Instagram affirme qu’il ne développe pas de bouton Regram

Instagram affirme qu’il ne développe pas de bouton de partage similaire à ceux de Twitter ou de Facebook.

Le bouton Regram (qui serait l’équivalent du retweet de Twitter) est l’une des fonctionnalités les plus demandées par les utilisateurs. Cependant, il semblerait que l’entreprise ne soit pas prête à proposer celle-ci. Du moins, c’est ce qu’indique un article publié par notre confrère The Verge.

La semaine dernière, le site américain a publié des informations présumées sur cette fonctionnalité. En interne, celle-ci aurait été baptisée « seamless sharing ». Sur des captures d’écran auxquelles le site aurait pu accéder, le bouton se situerait dans le menu « … » sur le coin supérieur droit.

Cependant, Instagram a démenti. « Instagram n’avait initialement aucun commentaire. Après la publication de cet article, la société a déclaré qu’elle ne construisait pas ou ne testait pas de fonctionnalité de partage », écrit notre confrère.

Si un bouton de partage sur Instagram serait intéressant pour les utilisateurs, il introduirait également la notion de viralité. Et cela entraînerait des problèmes similaires à ceux de Facebook avec les fake news.

> Lire aussi :  Instagram vous permet désormais de savoir si vos amis sont en ligne

A défaut d’un vrai bouton de partage similaire à ceux de Facebook et de Twitter, Instagram permet déjà aux utilisateurs de partager les publications des autres, mais uniquement vers les Stories.

Et des hashtags invisibles ?

Une autre rumeur sur Instagram concerne les hashtags. D’après un autre article de The Verge, qui relaie une spécialiste en reverse engineering, Instagram testerait la possibilité de cacher les hashtags dans les publications.

En substance, l’idée est que si les hashtags sont parfois nécessaires pour avoir de la visibilité pour une publication, certains utilisateurs pourraient préférer que ceux-ci ne soient pas visibles dans la légende.

Mais bien entendu, pour le moment, il ne s’agit pas d’une information officielle.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.