Le crash de la fusée russe est dû à des capteurs montés à l’envers

Le récent crash qui a eu lieu la semaine dernière a enfin été expliqué. Il serait dû à une erreur humaine : des capteurs montés à l’envers.

La semaine dernière, nous vous parlions d’un évènement impressionnant : une fusée russe lancée depuis le Kazakhstan avait effectué son ascension pendant quelques temps avant de commencer à se retourner, puis à piquer du nez et enfin à exploser avant de se crasher au sol. Un évènement qui avait été filmé par les médias locaux et qui, en plus des conséquences économiques (200 millions d’euros partis en fumée), présentait un véritable danger de pollution pour le sol autour du crash.

Après quelques recherches de la part des médias russes, il semblerait que l’erreur soit d’origine humaine. D’importants capteurs de vitesse auraient été montés à l’envers, entrainant ainsi l’accident. « le système de contrôle du vol recevait de mauvaises informations sur la position de la fusée et il essayait de corriger cela, ce qui a causé l’inclinaison folle puis finalement, le crash« , Russian Space Web. « Les capteurs de vitesse angulaire étaient câblés avec la mauvaise polarité. Ainsi, la fusée était orientée de manière incorrecte. »

FuseeFeu Une fusée russe explose peu après son décollage [Vidéo]

On sait désormais ce qui a causé cet accident mais les « résultats » de ce crash restent encore inconnus. On ne sait rien de l’ampleur de la contamination provoquée au sol par l’évènement ni combien de temps les équipes russes vont mettre pour nettoyer le site. Le nettoyage est estimé pour durer jusqu’à fin juillet mais rien ne nous indique que ce ne sera pas plus long. En tout cas, si jamais vous êtes intéressé par les fusées et le montage de celles-ci, on m’informe qu’un poste vient de se libérer en Russie pour la pose de capteurs de vitesse angulaire.

(source)


8 commentaires

  1. Espérons que les dégâts environnementaux ne soient pas trop grands et trop étendus. Qu’il y ait une perte d’argent c’est un fait, mais le gouvernement devra dépenser encore plus si le site du crash n’est pas bien nettoyé. Merci pour cette mise à jour d’information.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies