Jeu vidéo : quand le réalisme dépasse la réalité…

Dans cette vidéo, deux voitures de course s’affrontent sur un circuit. L’une est réelle, l’autre est un jeu vidéo. Saurez-vous trouver quelle est la vraie ?

Ça vous dirait de piloter une McLaren P1 sur le très tourmenté circuit californien de Laguna Seca ? Parmi les jeux vidéos dont le réalisme a progressé de la façon la plus impressionnante au cours de ces dernières années, ceux de course automobile arrivent probablement en pole position.

Pour s’en convaincre, il suffit de regarder cette vidéo réalisée avant la sortie d’un nouveau jeu, Project CARS, édité par Motor Trends, qui met en parallèle deux McLaren P1 à la chasse au chrono sur circuit, filmées sous différents angles, et notamment en vue subjective, à la place du pilote. Celle de gauche est la « vraie », pilotée par Randy Pobst, un pilote américain légendaire, alors que celle de droite est « fausse ». Le réalisme du jeu vidéo (dont j’ai mis quelques secondes à être certain qu’il est bien représenté du côté droit de l’écran) est absolument bluffant.

Seuls quelques passages légèrement « pixellisés » (en encore…) trahissent l’image artificielle, mais ce sont surtout les mouvements du pilote sur le volant qui sont révélateurs : dans la vraie vie, en pilotage sur circuit tout n’est pas aussi fluide, et avec un pur sang de plus de 600 chevaux, on se bat souvent avec le volant, la traction, la motricité, alors que dans le jeu vidéo ces aspérités sont gommées pour favoriser le gameplay, et on voit que rien ne bouge dans l’habitacle, et que les passages en courbe se font sans aucune secousse ni correction du pilote virtuel.

A contrario, reconnaissons cependant que sur certaines portions du circuit dans le jeu vidéo, le revêtement de la piste parait tellement réel que l’on a parfois des doutes sur le fait qu’il s’agit bien d’une image de synthèse. Alors bien sûr, en prenant image par image et si l’on veut vraiment entre dans le détail avec une loupe, on s’apercevra que les jeux ont encore une belle marge de progression en termes de transcription de la réalité, mais les évolutions à venir seront probablement moins spectaculaires que celles de la décennie écoulée.

A moins que les lunettes de type Oculus ne redistribuent complètement les cartes…


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Le même genre de vidéo existe avec Asseto Corsa et le rendu est encore plus bluffant notamment grace au circuit scanner au laser ce qui permet de reproduire toutes les aspérité de la route. Et accessoirement le moteur physique d’AC est bien meilleur 🙂

  2. Bonjour,

    Si je puis me permettre, le titre n’est pas édité par Motor Trends mais par Namco Bandai.
    D’ailleurs, pour être plus précis, le titre est développé par le studio anglais SlightlyMad Studios (http://www.slightlymadstudios.com/) et est axé autour d’un projet WMD (World Of Mass Development) qui consiste, de la même manière qu’un projet sur Kickstarter, d’impliquer des gens extérieurs à la réalisation du jeu.
    Le jeu est encore en développement et sera publié (uniquement la publication) par Namco Bandai (et aussi via la plateforme steam).

  3. Pingback: Marketing News | Jeu vidéo : quand le réalisme dépasse la réalité…

  4. Bonjour,

    Je pense que la différence se fait sur la direction des éléments à destination du spectateur. Par exemple, il semble que dans le jeu vidéo, le rétroviseur intérieur est dirigé face à celui qui regarde la vidéo, alors qu’en réalité, le rétroviseur est dirigé de manière à servir au vrai pilote. Il ya aussi quelques points de vue détachés de la voiture, ce qui en réalité, est physiquement difficile en pleine course … Ensuite, on peut noter les différences d’évolution de couleur, encore trop maitrisées dans le jeu vidéo et typiques des variances et distorsions de capteurs optiques, ce qui est dû aux modèles (trop?) uniformes de rendu couleur, sur les carrosseries par exemple. En bref, sans y faire attention, on se laisse bluffer, comme souvent, avec une combinaison de mouvements du véhicule et de l’apparence couleur/lumière, mais est ce physiquement réaliste, impossible de vérifier sans être (pilote?) professionnel … 🙂

  5. C’est clairement impressionnant.
    Pour ce qu est de la réalité de la conduite, c’est vrai que ce jeu là a l’air bien fade, mais ca existe dans d’autres jeux. Sans aller jusqu’à des secousses comme dans la réalité, sauf à avoir des pneus signés Loctite on doit tout de meme faire les contre-braquages, et les défauts de la route se sentent qd meme un peu plus au niveau de la visu.

Send this to a friend