La guerre des polices

Vous qui croyez tout connaître de la typo et des différences entre deux polices de caractère, faites donc ce test : l’auteur a compilé vingt logos de marques célèbres conçus originellement avec du texte en Helvetica, et les a redessinés en remplaçant celle-ci par Arial. A vous de trouver les logos originaux. Si vous faites

Vous qui croyez tout connaître de la typo et des différences entre deux polices de caractère, faites donc ce test : l’auteur a compilé vingt logos de marques célèbres conçus originellement avec du texte en Helvetica, et les a redessinés en remplaçant celle-ci par Arial.

typosquiz

A vous de trouver les logos originaux. Si vous faites un sans-faute, vous êtes un nazi de la typo[1]

[1] n’y voyez aucune allusion nauséabonde, c’est une citation d’un bon camarade alors que nous discutions webdesign au cours d’une soirée un peu arrosée, et qu’il m’expliquait à quel point il était intransigeant sur le choix et la composition d’une police de caractère et son influence dans la maquette d’un site.

(source)


45 commentaires

  1. Pingback: Helvetica VS Arial : le choc des typos | Zenhysteria

  2. Pingback: Instant T, focus n°19 | Maxime-Viry.com

  3. J’ai eu peur en choisissant pour MATTEL, mais j’ai quand même eu 20/20 !
    En fait, il faut noter que les embouts sont plats avec Helvetica alors qu’ils sont biseautés avec Arial, idem pour la barre du e, que le O est plus rond en Helvetica et là on peut tous les faire, sauf MATTEL… Ensuite, c’est à la largeur du M, mais c’est très mince et à peine visible…

  4. 10/20 … Faut dire que je connais rien au graphisme. J’ai choisi les logos qui semblaient les plus réussis et comme je croyais le rendu ARIAL bien meilleur… La fermeture en biseau des lettres ouvertes dans la police Arial n’est pas du meilleur effet. Par contre en mode texte / lecture Arial s’en sort généralement mieux qu’Helvetica…

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.