Les Anonymous s’attaquent au siège de l’Hadopi, mais est-ce bien eux ?

Alors que la toile s’affole des attaques répétées des « hacktivistes », voilà que les Anonymous débarquent dans la rue…

Alors que la toile s’affole des attaques répétées des « hacktivistes », voilà que les Anonymous débarquent dans la rue…

« We are legion »

C’est le slogan en lettres rouges que l’on pouvait voir ce matin au siège de la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet, mieux connue sous le nom de Hadopi, situé dans le quinzième arrondissement parisien. Ceci fait suite à l’appel des Anonymous français qui invitaient à manifester ce week-end dans plusieurs villes françaises. La découverte a été faite par Grégory Gutierez qui a publié les images sur son tumblr. On y apprend qu’une société de nettoyage avait déjà été dépêchée pour nettoyer le fameux slogan des Anonymous, taggué juste devant l’entrée. De plus, le fait de prendre des photos n’étaient semble-t-il pas du goût des personnes présente. Le secrétaire général de l’Hadopi, Eric Walter, a d’ailleurs réagi sur twitter, n’appréciant que modérément le geste des Anonymous.

Anonymous HADOPI

Anonymous ? Vraiment ?

Si le geste utilise le slogan des Anonymous, rien n’indique que le groupe adhère vraiment à cette idée. Il est en effet facile de se faire passer pour un Anonymous, comme on a pu le voir récemment avec les fausses vidéos annonçant une attaque vers des sites tels que Facebook ou twitter. Probablement la rançon du succès pour les hacktivistes qui ne cessent de faire parler d’eux depuis la fermeture de Megaupload.

Ce n’est en tout cas pas la meilleure publicité pour le collectif, une affaire qui fait suite à celle de « L’Express ». Pour rappel, le directeur de la rédaction du magazine s’en était pris, lors d’une chronique, aux Anonymous, provoquant une riposte avec une attaque contre le site de L’Express. Une riposte qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité parmi la communauté. En effet, comme le fait remarquer 20minutes.fr, plusieurs membres ont fait connaitre leur mécontentement d’une attaque à l’encontre des journalistes.

Mais si les Anonymous n’ont pas pour but de nuire aux médias, force est de constater qu’ils sont, depuis la fermeture du site Megaupload, souvent perçus comme des pirates mécontents. Une image fausse puisque ces derniers luttent avant tout pour la liberté d’expression et d’échange. PS : Remerciements à Grégory Gutierez qui distribue ces photos en licence CREATIVE COMMONS


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Ce qu’il ne faut absolument pas faire, c’est de céder au populisme primaire. C’est important de gueuler mais il faut pour ça bien se renseigner avant de protester.
    On a toujours tendance à faire du sensationnalisme et sur le net, ça n’aide pas.
    Il y a une vidéo intéressante, « Alert Populisme » qui essaye de rectifier le tir et résume bien l’affaire megaupload histoire de modérer les deux extrême (pro-megaupload vs pro-réglementation du net).
    http://youtu.be/A0Oa0N0WkMY

    Aussi, le net est vraiment un jardin secret où bien de liberté sous permise et favorise le libre partage de la culture, comme quand on s’échangeait des livres sur la place du village bien après la main-mise de l’écriture par les moines copistes. Il faut aussi savoir qui sont vraiment le groupe Anonymous et ne pas se tromper sur le sens du mot hacker. Une autre émission,
    « Sous-France Culture » arrive à très bien éclaircir la situation et résumé la véritable valeur du partage sur le web :
    http://youtu.be/cPfFvxiW86w

    A partir de là, on peut commencer à partager nos avis dans le calme. 🙂

  2. « Si le geste utilise le slogan des Anonymous, rien n’indique que le groupe adhère vraiment à cette idée. »

    Et peut on savoir QUI est anonymous pour savoir qui valide ou non les actions d’anonymous ?

  3. Il n’y à pas UN anonymous, ce n’est pas une organisasion. C’est une idée un principe, il n ‘y a pas de « validation ».

  4. Je confirme que Anonymous n’est pas un groupe, et n’a pas de leader, c’est bel et bien un ensemble de principe. Donc oui, c’est bien Anonymous.

  5. N’importe qui peut se revendiquer Anonymous et l’être de part cette revendication. Anonymous n’est donc pas un groupe, n’a pas de leader ou plus globalement de dirigeants/têtes pensantes. Aucun membre d’Anonymous ne peut donc valider ou non une action. Un Anonymous c’est simplement une personne qui a décidé de protester et comme dans toute communauté il y a des abrutis et des gens qui n’ont absolument RIEN compris à ce que souhaite porter le mouvement en terme de valeurs. Il y a également d’autres gens qui aiment simplement le désordre et profitent du mouvement (un peu comme des casseurs au sein d’une manif).

  6. Comme dit mathieu, si les anonymous ont une charte de consuite que l’on prend le temps de la lire, on comprend tout de suite si les actes commis sont du veritable mouvement, ou si cela à été perpetré par des individus utilisant leur nom.
    Je pense à un exemple tout con, il y a eu des manifestations anon (c leur diminutif), et y a-t-il eu des problemes? Apparemment pas (34 villes en france ont eu une manif anon)
    Cet acte à été fais APRES, c’est cela qu’il faut voir…et,mine de rien, c’est un detail qui as son importance.
    Donc, pour moi il est clair que ces dégradations ne sont pas issues du véritable collectif Anonymous.
    Mais il est vrai aussi que leur force est aussi leur faiblesse, l’anonymat.
    En esperant que ce genre de bassesse ne a pas leur porter préjudice, car le but final des actes, légaux ou non, qu’ils revendiquent (une vidéo en général qui annonce leur action avant de la faire) est tout de même honorable … De mon point de vue en tout cas.

  7. Y’en a qui ont visiblement pas compris que Anonymous c’est tout le monde et personne à la fois. Si je décide de jetter des coktails molotov sur le parlement en portant un masque de Guy Fawkes je suis un anonymous car le mouvement n’a pas de chef ni d’organisation formelle. Même si il est vrai qu’il y a des membres très actifs. Rien ne m’empêche avec une bande de pote de mener mes propres actions sous le couvert d’Anonymous…

  8. Les Anonymous ne feraient pas de tags sur les murs d’HADOPI, c’est contre leurs règles de bonne conduite :

    Règle n°11 : Pas de graffitis, de destruction ou de vandalisme…

Répondre