Suivez-nous

Réseaux sociaux

Leavemark : ce réseau social veut réunir les familles autour de leurs souvenirs

L’application s’engage à ne pas commercialiser vos données personnelles.

Il y a

  

le

 
leavemark
© Leavemark

Publier des souvenirs marquants liés à des relations familiales ou amicales en toute confidentialité et sans la moindre publicité. Telle est la promesse de Leavemark, un nouveau réseau social qui vient de voir le jour. Actuellement disponible sur iOS, il permet donc de conserver intacts des documents que vous et vos proches auront plaisir à consulter plus tard.

Ce qui fait l’originalité de cette application, c’est qu’elle s’engage à ne pas commercialiser vos données personnelles, ce qui est plus que nécessaire lorsqu’il s’agit d’informations qui touchent à l’intimité d’une personne. Le service est gratuit, mais il faudra prévoir quelques frais supplémentaires si vous désirez accéder à des options premium, par exemple dans le cas où vous souhaiteriez obtenir une espace de stockage plus grand.

Un arbre généalogique pour échanger avec ses descendants

Comme le précise Forbes, les concepteurs de Leavemark ont constaté que les gens stockent leurs photos et vidéos en différents lieux et ces dernières peuvent se perdre avec le temps. En centralisant ces publications dans un coffre-fort virtuel sécurisé, le risque est bien moins grand.

Fait intéressant, une fonctionnalité « arbre généalogique » permet aux utilisateurs de partager des informations avec les générations futures. On peut alors imaginer de belles histoires se forger dans le temps et des personnes disparues qui pourront rester dans le souvenir de leurs descendants.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un réseau social s’intéresse spécifiquement aux familles ou aux proches. Nous vous parlions par exemple de Cocoon, une nouvelle application lancée par Sachin Monga, un ancien salarié de Facebook. Elle permet de réunir autour de soi, parents, frères et sœurs, cousins, ainsi que ses amis les plus fidèles. Il faut toutefois bien faire son choix car chaque groupe est composé de douze personnes au maximum. Elle a également opté pour un service payant afin de ne pas baser son modèle économique sur la collecte des données personnelles et la publicité.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Sandro

    19 juillet 2020 at 9 h 29 min

    La question est est-ce que les gens utilisent des services payants de ce genre là ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests