La carte n’est pas le territoire

Fascinante vision du monde que propose The Telegraph avec son Atlas du monde réel : 18 mappemondes réalisées à partir de différentes statistiques, comme le nombre de kilomètres de chemin de fer aux plus grandes destinations touristiques. Dur constat : sur la plupart des cartes, l’Afrique est réduite à la portion congrue, sauf sur une.

Fascinante vision du monde que propose The Telegraph avec son Atlas du monde réel : 18 mappemondes réalisées à partir de différentes statistiques, comme le nombre de kilomètres de chemin de fer aux plus grandes destinations touristiques.

Dur constat : sur la plupart des cartes, l’Afrique est réduite à la portion congrue, sauf sur une.
Ce monde a vraiment besoin d’un hard reboot.


Nos dernières vidéos

21 commentaires

  1. Il s’agit de cartes en « anamorphose ».
    On utilise ce genre de carte pour mettre en valeur un phénomène, exemple, la France du rugby où le Sud-Ouest est disproportionné.
    A l’inverse l’anamorphose fonction de l’accessibilité via le train place Auxerre à la même distance de Paris que Dijon.
    Voilà pour la minute scientifique du vendredi soir…

  2. Plus qu’une chose à faire, le projet chaos. Eric tu veux une carte de membre ?

    Ce qui me démoralise le plus, c’est que cette carte ne nous apprend rien, et que malgré tout rien ne change. les pays du nord boivent trop, consomment trop, émettent trop de CO2 et prennent trop l’avion, font trop la guerre, et l’Afrique meurt du SIDA.

    Bien sur je suis fautif puisque je ne fait rien pour changer les choses (à part trier mes ordure et prendre des douches moins longues) moi non plus mais c’est malgré tout lamentable.

    Bon week end…

  3. @Manu :! merci pour le mot anamorphose, c’est ce que je cherchais.

    J’avais vu une anamorphose de la sensibilité tactile humaine : les mains sont gigantesques, comme certaines éléments du visage.

    @Eric : tu proposes donc…. une métamorphose (dédicace à Goldorak) ?

  4. Pour l’afrique il serait aussi pareil pour une carte de la faim que pour celle du SIDA, c’est triste mais terriblement parlant ce genre de carte.

  5. @Joe Le Mort: Le principe est le meme, certes, mais dans un cas, il s’agit d’une demarche scientifique, dans l’autre, d’une demarche artistique.

  6. @Joe Le Mort: Le principe est le meme, certes, mais dans un cas, il s’agit d’une demarche scientifique, dans l’autre, d’une demarche artistique.

  7. Pingback: La mesure de la blogosphère | Le guide des égarés.

  8. Philalèthe on

    « La carte n’est pas le territoire »…

    …c’est pas bien de pas citer ses sources (Alfred Korzybski)

    😉

  9. t’inquiète, il arrive le hard reboot… et ça va rebooter grave.

    nos gosses vont morfler, et nous avec.

Répondre