L’éditeur de PlayerUnknown’s Battlegrounds part en croisade contre la triche

PlayerUnknown’s Battlegrounds la petite surprise gaming de 2017 a un vrai problème avec les tricheurs. Une nouvelle mise à jour devrait permettre de régler le problème. C’est en tout cas ce qu’espèrent ses concepteurs.

L'éditeur de PlayerUnknown's Battlegrounds lutte contre la triche

PUBG : une nouvelle mise à jour déployée

C’est une mise à jour qui devrait signer un nouveau pas en avant dans la lutte contre la tricherie sur PlayerUnknown’s Battlegrounds. Dans la nuit de lundi à mardi, une grande opération à été menée sur le jeu, avec l’ajout d’une fonction anti-triche qui devrait permettre de bloquer les programmes externes modifiant les graphismes ou donnant une aide illégale aux joueurs.

Bien sûr, comme souvent, on peut parier que les tricheurs trouveront des façons de contourner ce blocage, mais le programme ReShade qui était la principale cible car très populaire, est lui bloqué. « Vous ne serez pas bannis pour l’avoir sur votre système mais vous ne pourrez plus jouer à PUBG tant qu’il est installé. Veuillez désinstaller ReShade (ou tout autre programme bloqué) et relancer le jeu. Certains joueurs peuvent trouver que la réinstallation de PUBG est également nécessaire » explique l’équipe anti-triche.

Des chiffres totalement fous

PUBG affole en tout cas les compteurs depuis son lancement. 30 millions de joueurs à travers le monde en décembre, mais aussi un record de joueurs en simultané volé à Dota 2 et des tricheurs, beaucoup de tricheurs. Un tricheur serait banni toutes les 2,56 secondes des serveurs de PUBG. Difficile de ne pas avoir le vertige face à ce phénomène.

C’est en Asie, où se trouvent presque la moitié des joueurs, que le phénomène a pris le plus d’ampleur. En janvier, un million de joueurs ont été bannies pour tricherie. Depuis le lancement du jeu en mars 2017, ce chiffre atteint les 2,5 millions. C’est sans doute pour cela que l’entreprise a confié la lutte contre les tricheurs à l’entreprise BattlEye. Reste désormais à voir quelles seront les prochaines mesures.

Petit détail aussi, certains programmes inoffensifs pourraient être touchés comme Nvidia ShadowPlay. Les équipes de PUBG travaillent toutefois à résoudre les problèmes signalés le plus rapidement possible.


Répondre