Identifier le propriétaire d’un site web grâce à ses marqueurs publicitaires ou statistiques

Il y a plusieurs façons de retrouver le propriétaire ou l’éditeur d’un site web qui ne porte pas de signature ou de mentions légales. Les plus connues sont celles qui consistent à faire une recherche sur le nom de domaine via le Whois, à condition bien sûr que celui-ci ne soit pas anonyme ou dissimulé

Il y a plusieurs façons de retrouver le propriétaire ou l’éditeur d’un site web qui ne porte pas de signature ou de mentions légales. Les plus connues sont celles qui consistent à faire une recherche sur le nom de domaine via le Whois, à condition bien sûr que celui-ci ne soit pas anonyme ou dissimulé derrière une fausse identité.

trackers

On peut également tenter de retrouver l’ensemble des sites pouvant appartenir à la même personne en interrogeant un service qui liste tous les sites installés sur le même serveur (via les DNS ou l’adresse IP du serveur), comme avec YouGetSignal par exemple. Dans ce cas il suffit de saisir l’url d’un site pour obtenir la liste des autres sites hébergés sur le même serveur. Une méthode qui n’est pas toujours fiable du fait qu’une IP peut cacher plusieurs machines, et qu’elle ne correspond pas forcément à un serveur physique.

Enfin, l’autre méthode qui nous intéresse aujourd’hui, peut-être un peu moins connue, consiste à obtenir la liste des sites appartenant au même propriétaire avec ses identifiants de statistiques ou de publicité. La plupart des sites possèdent dans leur code source un marqueur (ou tag ou tracker) de statistiques et/ou publicitaire qui permet à leur éditeur d’obtenir toutes les données sur le trafic de ses pages. Cet identifiant est unique et correspond à un seul éditeur. Il suffit alors de scruter le code source du site pour lequel on souhaite remonter jusqu’au propriétaire, d’en extraire l’identifiant publicitaire ou statistique, et de le coller dans Google pour une recherche avec cette forme (les deux exemples ci-dessous sont les marqueurs de Presse-citron) :

  • « pub-4830067276561639 » (pour le tracker Adsense)
  • « UA-683383-1 » (pour le tag Analytics)

Généralement la première réponse que vous obtiendrez proviendra de w3who.com. Si vous ne voulez pas passer par Google, vous pouvez aussi utiliser directement un service spécialisé comme http://spyonweb.com/

Le service va alors lister tous les sites utilisant le même marqueur, ce qui vous permettra peut-être d’en déduire le propriétaire par recoupement. Utile également pour connaître tous les sites d’un webmaster.

Attention, cette méthode a aussi ses limites : elle ne semble bien fonctionner qu’avec les marqueurs Google Analytics et Adsense, et ne garantit pas de retrouver le vrai propriétaire d’un site, notamment dans le cas d’un réseau, d’un hébergeur ou d’une régie publicitaire utilisant un seul marqueur pour un ensemble de sites. D’autre part les éditeurs ayant plusieurs sites sur plusieurs thématiques peuvent aussi cloisonner leur activité en utilisant plusieurs comptes Adsense et Analytics.

Vous l’avez compris (mais vous le saviez déjà) : si vous vous livrez à des activités secrètes, ou que vous ne voulez tout simplement pas dévoiler l’ensemble des sites que vous éditez, pour des raisons légitimes ou pas mais qui n’appartiennent qu’à vous, ayez à l’esprit que votre code source est accessible et qu’il peut là aussi livrer de nombreuses informations sur vous.

N’étant pas un spécialiste des activités illicites et encore moins du hacking, j’imagine qu’il existe encore d’autres méthodes pour blinder son identité quand on gère de nombreux sites, et aussi d’autres méthodes pour débusquer les auteurs de sites non identifiés. Si vous en connaissez, faites-en profiter les autres 🙂


Nos dernières vidéos

23 commentaires

  1. tu as soulevé une des principes fondamentales le ‘moi’ digital .-)

    un extrait sur mes codes sources !

  2. Il y a d’autres petits trucs « rigolos » aussi : si vous avez un forum, vous avez l’adresse IP du PC de la personne. Vous verrez parfois des personnes faisant croire qu’elles vivent ou passent des vacances au Canada par exemple, avec des IP française du type IP FREE PUTEAUX.

  3. Je pense que le meilleur blindage est d’avoir un site web avec ce code source ci apres :

    mapage – /mapage.com – /

  4. @ Benoist : Je peux très bien être aux Maldives et apparaitre comme connecté via le noeud Free de Puteaux. Il suffit que j’ouvre une session sur le serveur de mon entreprise grâce à un VPN. C’est d’ailleurs cette technologie du siècle dernier qui fait la grosse faille d’Hadopi. Mais, vu le niveau de nos députés, je n’en rajouterai pas.

  5. Pingback: Tweets that mention Identifier le propriétaire d'un site web grâce à ses marqueurs publicitaires ou statistiques | Presse-Citron -- Topsy.com

  6. « D’autre part les éditeurs ayant plusieurs sites sur plusieurs thématiques peuvent aussi cloisonner leur activité en utilisant plusieurs comptes Adsense et Analytics. »

    C’est pas interdit d’avoir plusieurs comptes Adsense ?

    • Eric

      @799k : non, pas à ma connaissance, et d’ailleurs pourquoi le serait-ce ? Si tu as plusieurs sites et plusieurs comptes bancaires tu as le droit de les gérer comme tu veux il me semble

  7. @eric: c normalement un compte adsense par societe ou personne. Pour ceux qui veulent gruger, il faudrait avoir differentes adresses en plus de differents comptes bancaires.

    • Eric

      @John : je ne savais pas. Mais quand tu as une société tu peux au moins avoir deux comptes alors, un privé et un pour la boîte 🙂 Et si tu as plusieurs boîtes tu peux en avoir plusieurs, ce qui me paraît logique d’ailleurs

  8. @ Eric : suite à ta réponse pour John, on revient où on en était : « l’identification d’un propriétaire d’un site Web ». Si tu as plusieurs boites, elles sont enregistrées au greffe du tribunal de commerce et ces informations sont « disponibles à toute personne en faisant la demande ». En clair, ces informations sont disponibles (gratuitement) sur Internet.

  9. @Toumes pas si tu ouvres ta boite dans un paradis fiscal, avec un nominé ;-P

  10. @ john : je n’ai pas cru utile de préciser que l’article portait sur « le propriétaire d’un site Web ».
    Pour utiliser des termes précis, il s’agit de la personne qui a déposé le nom de domaine dont fait partie le sous-domaine « www ». En termes juridiques (activité légale ou pas), il existe 2 types de personnes : la « personne physique » comme toi ou moi et la « personne morale » qui comprends entre autres toutes les formes de sociétés : S.A., S.A.R.L., E.U.R.L., etc… Si tu déclares ta boite (personne morale) comme propriétaire du nom de domaine, ta boite sera déclarée dans le Whois et si tu gères les compte Adsense sous ton nom ou à partir de l’adresse I.P. de ta connexion Orange, tu seras simplement reconnu comme gérant de fait.

    Je suis désolé pour les aspects juridiques, mais je pense que la précision sur la qualité de « propriétaire » est différente qu’on reste dans la légalité ou qu’on en sorte.

  11. C’est interessant, comme quoi on est vraiment fiché avec internet, même un webmaster peut arriver à être retrouvé.

  12. Avec des services comme celui-ci on est vraiment fiché sur le net et il devient vraiment facile de pister certaines personnes et leurs sites même si il existe certaines méthodes pour en cacher 😉

  13. Pingback: Des liens pour le weekend | Papilles et Pupilles

  14. Merci j’ai appris pas mal de truc et je pense avoir identifier l’auteur que je chercher son no ressort sans arret dans tout ces sites avec le code analytics car ovh marquer ano nymous

  15. Pingback: Clément Hallet – "Mes" news » Un site pour retrouver son appareil-photo volé ou perdu Eric

Send this to a friend