Suivez-nous

Actualités

Le support pour Windows 7 va devenir payant

Microsoft continuera à assurer les mises à jour de sécurité de Windows 7 après le 14 janvier 2020, mais ce sera sur abonnement payant.

Il y a

  

le

 

Par

Windows 7

Vous avez du mal à vous séparer de ce bon vieux Windows 7, et la perspective de passer à Windows 10 vous donne des sueurs froides ? Le support de Windows 7 se termine officiellement le 14 janvier 2020, mais Microsoft a une bonne nouvelle pour vous : cette date peut désormais être reportée si vous êtes prêt à payer.

Dans un nouveau billet de blog laconiquement intitulé « Helping customers shift to a modern desktop » (Aider les clients à passer à un ordinateur de bureau moderne), Microsoft annonce qu’il continuera à offrir un support pour Windows 7 en échange d’une redevance mensuelle. Ce qui signifie concrètement que si vous souhaitez continuer à recevoir des mises à jour de sécurité pour Windows 7, vous devrez payer une abonnement mensuel. Microsoft n’a pas encore précisé le montant de cette souscription, mais indique cependant qu’il augmentera chaque année.

Mettre à jour ou payer (ou s’exposer à des risques)

Pour les clients qui hésitaient encore à passer à Windows 10, la messe est dite : vous pouvez rester sous Windows 7 mais ça coûtera de l’argent. Au moins jusqu’à la fin de cette « offre », prévue en 2023.

Le billet du blog indique en effet que cette option de service étendu sera « disponible pour tous les clients Windows 7 Professionnel et Windows 7 Entreprise sous licence en volume, avec un rabais pour les clients ayant une assurance logicielle Windows ».

Ceux qui ne veulent pas payer pour le support étendu peuvent, bien sûr, continuer à utiliser Windows 7, mais ils seront plus exposés aux vulnérabilités de sécurité et autres problèmes liés au fait que les mises à jour ne seront plus effectuées. Et quand on voit à quel rythme celles-ci sont poussées sur les PC sous Windows 7, on peut se dire qu’il y a de quoi s’inquiéter un peu… Rappelons que Windows 8 n’est plus vendu et que la période de mise à niveau gratuite pour Windows 10 a expiré.

Cela étant on ne peut pas reprocher au géant de Redmond de prendre ses clients par surprise : Windows 7 est sorti en octobre 2009, Windows 10 en juillet 2015, et il va s’écouler encore 16 mois avant la fin du support de Windows 7. Tranquille.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. anonyme

    11 septembre 2018 at 9 h 41 min

    et oui,comme les utilisateurs ne veulent surtout pas délaisser leur W7 (et on les comprend) pour passer à W10,alors microsoft a eu la fructueuse idée de faire payer (cher) leur obstination et aussi leur bon sens-petits joueurs chez microsoft
    ils auraient mieux fait d’écouter les avis des utilisateurs,qui dès le début de W10 (juillet 2015 +1 année gratuite…),ont été impartialement critique (cortana,edge,bing,mises à jour,tout ça imposés),et surtout quant on connait le taux d’utilisation de tout ça (entreprises et particuliers).

  2. blabla

    2 janvier 2019 at 3 h 59 min

    Je pense que je ferais de la résistance moi aussi, Windows 7 étant un système fiable et robuste (rapide si machine bien réglée) qui répond parfaitement à mes besoins, je ne vois pas pourquoi je prendrais le risque de faire migrer mon matériel. Surtout si c’est pour avoir des soucis aussi énormes que des pertes de données suite à une MàJ. Ça au moins Win7 ne le fait pas.

  3. David

    15 janvier 2019 at 11 h 22 min

    Bravo!Microsoft veut imposer ses diktats et un Win10 qui ne vaut rien, sauf pour ceux qui veulent contrôler l’usager et l’obliger à acheter des logiciels couteux pour remplacer ceux qu’il a sur Win 7 et qui fonctionnent pafaitement.
    Tous ne sont pas des drogués des immondes jeux vidéo, ni de la vitesse et pour ma part je regrette toujours win XP que je continue à utiliser sur une machine virtuelle pour certains programmes.
    Pour éditer des livres, retoucher et restaurer des photos, ou des enregistrements de musique classique et de films de grands auteurs du 20 siècle, et visiter musées et bibliothèques sur la toile, le particulier n’a pas besoin de tout le fatras que l’on veut lui imposer à travers Win 10 et de conseils de qui à la Culture , ne connait rien.
    Et sans parler de l’horrible interface avec ses pavés envahissants, repoussants aux couleurs vulgaires et criardes sorties de quelque biennale d’art(sic) contemporain

  4. Pauline

    5 octobre 2019 at 1 h 36 min

    Il y a un certain temps, sur le « conseil »d’un ami j’ai essayé de passer de win 7 à win 10.
    J’ai découvert un peu de win 10 et j’ai tout de suite renoncé à basculer sur ce système.
    Aucune convivialité, écrans surchargés, recherches de fichiers personnels difficiles,
    enfin j’ai trouvé ça « NUL ». De plus, malgré des sauvegardes sur disque dur externe
    (un gros travail) je crains de perdre des fichiers. Je reste donc sur win 7 qui me convient parfaitement. Je suis donc tout à fait d’accord avec les 3 messages précédents.
    Microsoft cherche uniquement à faire payer les petits utilisateurs……..
    Mais comment s’opposer à ce géant de l’informatique ?
    Peut être … écrire, écrire et encore écrire des messages de protestation !!!!

  5. françois

    5 décembre 2019 at 14 h 48 min

    Bonjour , Enfin un site qui nous donne de bonne info
    Etant toujours sur Windows 7
    En attendant je prefere payer vu l’echeance de janvier 2020
    Bien sur acheter un nouvel ordi ou passer de 7 à 10
    nous pouvons payer mais quelle energie et temps passés
    et qui nous prouve que c’est mieux.
    VU LE NOMBRE DE WINDOWS 7 à ce jour qui ne sont pas passer gratuitement
    au 10 . Nous nous posons des questions et comment vous faire confiance
    J’ai resisté et vais continuer avant d’aller sur MAC .Bien Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests