Le LOL est mort, haha

Selon une étude de Facebook, notre façon de rire sur internet évolue aussi. Exit le LOL, place aux emojis et autres expressions du sourire.

selfie-413162_640

Si vous faites partie de ceux qui ponctuent régulièrement leurs statuts, réponses et autres commentaires sur internet d’expressions indiquant que vous êtes en train de vous poiler, surveillez quand même votre langage, sinon vous pourriez bien passer pour un-e has been.

Sur les réseaux sociaux, même la façon de rire évolue, et certaines expressions tombent en désuétude. C’est ce qu’indique une étude menée que Facebook s’est amusé à piloter après la parution d’un article du New Yorker sur le e-rire. L’étude, menée pendant la dernière semaine en mai dernier après la publication de l’article, révèle entre autres que le bon vieux LOL est à l’agonie, puisque durant la période de référence, seulement 1,9% des personnes sur Facebook l’ont utilisé. Mais alors par quoi ont-ils bien pu remplacer ce classique du fendage de poire né avec les internets ? Par des expressions toutes simples : Haha (51,4%), des emojis (33,7%) et enfin Hehe (que l’on pourrait audacieusement traduire par ici par Héhé) qui rafle 12,7% des parts de marché du rire en ligne.

> Lire aussi :  Les pauses publicitaires sur les vidéos Facebook débarquent en France

11405158_1609351519332064_8822025_n

La façon de rire en ligne est aussi une question d’âge

Autre découverte : non seulement le pauvre LOL est en train de disparaitre dans les oubliettes du web, mais ceux qui l’utilisent sont atrocement… vieux. Rendez-vous compte : la majorité d’entre eux se situent dans une tranche d’âge entre 25 et 40 ans. Je devrais toujours écouter mon fils qui récemment s’est foutu de ma gueule parce-que j’avais conclu un échange par texto avec lui par un LOL. Car le jeune n’a pas besoin d’étude statistique pour savoir ce qui est tendance et ce qui est ringard. Prends ça, vieux.

Cela étant, mine de rien, l’étude de Facebook est intéressante et en dit long sur notre façon de communiquer et transmettre certaines formes d’émotion, et même d’opinions sur les réseaux sociaux. Car le rire n’est jamais anodin, et le spectre des sentiments qu’il permet de partager est large. Ainsi on y apprend également que l’utilisation des différentes expressions et symboles ne sont pas utilisés de la même façon selon que l’on est un homme ou une femme (ces dernières privilégient les emojis), ou selon que l’on habite à San Francisco, , New York ou Phoenix.

> Lire aussi :  Une modératrice accuse son ex-employeur Facebook de l'avoir rendue malade

Enfin, nous voilà rassurés : si le LOL est mort, le clavier des internautes continue à sourire puisque 15% des personnes ayant posté ou commenté durant la semaine de l’analyse ont utilisé un e-rire.

De la « fonction sociale du rire » chère à Henri Bergson aux réseaux sociaux, il n’y aurait finalement qu’un tout petit pas. LOL. Euh pardon, Haha.

(image Pixabay)

 


8 commentaires

  1. Pingback: Revue de web ← Philippe Couzon

  2. Pingback: Expérience utilisateur, Big Data, Nouveautés Twitter et Google... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.