Suivez-nous

Réseaux sociaux

La justice condamne cette grand-mère pour avoir posté des photos de ses petits-enfants sur Facebook

Une mamie qui n’est pas près de republier des photos de ses petits-enfants.

Publié le

 
Facebook 2021
© Unsplash / Brett Jordan

En 2020, Facebook comptait 2,85 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois. Cela en fait de loin le réseau social le plus populaire au monde. Si pour les plus jeunes Facebook est un dinosaure d’Internet et préfèrent de loin passer du temps sur TikTok, Snapchat, ou sur Instagram, la plateforme sociale fondée en 2004 continue d’attirer de nouveaux utilisateurs pour la plupart d’une autre génération.

Vous l’avez sûrement remarqué, Facebook est devenu une plateforme sociale pour une génération plus avancée, voire pour séniors. Les parents et grands-parents ont pris d’assaut le réseau social pour y poster du texte, des vidéos, et des photos. C’est justement ceci qui a coûté une condamnation par la justice à une grand-mère. Cette dernière comme elle le fait souvent a décidé de poster sur son profil Facebook des photos de ses petits-enfants.

Une décision sévère, mais compréhensible

Jusque-là rien de très alarmant, des millions de mamies font de même à travers le monde. Sauf que le droit à l’image sur les réseaux sociaux, et notamment en ce qui concerne les enfants, est un sujet encore très flou. Si une personne majeure décide de faire supprimer une photo sur laquelle elle apparaît, elle est dans son droit. Toutefois, lorsque les personnes sont mineures, il est nécessaire d’avoir une autorisation des représentants légaux pour mettre en ligne leurs photos. Pour des mineurs comme pour des majeurs, il est possible de demander le retrait d’une image au propriétaire du compte, et même de saisir la justice si ce dernier refuse.

Cette dernière situation reste assez rare, mais vient pourtant d’avoir lieu aux Pays-Bas. La mère a dans un premier temps demandé calmement à la grand-mère de retirer les photos de ses enfants de Facebook, chose que la grand-mère n’a pas prise au sérieux. Après plusieurs relances de la part de la mère, qui représente l’autorité parentale, cette dernière décide tout simplement d’avoir recours à la justice. Sachant qu’aux Pays-Bas la loi indique qu’il est interdit de publier des photos d’enfants sans l’accord des parents, la loi a tranché en faveur de la mère.

La grand-mère a été condamnée à retirer immédiatement les photos, sous peine de payer 50 euros par jour de retard. Si jamais la mamie décide de publier de nouvelles images de ses petits-enfants, cette dernière devra également payer 50 euros par jour tant que les photos seront en ligne.

Facebook
Facebook
Par : Facebook, Inc.
2.3 / 5
118,2 M avis
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. jacswr

    11 juin 2021 à 11 h 56 min

    Une vraie ambiance familiale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests