Jay-Z se serait fait avoir en rachetant Tidal

Et maintenant, il veut poursuivre les anciens propriétaires.

By Jay_z_2.jpg: everyskylinederivative work: Kürschner (Jay_z_2.jpg) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

By Jay_z_2.jpg: everyskylinederivative work: Kürschner (Jay_z_2.jpg) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

L’année dernière, le rappeur Jay-Z entrait dans l’industrie du streaming musical. Et au lieu de créer son propre service il a préféré racheter Tidal, un modeste concurrent pour Spotify et Deezer, via sa holding Project Panther Bidco. Pour le moment, Tidal n’a pas décollé comme l’a fait Apple Music. Cependant, il y a quelques jours, il a indiqué qu’il compte tout de même 3 millions d’abonnés pour son offre payante.

Et aujourd’hui, on apprend que Tidal va poursuivre ses anciens propriétaires

La raison ? Le nombre d’abonnés déclaré lors de la vente ne correspondrait pas au nombre réel. Le service détenu par Jay-Z et quelques artistes qui en sont devenus actionnaires a en effet expliqué à nos confrères de The Verge qu’après avoir mené une audit interne, Tidal s’est rendu compte que le nombre d’utilisateurs que comptait le service juste après la vente était bien au-dessous des 540 000 utilisateurs déclarés lors de la vente. Les « parties impliquées dans la ventes » ont déjà été notifiées. En mentant sur le nombre d’utilisateurs, on peut faire augmenter la valeur d’un service.

Après, il faut savoir que l’actionnaire majoritaire qui a revendu Tidal à la holding de Jay-Z a déjà déclaré à Bloomberg qu’il n’est pas d’accord avec ces accusations.

(Source)


Un commentaire

  1. Albert Zuckerberg le

    Je trouve cohérent les chiffres annoncés par Jay-Z.
    Ce le même type de calcul que font ses concurrents et les réseaux sociaux.

    La seul différence, c’est qu’en vendant, il a oublié de dire que ce sont les chiffres du marketing et non ceux de l’étude ‘commercial’.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.