La 4K disparaît au profit de l’Ultra High-Definition

L’affichage 4K vient officiellement d’être rebaptisé « Ultra High-Definition » (ou « Ultra HD »). Les constructeurs de téléviseurs sont en ordre de route et le contenu en partie présent. Le changement de nom est également adossé à des spécifications minimums que les industriels devront respecter.

Exit la 4K pour les téléviseurs, vive la Ultra HD. Le CEA (pour Consumer Electronics Association) en a décidé ainsi au terme d’un vote effectué la semaine dernière par les industriels qui composent son board. Le changement est bienvenu puisque 4K faisait référence à la résolution de 4096 par 2160 pixels utilisée dans le cinéma numérique et qui, de surcroît, correspond à un rapport 17:9. Or, la 4K destinée aux téléviseurs numériques doit permettre d’afficher 3840 par 2160 pixels, ce qui correspond à un format 16:9.

Ce choix est doublé de spécifications minimums pour les appareils qui seront estampillés « Ultra HD ». Le CEA indique ainsi qu’ils devront comporter au minimum une entrée numérique capable de faire transiter des vidéos en 4K native. Il s’agit d’écarter de cette appellation les appareils qui se contenteraient d’effectuer à la volée une conversion 4K de flux de moindre résolution.

Plusieurs constructeurs ont déjà dévoilé des téléviseurs affichant une telle résolution (comme le modèle 3D de LG ci-dessous) et le prochain CES de Las Vegas promet de faire la part belle à une myriade de nouveaux produits.

L’Ultra HD fera réellement sens sur les modèles de très grande taille. C’est finalement le duo « Ultra HD+diagonale de 50 pouces minimum » que les constructeurs vont prochainement tenter de vendre de façon standard.

D’un point de vue pratique, les industriels et les majors ont commencé à préparer le terrain pour l’arrivée de ces téléviseurs. Ainsi, la norme HDMI la supporte depuis la version 1.4.

De surcroît, de nombreux cinéastes qui ont opté pour le numérique filment dans des résolutions 4K et plus encore. La création de masters numériques créés à partir des pellicules originales des films (pour les blurays) se fait souvent dans des résolutions 4K et supérieure.

Il manque toutefois un disque optique permettant de stocker les films en Ultra HD (voire en 3D Ultra HD) ainsi qu’un lecteur (la future PS4 ?).

Concernant le contenu, il demeure pauvre mais on peut tout de même noter que YouTube a pris les devants depuis juin 2010 avec le support de cette très haute résolution. Donnée qu’on doit mettre en parallèle avec les chaînes que YouTube va prochainement lancer en France.

Concrètement, les futurs téléviseurs afficheront quatre fois plus de pixels que nos actuels téléviseurs Full HD : précisément 8.2944 millions de pixels contre 2.0736 millions.


5 commentaires

    • @lapsusone , 4096/2160=1.896 et 17/9=1.89 ; le 4096/2160 s’apparente donc plus à du 17/9 qu’à du 16/9 (1.78).

      Et 21:9 : c’est pour le cinémascope. Philips avait sorti des HDTV (gamme abandonnée depuis) dans ce format (ces HDTV permettaient de supprimer les bandes noires en haut en bas de l’écran pour les films tournés en cinémascope).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.