Connect with us

Internet

Le prochain iPhone retardé à cause d’un virus ?

L’entreprise taïwanaise TSMC a reconnu avoir été victime d’un virus dérivé de WannaCry, un ransomware qui a touché des dizaines de milliers de clients en 2017. En tant que fournisseur de puces pour Apple, il ne serait pas exclu que certains Macs et iPhones puissent être touchés.

Il y a

le

iphone x

Un gros problème chez TSMC

C’est un dur retour sur terre pour Apple. Longtemps, un mythe urbain a voulu que les Macs et même les iPhones ne pouvaient pas être touchés par des virus. Une sorte de légende entretenue par les possesseurs fiers de la supériorité de leurs équipements par rapport à la concurrence. Plusieurs cas ces dernières années, ont rappelé durement qu’ils étaient logés à la même enseigne. Mais la firme de Cupertino pourrait bien en souffrir encore plus gravement.

En effet, Taïwan Semiconductor Manufacturing (TSMC), le géant des puces électroniques a été touché par un virus. Certains de ses systèmes et équipements à Taïwan ont été infectés vendredi dernier par une variante du logiciel WannaCry. Pour rappel, celui-ci avait touché plus de 200.000 personnes l’an dernier un peu partout sur la planète.

Quel retard pour Apple ?

L’impact est très concret pour TSMC. Un retard sur les livraisons et une baisse déjà prévisible de 3% du chiffre d’affaires sur le 3e trimestre. Si l’entreprise n’a pas officiellement confirmé quels seraient ses clients touchés, personne n’ignore qu’elle travaillait pour Apple en ce moment et plus précisément sur ses puces A12. La marque à la pomme doit dévoiler les nouveaux iPhone et iPAD durant sa keynote du mois de septembre.

> Lire aussi :  Apple dépasse les 400 millions d’iPad vendus

Autant dire que des retards sont à prévoir. 80% de l’outil de production aurait été touché. Pour l’instant, Apple n’a pas encore réagi officiellement à la situation et se refuse même à tout commentaire. On imagine bien que ce n’est tout de même pas la joie à Cupertino. En théorie, tous les retards devraient être rattrapés sur le dernier trimestre de l’année.

Rassurez-vous toutefois, il ne s’agit pas à priori d’un acte malicieux visant à empêcher la sortie des iPhones. Selon les explications de l’entreprise, il n’y aurait pas de piratage informatique. Le problème aurait été causé par la négligence d’un employé.

Les produits Apple
Apple MacBook Pro 13 256
Apple iPad Pro
Apple HomePod

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests