Le chant tyrolien est-il web 2.0 ?

Extrait d’un cahier des charges reçu hier de la main d’un probablement futur client et déjà partenaire : L’image que nous souhaitons véhiculer est celle d’une société professionnelle (…) sans entrer dans le jeu du superflu (menu flash, chant tyrolien lors du déplacement de la souris, gif animés sortis de leur contexte,…). J’adore le coup

Extrait d’un cahier des charges reçu hier de la main d’un probablement futur client et déjà partenaire :
L’image que nous souhaitons véhiculer est celle d’une société professionnelle (…) sans entrer dans le jeu du superflu (menu flash, chant tyrolien lors du déplacement de la souris, gif animés sortis de leur contexte,…).
J’adore le coup du chant tyrolien, on ne me l’avait encore jamais fait, et ça m’a bien fait rire. Tout est dit dans cette petite phrase pince-sans-rire : on sent les gars fatigués par des années de surf sur des sites où ça clignote de tous les côtés (j’en ai fait ma part aussi en son temps…), des gars qui veulent du simple, de l’efficace, de l’accessible, bref, du standard.
Et vous savez quoi ? Ca me va bien cet esprit.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. le principe d une société c’est qu elle est professionnelle
    Moi j aime bien une arrivée en flash ensuite effectivement j aime bien les trucs simples
    mais professionnelle veux dire serieux pas ennuyeux … Et le bla bla de l image que l ont veux véhiculer c est ennuyeux et ne me parait pas tres pro on dirait la lettre de motivation que doit remplir un rmiste qui postule pour une place au smic …

  2. Je peux te dire que ces clients sont tout sauf ennuyeux, ce serait plutôt l’inverse (et encore je modère mes propos vu qu’ils sont lecteurs de ce blog 😉

  3. L’a raison, ce client, une page comme celle d’Eric Raymond (http://www.catb.org/~esr/) suffirait bien pour transmettre du texte, mais les lambdas insistent tellement pour avoir du joli à gauche, du magnifique à droite, et du surprenant en face. Autant leur faire leur kiff sans pousser vers l’excès.

Répondre