Kindle Paperwhite : la nouvelle liseuse d’Amazon

Lors d’une conférence qui s’est tenue aujourd’hui à Los Angeles, Amazon a levé le voile sur sa toute nouvelle liseuse, la Kindle Paperwhite.

Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, a lui-même présenté la toute nouvelle liseuse Kindle. La Kindle Paperwhite se caractérise par son écran et son affichage haute résolution confirmant ainsi les rumeurs qui ont précédé cette annonce.

Paperwhite pour système d’éclairage frontlight de l’écran puisque c’est bien ce qui distingue avant tout cette nouvelle liseuse des modèles précédents. La nouvelle fonctionnalité s’appuie sur une technologie brevetée par Amazon. Elle permettra à l’utilisateur de la liseuse de poursuivre sa lecture en pleine obscurité sans besoin d’un éclairage d’appoint. La société d’e-commerce répond ainsi à Barnes & Noble qui propose déjà la Nook Simple Touch with Lightglow et à Kobo qui a annoncé aujourd’hui, hasard du calendrier, son propre modèle avec rétro-éclairage.

Qui dit éclairage de l’écran dit autonomie moindre, mais Amazon a coupé court à cette idée reçue puisque la liseuse dispose d’une autonomie de 8 semaines avec l’éclairage activé (beaucoup moins gourmand que le rétro-éclairage classique).

La résolution de l’écran fait également un bond substantiel avec 62% de pixels en plus que sur le modèle précédent et une densité de pixels de 212 ppp. Le contraste est augmenté de 25%. Le tactile de l’écran a aussi été amélioré.

Epaisse de 9.1 mm, la Kindle Paperwhite ne pèse que 213 grammes, soit moins que certains romans.

Amazon a également revu l’interface utilisateur mais conserve la synchronisation Whispersync, la fonctionnalité X-Ray pour obtenir des informations relatives à un sujet présent dans le livre mais ajoute des fonctionnalités telles que le temps de lecture restant. S’il peut toujours modifier la taille des polices, l’utilisateur peut dorénavant les changer.

La Kindle Paperwhite est disponible dès maintenant en pré-commande pour les Etats-Unis. Le modèle WiFi est proposé à 119 dollars tandis que le modèle 3G affiche 179 dollars pour une livraison à compter du 1er octobre.


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Belle bête.

    En revanche lu sur le forum http://forum.teamalexandriz.org on ne devrait pas, semble-til, parler de retro éclairage mais de GLO car
    -Le rétro-éclairage : »… fait que la lumière passe à travers la dalle pour donner un aspect lumineux au tout. »
    -Le glo > L’image que l’on voit n’émet pas de lumière, mais est visible grâce à l’éclairage. »La lumière n’est pas projeté vers les yeux, mais diffusée sur l’ensemble de l’écran (la lumière éclair l’écran, comme une lampe de chevet éclair ton livre papier). »

    Cette distinction en fait toute la différence.
    A noter que KOBO l’un des concurrents sur le marché de la liseuse sponsorisé en France par la FNAC sortait aussi un nouveau modèle très similaire hier mais plus cher et pour le 15 octobre.

    La seule chose qui me gène un peu sur le Kindle c’est le nombre restreint de format supporté. Mais cela reste une belle avancé pour le marché.

  2. Pour le Kindle classique, la baisse de prix est déjà effective sur Amazon.fr = 79€.
    A noter une déclinaison « noire » de la Kindle classique pour le 12 septembre (qui sera vendu conjointement ou qui remplacera la version grise ?).

    shog:
    La Kobo Glo by Fnac est vendu 129€TTC.
    La Kindle PaperWhite est vendu 119$HT avec pub… sans pub c’est 139$HT = 108€HT = 129€TTC.
    Donc un prix identique (quand le PaperWhite sortira en France).
    😉

Répondre