La semaine du rififi chez Apple

Cette semaine, c’est Pâques avant l’heure pour les fans d’Apple : pas besoin de chercher, des petites news tous les jours et dans tous les coins.

Cette semaine, c’est Pâques avant l’heure pour les fans d’Apple : pas besoin de chercher, des petites news tous les jours et dans tous les coins.

Et pour finir en apothéose, Steve Jobs se fait sonner les cloches par un sénateur américain (vous voyez le lien ? Bien, passons.)

Retour sur une semaine rififi :

AppStore : changement d’algorithme

La semaine commence fort pour les éditeurs d’application iPhone : une hiérarchie bouleversée en haut de classement des applications, des tops de téléchargements qui passent de 50 apps affichées à 300 … quelque chose se passe !

Et effectivement, les plus gros éditeurs confirment vite la manoeuvre : pour afficher des classements qui reflètent mieux la « vraie » popularité des applications, Apple a semble t il modifié les algorithmes de classement. L’idée ? Jouer sur la « popularité sur le long terme » d’une application, en repérant, au hasard (et en supposition) le nombre d’ouvertures journalières, mensuelles, la fréquence de mise à jour, le nombre de désinstallations … Certains crient à l’extraction de données (ceux-ci peuvent directement aller à l’avant dernier paragraphe, autorisation spéciale), d’autres applaudissent : enfin les classements mettront en avant les apps de qualité.

Les éditeurs, quant à eux, sont vite rassurés : les plans de promotion d’application intelligemment menés, dans le respect des utilisateurs fonctionnent toujours.

En cette fin de semaine, les classements évoluent dans tous les sens, et personne ne peut véritablement confirmer la nouvelle méthode utilisée par Apple : quoiqu’il en est, Apple semble prendre en main son AppStore et ceci est une excellente nouvelle.

AppStore : pas content, pas content

Preuve que les choses bougent, Apple montre également les dents, ce début de semaine, contre certaines pratiques jugées fallacieuses pour faire monter artificiellement les applications dans les tops.

Exit certains jeux utilisant notamment les services de TapJoy, permettant aux utilisateurs d’obtenir des crédits supplémentaires dans leur jeu en échange du téléchargement d’autres applications.

Certains crient au scandale : cette forme de promotion semble moins intrusive que la publicité, et qui plus est moins chère pour les éditeurs; d’autres (sûrement les mêmes, qui sait!) critiquent Apple en expliquant ce qu’ils qualifient de « censure » par le fait qu’Apple, ne touche aucune commission sur ces opérations …

Ce qui est sûr, c’est que cet épisode confirme le fait qu’Apple a sonné la fin de la récré, et cherche à faire gagner de la maturité à sa place de marché.

Apple : devant quand même… enfin presque

Pour changer de registre, passons sur celui : Apple-maître-du-monde.

Comscore a cette semaine révélé une étude indiquant qu’il y avait 59 % de plus de personnes utilisant un appareil tournant sous iOs (iPhone, iPod Touch, iPad) qu’un appareil tournant sous Android aux US.

Place aux chiffres : presque 38 millions de personnes (et non d’appareils, la nuance est importante) utilisent iOs contre 24 millions Android. Mais, pour faire plaisir à Winston Churchill, jouons avec les statistiques : si l’on regarde uniquement les smartphones (iPhone contre smartphone Android), il y a tout de même plus de smartphones tournant sous Android que sous iOs. Vous suivez ?

En Europe ? le gap est en revanche sans appel, il y a encore plus d’utilisateurs iPhone qu’Android, et si l’on prend en compte le critère de la « plateforme » (iOs contre Android, incluant iPad et autres), 28 millions utilisent un appareil tournant sous iOs contre seulement 13,6 millions un appareil tournant sous Android.

A ce stade, je vous propose de laisser de côté la sombre affaire judiciaire opposant Apple à Samsung. Depuis que Perry Mason a arrêté d’être diffusé, le juridique n’a plus la côte, que voulez-vous.


Apple : toujours plus de chiffres

Et voilà qu’Apple rentre officiellement dans la ronde des chiffres en annonçant ses résultats pour le deuxième trimestre de son exercice 2011. En résumé : un CA de près de 25 milliards de dollars pour près de 6 milliards de bénéfice. En gros, une augmentation (dixit Steve Jobs) de plus de 80 % du chiffres d’affaires et de… 95 % des bénéfices.

C’est sûr, c’est une jolie boite.

Seule ombre au tableau (mais pour les analystes) : les ventes d’iPad sont légèrement inférieures à celles prévues (« seulement 4, 7 millions d’iPad vendus contre 6 prévus par les analystes)

Contre performance d’Apple, ou erreur des analystes ? Allez savoir.

Apple : Suis-moi si tu peux

Scandale ! Deux chercheurs anglais ont découvert que l’iPhone, depuis la version 4 du système d’exploitation, enregistrait à intervalles réguliers la position de l’utilisateur.

Et transmettait pour sauvegarde cet historique à votre ordinateur quand vous vous synchronisiez avec iTunes.

Beaucoup de raisons invoquées, mais silence radio côté Apple.

Si cette fonctionnalité n’est pas si surprenante que cela (après tout, les opérateurs téléphonique possèdent également ce genre de données), le côté big brother fait peur, et l’on assiste ces dernières heures à une véritable levée de boucliers : un sénateur américain demande des comptes à Steve Jobs, en France la CNIL regarde de près, et ça bouge aussi en Allemagne …

Et vous, pour, contre, ou indifférents ?

Chouette, un iPhone 5 ! Ah non , finalement ?

Un autre feuilleton de ces dernières semaines : l’iPhone 5, sortira, sortira pas ? En juin, en septembre, en 2012 ?

Aux dernières nouvelles, selon Reuters et un tas de gens bien :

La nouvelle version de l’iPhone, à cause de souci d’approvisionnement de certaines pièces, ne commencerait à être produite qu’à partir de cet été, pour n’être disponible qu’à partir du mois de Septembre. Et cette version ne serait qu’une sorte d’iPhone 4 remasterisé, avec « juste » un nouvel appareil photo et un processeur plus véloce (peut être celui de l’iPad 2, si si vous savez le fameux, le célèbre double coeur A5).

Bref, on s’orienterait plus vers un iPhone « 4S » qu’un véritable iPhone 5.

D’ailleurs, certaines fuites ce soir indique qu’Apple a déjà envoyé ce device à certains éditeurs de jeu pour qu’ils puissent tester leurs applications dessus.

Concernant l’iPhone 5 (le vrai), il faudrait à priori compter sur une annonce début 2012, pour une disponibilité… dans un an.

Aïe ! c’est loin ? Rassurez-vous, si toutes les semaines ressemblent à celle que l’on vient de vivre du côté d’Apple, nous n’allons pas nous ennuyer.


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Allez, je vais encore une fois remonté au créneau et corrigé une petite contre vérité. En fait, le petit fichier sus-cité, à savoir Consolidated.db à été découvert en 2010 par Paul Courbis ( http://www.courbis.fr/Localisa.....votre.html ) ce n’est donc pas nouveau. De plus d’après les différentes analyse effactuées par différentes boites, ce fichier n’est utilisé qu’à des fins internes à l’iphone sous forme de cache. On peut avoir la même chose sur Android quand on extrait le fichier avec android-locdump ( https://github.com/packetlss/android-locdump ) même si celui ci est moins graphique que l’outil développé par O’Reilly pour l’iPhone. Ce qui est génant dans le cas de l’iphone c’est que ce fichier ne soit pas crypté, sauf à crypter la sauvegarde de l’iphone avec iTunes ce que personne ne fait bien sur. Y’a pas plus de coté Big Brother sur ce coup là que du coté de Google avec Latitude ou chez les opérateurs téléphoniques qui disposent des mêmes données, mais il y a certainement une légèreté de la part d’Apple dans la gestion de la sauvegarde de l’iPhone.

  2. Oui enfin ne compare pas ce fichier de l’iphone avec Google Latitude
    Tu ne serais pas un peu pro Apple qui ne supporte pas la critique envers la pomme toi ?

  3. Oui, cette semaine était très active du côté d’Apple. Mais j’ai l’impression que malgré le fait qu’ils sentent le vent tourner (Voir les évolutions d’Android) rien n’y fait.

    Ils ne vont rien changer et continuer à montrer les crocs dès que des personnes plus malines qu’eux essayeront d’utiliser leurs store pour gagner du pognon.

    Enfin l’histoire de l’Iphone 4/5 ressemble quand même à un gros Fail.

  4. Pas autant que celui de Wolf qui nous fait une belle présentation convaincante mais qui finit par comparer un fichier qui stocke des informations de géolocalisation à l’insu de l’utilisateur et un service qui fait la même chose mais avec une souscription de la part de l’utilisateur.
    Sachant que je ne suis ni pro Apple, ni pro Google
    Je cherche à comprendre pourquoi il a fait ça ? puisque cela décrédibilise toute son intervention

  5. @Lucas: je suis d’accord sur le principe, Apple stocke un fichier qui sert de cache, mais ce n’est pas a l’insu de l’utilisateur, c’est explicitement marqué sur les conditions d’utilisation, que personne ne lit d’ailleurs.
    Le problème est que ce fichier est accessible en clair a partir de la sauvegarde de l’iphon

  6. @Lucas: je suis d’accord sur le principe, Apple stocke un fichier qui sert de cache, mais ce n’est pas a l’insu de l’utilisateur, c’est explicitement marqué sur les conditions d’utilisation, que personne ne lit d’ailleurs.
    Le problème est que ce fichier est accessible en clair a partir de la sauvegarde de l’iphone sur l’ordinateur hôte. Apple n’est pas le seul a le faire, on dispose du même type de fichier sous Android et autres pour peu qu’ils utilisent la geolocalisation.
    Le fait est que au minimum, Apple devrais faire en sorte que ces données ne soient pas accessibles aussi simplement.
    C’est sur le cote BigBrother de l’histoire que je m’élevais alors que visiblement ce n’est pas le cas.

  7. Je me trompe peut être, mais j’ai cru comprendre que les données d’Apple n’ont pas de limite de temps, et vont avec les Backup, contrairement à Android ou il ne stockent que les 20 dernières position, non?

    Dans ce cas, il y a une grosse différence entre le cache d’Android, et le stockage des emplacement de l’iOS

  8. Paul Louis : attendons encore un peu avant de tirer des conclusions, Apple est suffisamment intelligent pour laisser planer le doute pour le moment et créer le buzz. Reste donc à attendre d’avoir de vraies informations, officielles, pour être totalement sûr de la sortie ou non de l’iphone 4s ou bien de l’iphone 5…

Répondre