Connect with us

Réseaux sociaux

Il existe une application de rencontres pour les fans de Trump (et elle n’est pas très sûre)

Donald Daters, l’application de rencontres des supporters de Donald Trump, semble avoir quelques ratés au démarrage. En cause : une faille de sécurité.

Il y a

le

App de rencontres pro-Trump Donald daters

A peine lancée, déjà hackée. Un chercheur en sécurité aurait établi les preuves que « Donald Daters » divulgue des informations sensibles en ligne.

L’application, dont le slogan est « Make America Date Again » (énorme, non ?), serait une véritable passoire qui laisserait fuir photos et informations biographiques sur ses utilisateurs dans une base de données accessible au public. Elle pourrait même divulguer des données d’authentification, ce qui pourrait permettre d’accéder intégralement au profil d’un utilisateur, y compris à ses messages privés.

Nos confrères du site Motherboard ont en premier lieu révélé la faille de sécurité en mentionnant une note du chercheur en sécurité Baptiste Robert, également connu sous le nom d’Elliot Alderson. Les journalistes de Motherboard ont vérifié l’information en créant leur propre profil Donald Daters. Bingo, les informations de leur profil figuraient dans une base de données mal configurée en ligne, accessible à tous.

La base de données inclurait également ce qui semblait être des messages privés, bien qu’il n’ait pas été possible de vérifier s’ils étaient réels. De même, Motherboard n’ont pas été en mesure de tester les jetons de connexion apparemment divulgués, car cela constituerait une violation de la loi fédérale américaine.

> Lire aussi :  La localisation exacte de 3 millions d'utilisateurs de Grindr dévoilée

Les pro-Trump persécutés ?

Après avoir testé l’application, Motherboard a déclaré qu’elle semblait « à peine fonctionnelle », diverses options au sein de l’application n’étant pas opérationnelles au moment du test.

Dans une déclaration à Fox News, Emily Moreno, PDG de Donald Daters, a déclaré que de nombreux partisans de Trump ayant trouvé les rencontres « presque impossibles » en raison de « l’intolérance libérale » (comprendre celle des anti-Trump). Selon elle, « Le soutien au président est devenu un véritable repoussoir », justifiant la création de la plate-forme pour que les partisans de Trump puissent « rencontrer les gens sans avoir peur de parler de politique ».

Si c’est véritablement le cas (et pas seulement une posture marketing fondée sur une paranoïa savamment entretenue), cette situation a quelque-chose d’inquiétant, quelque soit le bord politique.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Juliette

    17 octobre 2018 at 7 h 52 min

    « Si c’est véritablement le cas (et pas seulement une posture marketing fondée sur une paranoïa savamment entretenue), cette situation a quelque-chose d’inquiétant, quelque soit le bord politique. »

    Il y a eu de nombreux articles en anglais à ce sujet en 2017 et 2018. Et personnellement, je ne vois pas en quoi c’est inquiétant. Je suis une femme, et je ne souhaite pas être dans une relation avec un homme qui soutient Donald Trump, un raciste, un misogyne et un homophobe. Est-ce que j’accepterai de sortir avec un homme qui vote FN? Certainement pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests