Instagram Shopping ouvre en France et dans huit autres pays

Instagram lance aujourd’hui sa nouvelle offre à destination des marques, Instagram Shopping. Au programme, la possibilité de tagger des produits et d’intégrer des liens sortants, entre autres.

Instagram Shopping

Avec ses 800 millions d’utilisateurs mensuels, Instagram, malgré sa popularité exceptionnelle et l’attractivité qu’il suscite chez de nombreuses marques, reste encore un univers difficile à appréhender pour certaines entreprises, du fait de son côté « vase clos ».

Mais la donne pourrait bien changer. Après l’avoir lancée et expérimentée pendant une année sur le marché américain, le réseau social dédié à la photo lance le 20 mars dans huit nouveaux pays dont la France sa nouvelle offre Instagram Shopping.

Pour comprendre la démarche, qui pourrait bien provoquer une nouvelle ruée des marques, Instagram, par la voix de Julie Pellet, Responsable du Développement France et Europe du Sud, remet quelques chiffres et données en perspective. Instagram attire cinq cent millions d’utilisateurs quotidiens, principalement motivés à être connectées à leurs amis et leur réseau, avec des passions et centres d’intérêts très forts. L’une des principales caractéristiques du réseau réside dans le fait qu’il réunit énormément de célébrités et qu’il permet à ses membres de se connecter aux entreprises et aux marques. Ainsi, quatre-vingt pour cent de la communauté est déjà connectée à au moins une des marques parmi les vingt-cinq millions présentes sur Insta, dont deux millions sont annonceurs. Une relation très forte aux marques puisque deux cent millions de personnes visitent un profil d’entreprise chaque jour, dont les deux tiers ne sont pas des followers de ladite entreprise.

Des chiffres étourdissants, qui sont à corroborer avec le développement du M-Commerce, dont Instagram rappelle également quelques données : soixante-dix pour cent des français utilisent le mobile comme compagnon d’achat (comprendre : consulter son smartphone en boutique), et ce sont pas moins de dix-sept millions de français qui ont fait un achat sur mobile en 2017.

Instagram Shopping va rendre l’achat sur mobile plus simple

Lancé ce jour dans huit nouveaux pays (France, UK, Canada, Allemagne, Espagne, Italie, Australie et Brésil), Instagram Shopping donne la possibilité de tagger des produits et de poster des liens sortants pour acheter directement les produits en question sur le site internet de la marque. Rappelons qu’à ce jour la seule possibilité d’insérer un lien dans un contenu Instagram concerne uniquement les stories et qu’elle est réservée exclusivement aux profils ayant plus de dix-mille followers.

Avec Instagram Shopping, le réseau américain a pour objectif d’améliorer le parcours client, de faciliter l’acte d’achat en réduisant le nombre de clics et de permettre aux utilisateurs de découvrir de nouveaux produits en rajoutant des tags. L’autre enjeu avoué est plus conceptuel puisqu’il s’agit de développer au maximum la « considération », car sur mobile si une grande partie des d’actes d’achats relève de l’impulsif , ce n’est cependant pas toujours le cas. Avec cette nouvelle fonctionnalité, instagram souhaite donner davantage de temps et d’information sur un produit, et donc plus d’attention à l’acheteur.

Un lancement longuement mûri avec des marques partenaires

Instagram a travaillé de façon confidentielle avec plusieurs marques pour affiner son offre et préparer ce lancement, parmi lesquelles Clarins, Birchbox, La Redoute, Sephora ou encore Le Slip Français. L’offre ne concerne pour le moment que les produits physiques et ne visera que le shopping « organique » sans possibilité de booster la visibilité en payant. Il sera nécessaire d’être titulaire d’un compte entreprise, d’avoir un catalogue produit lié sur Facebook, ou avec un partenaire comme Shopify ou Google. Ensuite il suffira de lier Instagram shopping à son catalogue produit. Ensuite, comme on peut tagger une personne, on pourra taguer un produit. Les marques qui utiliseront Instagram Shopping auront un onglet Shop sur leur profil, et cela ne sera pas limité au fil d’actualité.

Selon Julie Pellet, l’expérience menée aux USA a conduit à une augmentation du trafic sur les marques concernées, ainsi qu’à une amélioration du taux de conversion, cependant Instagram n’a pas de chiffres à communiquer pour étayer cette indication.

Qui eut cru il y a seulement huit petites années que la modeste application de partage de photos filtrées deviendrait en quelque années l’une des plus puissantes plateformes de e-commerce des internets ? Le pouvoir de l’image, encore et toujours.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.