Connect with us

Internet

Le trafic de Google « redirigé par erreur » vers la Chine et la Russie

Selon Google, il s’agirait d’un simple incident technique. Le timing est tout de même particulièrement surprenant…

Il y a

le

Un trafic web ralenti par le phénomène

Un prince nigérian, un empereur chinois et un tsar russe sont sur Internet… Au-delà d’avoir le début potentiel d’une très bonne blague, cette situation est celle que vient de connaître Google lundi. Des adresses IP de l’entreprise ont été redirigées vers le Nigeria, la Chine et la Russie.

Que s’est-il passé en apparence ? Un simple problème technique. Une mauvaise manipulation d’un fournisseur d’accès à Lagos eu Nigéria. L’entreprise MainOne Cable Company a fait une mise à jour du système de routage. Il indiquait alors que son réseau était le meilleur pour router le trafic. Un phénomène identique s’est reproduit avec China Telecom et Transtelecom (Russie). Résultat ? Les services de Google Cloud concernés ont été indisponibles pendant prés d’une heure et demi. Le problème aurait aussi touché Cloudflare.

Un problème à prendre avec des pincettes

On parle ici de manipulation du protocole BGP. Une méthode qui peut parfois être utilisée à des fins  hostiles, pour censurer du contenu par exemple. Il repose pourtant sur la confiance mutuelle entre les différents fournisseurs d’accès. Une approche malveillante remet donc aussi en cause ce modèle. Quand il s’agit comme ici de pays qui ont une certaine tradition de l’espionnage international et / ou numérique de leurs habitants, difficile de ne pas avoir envie de crier au loup tout de suite pour dénoncer un mouvement hostile.

> Lire aussi :  Les premières images du « Google Home Hub » ont fuité sur la toile

S’agit-il de cela ici ? Selon Google et Cloudflare ce n’est pas le cas. Les deux entreprises semblent vraiment accepter la théorie de l’accident.

 » Si ce reroutage avait été malveillant, celui-ci aurait été bien plus direct et moins facile à détecter  »

précise ainsi Matthew Prince, le PDG de Cloudflare. Google de son côté explique que toutes les communications concernées étaient chiffrées. Un accès de ce type semble donc particulièrement improbable et confirmerait l’erreur humaine. Au passage, découvrez la nouvelle application mobile de Cloudflare pour sécuriser et accélérer vos connexion internet à partir du DNS 1.1.1.1.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests