[J-5] Dans la peau d’un responsable marketing Xbox

Après vous avoir emmené dans le secret de la War Room de Microsoft France, que diriez-vous de vous retrouver dans la peau d’un responsable marketing Xbox ?

A seulement 5 jours du lancement de la Xbox One, la pression sur les épaules de l’équipe Xbox France s’accentue encore un peu plus. Une pression qu’ils commencent à connaître tant le nombre de leurs missions et objectifs les propulse au rang de Shiva aux 4 bras.

Jérémy Goldstein, responsable marketing jeu pour Xbox France, nous livre une image de son quotidien.

Le nez dans les chiffres : responsable du business avant tout

Tout d’abord, à la différence d’un responsable marketing chez un éditeur de jeux vidéo, il est également responsable de l’ensemble du business. Cela signifie qu’il est responsable du chiffre d’affaire dans son domaine. Si la direction Europe souhaite savoir pourquoi tel jeu présente de mauvais chiffres de vente, c’est à Jérémy qu’ils poseront la question.

En vérité, il participe à un grand meeting monde tous les 6 mois/1 an où vont être définis les objectifs de volumes, de ventes, etc. Le calcul pourrait sembler simple : en tenant compte du fait que la France représente telle part du marché global, ils appliquent ce même ratio pour fixer l’objectif de ventes pour les jeux.

Jérémy doit alors défendre le cas de la France pour affiner ces calculs d’après les différences culturelles. Pour exemple : bien sûr, les jeux de courses automobiles se vendent bien en France… mais le prochain jeu de Nascar n’atteindra jamais l’objectif standard.

Une fois les objectifs fixés, Jérémy va devoir commander tous les mois les volumes à mettre en production et va gérer la logistique ainsi que le rythme de vie des produits. Cela signifie qu’il faut finalement être beaucoup le nez dans les chiffres pour suivre les ventes, et commander en fonction.

Un travail dans les coulisses de l’industrie du jeu vidéo

C’est donc une immense partie de l’iceberg qui est invisible aux yeux du public dont se charge Jérémy Goldstein au quotidien. Puisque l’on oublie très souvent que pour que Auchan ou la Fnac référencent leurs jeux, il faut d’abord leur vendre en expliquant le potentiel de chaque jeu ainsi que et quel sera le plan de communication autour.

C’est lui aussi qui sera présent lors des événements pour répondre aux journalistes, qui va créer des événements pour le lancement de jeux et gérer l’achat d’espace TV, online média (via une agence).

Mais s’il n’y avait que cela. Dans ses attributions entrent aussi :

  • Chercher et gérer les différents partenariats
  • Vérifier ou écrire le texte à l’arrière de la jaquette des jeux`
  • Créer des spots TV de A à Z
  • Choisir les voix françaises d’un jeu (fera-t-on appel à une célébrité ou non ?)
  • Chasser les erreurs sur le site web associé au jeu
  • etc.

Autant dire que Jérémy ne joue pas aux jeux vidéos au bureau. Il n’y a, pour ainsi dire, aucune console branchée chez Microsoft France. Il joue ainsi à la maison et découvre souvent les jeux quand ils sortent.

Et avec le lancement de la Xbox One dans seulement 5 petites journées, ce temps de loisir a tendance à diminuer aussi rapidement que les cernes s’agrandissent.

Mais quand il retrouvera du temps pour lui, Jérémy sait déjà quel jeu il glissera dans sa Xbox One : « Ryse Son of Rome ». Il en aime l’univers et trouve qu’il s’agit du plus beau jeu next-gen pour l’instant. Et quand tu changes de génération de consoles, c’est cela aussi que tu souhaites… prendre une vraie claque graphiquement parlant. Jérémy est un gamer avant tout… et le jeu ne pourra jamais rester qu’un simple business à ses yeux.


6 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies