Le SDK de BlackBerry 10 apporte le support du Q10

BlackBerry a présenté en grande pompe la semaine dernière son nouveau système d’exploitation mobile et ses nouveaux smartphones, le Z10 et le Q10. Ce dernier est particulièrement dédié aux adeptes de clavier physique.

À l’occasion de la conférence BlackBerry Jam Europe, qui se déroule en ce moment à Amsterdam et réunit entre autres la communauté de développeurs et la presse, la firme canadienne a annoncé la mise à jour de son kit de développement (SDK) afin de supporter le BlackBerry Q10.

Si ces nouveaux terminaux ne sont pas encore disponibles en France – mais le Z10 devrait être disponible dans le courant du mois chez Bouygues Telecom et The Phone House notamment – le fabricant continue de travailler sur son écosystème d’applications en améliorant son kit de développement mais aussi en séduisant et aidant de nouveaux développeurs à se lancer sur ce nouvel OS mobile. Ce nouveau système d’exploitation mobile possède certes le plus grand nombre d’applications à son lancement mais il faut encore convaincre les éditeurs les plus connus à se lancer sur BlackBerry 10, c’est pourquoi des partenariats avec des sites ou marques ont été conclus dans plusieurs pays européens (dont Allociné, Air France, Dailymotion et Voyages-SNCF.com pour la France).

> Lire aussi :  IFA 2018 : TCL sort une version plus abordable du BlackBerry Key2 pour les amoureux du clavier physique

Par ailleurs, le nouveau terminal de test, le Dev Alpha C, a été révélé lors de l’ouverture de la conférence. Il est équipé d’un clavier physique comme le Q10 mais est surtout destiné aux développeurs qui souhaitent tester leurs applications dans des conditions réelles. Il faut posséder au moins une application pour demander ce terminal de test.

La dernière version du SDK de BlackBerry 10, disponible au téléchargement depuis quelques heures, apporte un meilleur environnement de développement et de test pour le Q10 avec son clavier physique et sa taille d’écran. Les développeurs ont ainsi la possibilité de tester leurs applications dans la véritable résolution de l’appareil (à savoir 720x720px).

J’aurai l’occasion de revenir prochainement plus en détail sur l’écosystème d’applications de BlackBerry 10 car c’est un point stratégique à la fois pour le fabricant et les développeurs et un critère important voire primordial pour les utilisateurs qui souhaitent passer sur ce nouvel OS mobile.

> Lire aussi :  BlackBerry « KEY2 Lite » : un smartphone abordable avec un clavier physique ?

(source)


3 commentaires

  1. J’aimerais bien savoir où en est l’interdiction des BlackBerry en Arabie Saoudite. Comme ces smartphones ne sont pas encore vendus en France je ne les connais que trop peu, mais le fait qu’ils gardent un véritable clavier est une excellente démarcation.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.