Suivez-nous

Tech

Le Parlement irlandais possède une imprimante à 1 million d’euros (et ce n’est pas une bonne nouvelle)

En Irlande, le Parlement a mis la main sur une nouvelle imprimante ultra-performante. Mais les choses ne se sont pas vraiment passées comme prévu.

Il y a

  

le

 
Irlande
© Khara Woods on Unsplash

Il y a quelques années, la Station Spatiale Internationale avait fait le buzz en remplaçant une très (très) vieille imprimante. Mais celle-ci vient de perdre son titre d’imprimante la plus « célèbre » du monde. Celle-ci se trouve désormais en Irlande où le Parlement s’est retrouvé contraint à payer un total supérieur à un million d’euros pour son nouvel équipement. Une histoire complètement dingue qui montre les limites de la bureaucratie.

Une enquête lancée en Irlande

Que s’est-il passé ? En fin d’année 2018, le Parlement irlandais a acquis une imprimante haut de gamme, au prix exorbitant de 808 000 euros. Mais à l’époque, les autorités jugent qu’elle est nécessaire pour le travail quotidien des élus. Le problème ? L’équipement ne pouvait tout simplement pas entrer dans les locaux. L’appareil livré le 5 décembre 2018 ne pouvait pas pénétrer dans la Leinster House, un bâtiment du 18e siècle. Il faut dire que l’imprimante est plutôt imposante : 2,1 mètres de haut pour 1,9 mètre de large, elle compte des massicots et des appareils de pliage. Le contrat ayant été signé, il était aussi impossible de rendre l’appareil.

Que faire donc d’un joli tas de métaux qui ne sert à rien ? Il a fallu la stocker, mais aussi engager de coûteux travaux pour que l’imprimante puisse entrer dans le bâtiment. Coût additionnel ? 236 000 euros de travaux et 20 000 euros pour le stockage.

Le coût à ce moment-là de l’histoire est déjà astronomique. Mais ce n’est pas encore fini et surtout l’imprimante n’est toujours pas entrée en service. En effet, avant de commencer à l’utiliser le personnel administratif réclame une augmentation et une formation spécifique.

Face à la polémique en Irlande, une enquête parlementaire a été initiée. Le déontologue de l’assemblée voudrait aussi profiter de l’opportunité pour pousser à une plus grande transparence des institutions.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Henri Gaulard

    28 novembre 2019 at 15 h 23 min

    C’est étonnant que cela ne se soit pas passé en France. Avec tout les ronds de cuir incompétents que compte notre pays ce genre d’histoire doit arriver de temps en temps mais chut ! Il ne faut le dire. Pas bien grave, c’est le con tribuable qui paye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests