Les blogs ne peuvent pas plaire à tout le monde

Or donc les blogs ont fait leur show hier chez Marc-Olivier Fogiel.Il est effrayant et atterrant de voir à quel point la réalité est déformée par le prisme médiatique. On le sait, c’est une règle intangible : quand un grand média traite un sujet que vous connaissez bien – et ce quelque soit le sujet

France 3Or donc les blogs ont fait leur show hier chez Marc-Olivier Fogiel.
Il est effrayant et atterrant de voir à quel point la réalité est déformée par le prisme médiatique. On le sait, c’est une règle intangible : quand un grand média traite un sujet que vous connaissez bien – et ce quelque soit le sujet – la plupart du temps, et à quelques rares exceptions près, ce ne sont que contre-vérités, approximations et caricatures.
Le sujet d’hier soir consacré à la publication du Journal de Max chez Robert Laffont ne fait que renforcer cette impression.
Le reportage sur les blogs et les bloggeurs n’a traité que de l’aspect anecdotique et caricatural de ceux-ci en les réduisant au mieux à un passe-temps pour ados qui écrivent (mal) pour se défouler sur leurs parents ou leurs profs, et au pire pour un outil pour psychiatre en vue de faire de la prévention contre le suicide (!).
Le Max n’était pas non plus à son avantage, il faut bien le dire (il a une drôle de tête quand même), ayant eu à peine eu le temps de proférer trois enfonçages de portes ouvertes, entrecoupées de blagues grasses des invités et chroniqueurs présents sur le plateau.
Bref, n’importe-quoi, aucune allusion aux blogs d’entreprises, aux prémices du « web 2.0 » annoncés par l’importance des réseaux sociaux générés par le blogging, rien de tout ça.
Je suis vite revenu sur le match de foot de Canal (qui était très chiant aussi, soit dit en passant, d’autant que Marseille a gagné, vraiment une mauvaise soirée TV).

PS : Pourtant, France 3 a sa propre plateforme de blogging, alors ?


21 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.