Suivez-nous

Applications

L’Allemagne pourrait forcer Apple à ouvrir le NFC de l’iPhone aux concurrents d’Apple Pay

En Allemagne, une loi pourrait mettre fin au privilège d’Apple Pay, la seule application de paiement mobile autorisée à utiliser le module NFC sur l’iPhone.

Il y a

  

le

 

Par

Le Bundestag en Allemagne
© FelixMittermeier (via Pixabay)

En Allemagne, Apple pourrait bientôt être obligé d’ouvrir le module NFC de l’iPhone aux autres applications mobiles de paiement, comme Google Pay. Cela fait des années que les iPhone sont dotés de ce module. Mais sur les smartphones de la firme de Cupertino, le NFC ne peut être utilisé pour les paiements que par Apple Pay.

À défaut d’accès au NFC sur l’iPhone, les concurrents d’Apple Pay doivent se contenter d’alternatives moins pratiques, comme les codes QR.

Néanmoins, comme le rapporte France 24, un projet de loi allemand pourrait bientôt obliger Apple à mettre fin à ce privilège réservé à Apple Pay sur l’iPhone, mais également sur l’Apple Watch.

Une loi qui mettrait fin aux avantages d’Apple Pay par rapport à ses concurrents

Plus précisément, la chambre basse du Parlement (Bundestag) a introduit un amendement dans une loi contre le blanchiment d’argent pour interdire ce genre d’exclusivité, ce qui obligerait Apple à autoriser d’autres opérateurs de systèmes de paiement mobile à utiliser le NFC de l’iPhone (en contrepartie de frais « raisonnables »). Mais le texte doit encore passer par la chambre haute du Parlement.

En tout cas, si cette mesure est appliquée en Allemagne, cela pourrait entraîner des réactions en chaîne en Europe. Et comme sur Android, le module NFC de l’iPhone serait alors accessible d’autres services, ce qui permettrait aux consommateurs d’avoir plus de choix.

De son côté, Apple se dit surpris par cet amendement. « Nous craignons que cela rende non seulement moins aisés les paiements, mais pose également un problème de sécurité des données financières et des données tout court des utilisateurs », a indiqué un représentant de la firme de Cupertino, cité par France 24.

On notera aussi qu’actuellement, ce sujet a déjà attiré l’attention de la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests