Suivez-nous

Lifestyle

Les pratiques peu orthodoxes (et dangereuses) d’une compagnie aérienne dans la pesée des bagages

La compagnie aérienne Southwest Airlines est dans le viseur des autorités de sécurité aérienne américaines pour sous-estimer le poids des bagages des passagers.

Il y a

  

le

 

Par

Southwest Airlines

En matière d’aérien, le poids est l’ennemi. Un ennemi qui est combattu avec des procédures et mesures strictes : pesée des bagages soute avant l’embarquement, et plan de cabine répartissant de façon équilibrée les passagers sur toute la surface de l’avion.

Il semblerait cependant que certaines compagnies ne respectent pas toutes les règles. C’est le cas par exemple de Southwest Airlines, une compagnie low cost américaine desservant les USA et quelques villes du Mexique et d’Amérique Centrale. Une « exception » qui a conduit la Federal Aviation Administration (FAA) à mener une enquête sur les pratiques de cette compagnie en matière de suivi du poids des bagages chargés sur ses avions. L’organisme de réglementation aurait considéré ces inexactitudes de poids comme une « préoccupation à risque élevé ».

Selon le Wall Street Journal, Southwest Airlines se distingue de bon nombre de ses concurrents américains par sa pratique consistant à se fier à son personnel au sol pour compter les bagages à main plutôt qu’à un scanner informatique. Les compagnies aériennes calculent le poids total des bagages dans la soute en multipliant le nombre de bagages par le poids moyen d’un seul sac (ce qui parait également assez étrange). D’après des documents internes de la FAA et de Southwest, il a été constaté que les comptages manuels ont donné lieu à des estimations de poids très imprécises.  L’enquête civile menée durant une année par la Federal Aviation Administration (FAA) a révélé des erreurs importantes dans les calculs des employés, ce qui pourrait avoir entraîné des écarts dans le calcul des masses au décollage effectués par les pilotes. Les inexactitudes allaient de quelques dizaines plus de cinq-cent kilos de plus que ce que la documentation indiquait.

Un porte-parole de la FAA a déclaré au WSJ que l’agence avait déjà ordonné que des correctifs soient apportés aux procédures de Southwest et qu’elle ne fermerait pas son enquête tant qu’elle ne serait pas convaincue que les mesures correctives prises par Southwest sont cohérentes et durables. Un porte-parole de Southwest a minimisé l’enquête dans le Journal en disant qu’il s’agissait d’un « dialogue de routine » et que les documents ne constituaient pas « des conclusions de non-conformité ».

Des estimations de poids inférieures de plus d’une tonne à la réalité

Alors, erreur grave ou simple écart non significatif ? Dans un échange documenté avec la FAA, les responsables de Southwest ont déclaré que les divergences constituaient un « risque moins que mineur » pour les passagers. Ce à quoi les inspecteurs de la FAA ont rétorqué que dans des circonstances extrêmes, comme une panne moteur au décollage, un pilote pourrait avoir de la difficulté à maîtriser l’avion s’il avait mal calculé sa masse et son centrage. La FAA a même estimé qu’à certaines périodes, au moins un tiers des vols quotidiens de Southwest ont décollé avec un comptage inexact du poids des bagages, avec dans certains cas des estimations de poids inférieures de plus d’une tonne à la réalité !

Dans une lettre récente à la FAA, Jeff Hamlett, directeur principal de la conformité réglementaire de Southwest, a expliqué que la compagnie aérienne lancera bientôt des scanners de bagages à Seattle, San Diego et Sacramento. Un « déploiement progressif » à l’échelle nationale suivra ces premiers résultats d’essais.

Si vous faites du rase-mottes lors d’un prochain voyage aux USA, vous saurez pourquoi…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Zarostar

    20 février 2019 at 8 h 36 min

    Je travaille en aéroportuaire depuis 15 ans et justement suis en charge de la rédaction des documents de masses et centrage à donner au pilote avant le vol.
    Il existe 2 façons de peser un bagage :
    – via l’enregistrement où on obtient un poids réèl des bagages
    -en appliquant un poids forfaitaire qui varie en fonction de la destination (11kg pour la France, 13 kg pour l’europe à titre d’exemple).
    Pour la chargement où l’on prévois un nombre X de bagages dans une soute, ça sera la moyenne du poids total qui sera utilisée.
    Il n’y a pas de loup dans l’histoire, c’est ce qui se fait depuis des dizaines d’années et jamais un avion n’est tombé à cause de ça.
    Mais votre viande (le passager lui même) a un poids forfaitaire (vous n’aimeriez pas être pesé devant tout le minde, si?).
    Pour lever les doutes, c’est environ 93kg poir un homme, 75kg pour une femme et 35 kg pour un enfant. Selon les compagnies, les bébés pèsent de 0 à 10kg.

    Vous allez dire « mais alors on ne connaît vraiment pas la charge réèlle d’un avion? »
    Exactement. Mais aucun avion ne s’est jamais planté à cause de ça car les chiffres que nous utilisons nous « pénalisent » (où est le problème d’un avion plus léger que sur les papiers?)
    Par contre, dans le cas de Southwest, leurs avions sont plus lourds que sur les papiers et ça…c’est pas la même.

    • Eric

      20 février 2019 at 9 h 47 min

      Merci pour ces explications détaillées. En effet on comprend que dans tout ce qui concerne la sécurité aérienne des marges d’erreur favorables sont présentes partout (réserves de carburant, possibilité de voler avec un seul réacteur etc), mais comme vous le dites dans ce cas précis cela semble être l’inverse, d’où l’enquête de la FAA

      • Zarostar

        20 février 2019 at 10 h 26 min

        Je serais tenter de dire qu’en Europe, seule Ryanair POURRAIT (conditionnel) avoir des méthodes discutables car proches de la limite de la légalité, mais généralement ils y restent quand même.

        Connaissant le milieu, je suis quand même étonné que Southwest s’abaisse à ce type de pratique. C’est quand même eux les pionniers du low cost dont de nombreuses compagnies se sont inspirées.

        Désolé pour les fautes, j’écrie depuis mon téléphone.

  2. Douxx

    20 février 2019 at 12 h 59 min

    Il serait intéressant de préciser que le poids déclaré sur le manifeste de vol est facturé par l’aéroport (bagages de soute), alors que le bagage cabine échappe à toute taxation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests