Suivez-nous

Smartphones

Huawei s’intéresserait aussi à Aurora, un système d’exploitation mobile russe

Huawei s’intéresserait également à Aurora, un fork de Sailfish OS, développé en Russie, qui pourrait servir d’alternative à Android.

Il y a

le

Par

Encoche Huawei P30 Pro
L'encoche du Huawei P30 Pro © Presse-citron.net

Si Pékin et Washington ne trouvent pas un accord pour mettre fin à la guerre commerciale, Huawei pourrait être définitivement banni des États-Unis et privé des technologies américaines, dont les services de Google.

De ce fait, le constructeur chinois pourrait donc se tourner vers son propre système d’exploitation, dont le nom serait HongMeng OS. Mais aujourd’hui, quelques médias évoquent également la possibilité que le constructeur utilise Aurora.

Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est normal, puisqu’il s’agit d’un système d’exploitation peu utilisé dans le monde. Comme l’explique le site XDA, Aurora a été développé en Russie et est un fork (une version hybride) de Sailfish OS, développé en Finlande par Jolla.

En substance, d’après le média russe The Bell, un haut responsable de Huawei aurait récemment discuté de ce système d’exploitation avec le ministre russe chargé des télécommunications. Huawei testerait même déjà le système d’exploitation Aurora sur certains de ses modèles.

Huawei pourrait-il réellement utiliser un fork de Sailfish OS ?

Mais bien entendu, pour le moment, il s’agit de rumeurs qui sont à prendre avec les pincettes d’usage. Basculer vers un système d’exploitation comme Aurora (malgré tous les avantages du système d’exploitation Sailfish OS sur lequel il est basé) serait risqué pour Huawei. Mais on peut également considérer l’hypothèse que si la majorité des smartphones Huawei utilisaient l’OS HongMeng développé par le constructeur chinois (qui supporterait les applications Android), celui-ci pourrait aussi installer Aurora OS sur certains modèles destinés aux pays comme la Russie.

Récemment, nous avons appris que Huawei essaie d’encourager des développeurs à proposer leurs applications sur l’AppGallery, l’alternative au Google Play Store qui est déjà présent sur les modèles vendus par le constructeur (comme le P30 Pro).

Pendant ce temps, Google essaierait de garder Huawei dans son écosystème. D’après d’autres rumeurs, la firme de Mountain View demanderait aux autorités américaines de permettre à celui-ci de continuer à collaborer avec Huawei. En effet, pour Google, le véritable risque pour la sécurité nationale des États-Unis serait que Huawei se tourne vers son propre OS basé sur Android mais qui ne bénéficie plus des fonctionnalités de sécurité développées par Google.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests