Suivez-nous

Réseaux sociaux

La popularité des influenceurs est en chute libre, que se passe-t-il ?

Une nouvelle étude apporte une bien mauvaise nouvelle pour les influenceurs.

Publié le

 
influenceur
© Pexels / Liza Summer

Est-ce le résultat des nombreux scandales intervenus au cours de ces dernières années ? Un sondage mené par la société Emplifi a en tout cas de quoi faire frémir le secteur du marketing d’influence. Pour connaître l’état d’esprit des consommateurs britanniques à l’égard des influenceurs, les analystes ont ainsi interrogé 2500 personnes sur place.

Est-ce le début de la fin pour les influenceurs ?

Parmi les principaux constats de cette enquête, on note par exemple que 57 % des sondés affirment ne pas faire confiance aux déclarations des influenceurs les plus populaires. Cette distinction est importante à noter car on assiste depuis quelques années à la montée en puissance des micro-influenceurs, des créateurs qui disposent d’une communauté réduite (autour de 10 000 abonnés) mais qui jouissent d’une image de sincérité auprès de leurs followers.

Mais justement, et c’est là un des autres enseignements de l’étude, 51 % des répondants disent ne pas avoir du tout confiance en ces micro-influenceurs. Enfin, et ce n’est là encore pas une bonne nouvelle pour ce secteur, 40 % des britanniques interrogés se disent prêts à ne plus acheter les produits d’une marque si elle fait appel à des influenceurs pour communiquer. Une sanction sévère qui illustre la défiance envers ces stratégies.

Bien sûr, il convient de nuancer ce sondage qui n’a été mené que dans un seul pays européen. En août 2020, nous citions une étude bien plus prometteuse pour la profession. Ainsi, la société Takumi a mené une enquête pour observer les perceptions des consommateurs américains, britanniques et allemands.

En ce qui concerne YouTube, 27 % des 16-44 ans disaient avoir été incités à acheter un produit suite au visionnage d’une vidéo sponsorisée, un chiffre qui tombait à 24 % pour Instagram et 15 % sur TikTok. En voyant le verre à moitié plein, on peut toutefois se dire qu’il s’agit d’un taux de conversion remarquable et largement supérieur à celui obtenu par les publicités traditionnelles.

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. skip

    5 juin 2022 à 10 h 37 min

    L’étude n’est pas intéressante car ils mélangent une énorme tranche d’âge (16 à 44 ans). En échantillonnant je suis sur que le chiffre baisse énormément au delà de 20/22 ans.

  2. Ducatevo

    5 juin 2022 à 10 h 57 min

    Sans rire !!! Comment accorder la moindre crédibilité à tous ces branles manettes !!! Ils ne sont intéressés que par 2 choses : leur petite personne… et le pognon !!!
    Ils sont payés pour promouvoir un truc, donc complètement partiaux, ils n’ont aucun talent, la plupart du temps un QI d’huîtres….
    C’est juste pitoyable, dramatiquement affligeant….
    Ces put…. de réseaux sociaux sont une plaie et accouchent du pire de ce dont la nature humaine est capable…..
    On tire la société toujours plus bas vers les égouts de la médiocrité avec toutes ces “stars” à 2 balles….
    Et dire que les jeunes baignent dans cette boue …. C’est dire l’ampleur des dégâts….

    • PapounetUT

      5 juin 2022 à 21 h 15 min

      Je voulais dire la même chose m’as tu m’as devancé.
      C’est exactement ça.

    • BoB

      7 juin 2022 à 11 h 16 min

      Plutôt d’accord malgré le ton agressif, hélas cette poudre aux yeux fonctionne encore
      Faut être idiot pour se laisser influencer par ces personnes, qui n’ont qu’un objectif : parler d’eux et faire du fric, ils pourraient lâcher leur “communauté” pour un gros chèque

  3. Antoine

    5 juin 2022 à 15 h 00 min

    TikTok a tout nivelle de manière légère vers le bas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests