus de fabriquer ses propres composants pour les smartphones, la société chinoise a même un système d’exploitation qui pourrait également être utilisé comme alternative si jamais celle-ci n’a plus la possibilité d’utiliser Android ou Windows sur ses appareils.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests